WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'espace web du sénégal : étude de son degré d'ouverture ´┬átravers l'analyse des liens hypertextes

( Télécharger le fichier original )
par El Hadji Malick GUEYE
Université Paris 10 Nanterre - Master de Recherche 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.2.3 Vers le reste du monde

Afin d'éviter le morcellement en de petites zones géographiques sans importance dans l'analyse, nous avons regroupé dans l'appellation « Reste du Monde » tous les pays qui n'appartiennent ni à la zone Afrique ni à la zone Europe-Amérique du Nord. Ainsi, 29 pays ont été identifiés comme ayant reçu des liens venant des sites sénégalais. Voici comment ils se répartissent :

Figure 32 : Répartition des liens émis par les sites sénégalais vers la zone Europe-Amérique du Nord

Cette zone géographique, malgré ses 29 pays, a reçu très peu de « sitations » de la part des sites sénégalais, 56 au total, soit 10 fois moins que la seule France. C'est l'Amérique du Sud et centrale, avec 12 pays « sités », qui est la zone la plus présente suivie par l'Asie du Sud-Est. Si nous ne voyons pas de raison évidente qui justifie la place occupée par l'Australie, nous comprenons parfaitement les rangs du Japon et du Brésil même si nous trouvons leurs niveaux de « sitations » assez faibles par rapport à leur présence assez dynamique au Sénégal surtout pour la coopération japonaise.

Figure 33 : Répartition des 29 pays du Reste du Monde « sités » en fonction des types d'autorité

Encore une fois, les sites d'institution montrent ici plus qu'ailleurs l'importance de leur place dans l'espace Web sénégalais et leur aptitude à s'ouvrir au reste du Web. Aussi bien au niveau des liens internes qu'externes (vers les gTLDs et vers ccTLDs), on voit une grande différence, dans les « sitations », entre ces sites et les sites d'entreprise plus nombreux dans le corpus. Ils ont ainsi touché 26 des 29 pays recensés dans cette zone.

Figure 34 : Répartition des 29 pays du Reste du Monde « sités » en fonction des types de site

Au niveau des types de site, comme dans les points précédents, nous retrouvons au coeur les sites de ressources qui touchent ici la presque la totalité des pays. Mais ce qui change dans ce cas de figure c'est la quasi absence des homeserveurs et des sites de recherche avec seulement trois pays « sités ». Ceci montre encore une fois le rôle que jouent ces sites dans l'ouverture de l'espace Web du Sénégal au reste de la toile mondiale.

précédent sommaire suivant