WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'insécurité dans la ville de Grand-Bassam

( Télécharger le fichier original )
par Wobè Michel KOFFI
Université d'Abidjan Cocody - UFR Criminologie  - Maitrise 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

SOMMAIRE

DEDICACES 3

REMERCIEMENTS 5

AVANT-PROPOS 12

INTRODUCTION 13

PROBLEMATIQUE 15

METHODOLOGIE 24

PREMIERE PARTIE: PRESENTATION DE LA VILLE

DE GRAND-BASSAM ET

MANIFESTATION DE L'INSECURITE 28

CHAPITRE I : PRESENTATION GEOGRAPHIQUE DE LA VILLE DE GRAND-BASSAM 29

I : Présentation géographique de la ville de Grand-Bassam 29

II : L'organisation de la ville de Grand-Bassam 30

CHAPITRE II : MANIFESTATIONS DE L'INSECURITE

A GRAND-BASSAM 37

I : Nature des infractions relevées dans la ville de Grand-Bassam 37

II : L'insécurité dans la ville de Grand-Bassam 45

DEUXIEME PARTIE: LES CAUSES ET LES CONCEQUENCES

DE L'INSECURITE DANS

LA VILLE DE GRAND-BASSAM 52

CHAPITRE I : LES CAUSES DE L'INSECURITE DANS

LA VILLE DE GRAND-BASSAM 54

I : Les facteurs généraux 54

II : Les facteurs spécifiques 54

CHAPITRE II : LES CONSEQUENCES DE L'INSECURITE

DANS LA VILLE DE GRAND-BASSAM 66

I : Naissance et montée de la méfiance et de la peur 67

II : Les conséquences de l'insécurité sur les familles 69

III : Les conséquences économiques de l'insécurité 71

TROISIEME PARTIE : PROPOSITIONS DE MESURES

DE LUTTE CONTRE L'INSECURITE 73

CHAPITRE I : PROPOSITIONS DES MESURES

A LA VILLE DE GRAND-BASSAM 75

I : Les mesures socio-économiques et culturelles et rapports

Population-FDS dans la lutte contre l'insécurité 75

II : Des actions de la municipalité de la ville de Grand-Bassam 78

CHAPITRE II : PROPOSITIONS DE MESURES

AU PLAN NATIONAL 83

I : Au niveau des agents des FDS 83

II : De la révision du système éducatif et de l'adoption

d'une politique d'identification 85

CONCLUSION 89

BIBLIOGRAPHIE 92

ANNEXES 97

TABLE DES MATIERES 122

DEDICACES

A mon père PITA Koffi Alphonse (1949-2004)

Tu, je le sais, ne regrettes pas l'acte posé en m'inscrivant pour la première fois au Cours Préparatoire (CP1).Aujourd'hui oü est venu le moment de faire un bilan partiel de mon cursus scolaire au travers cette soutenance, DIEU, Le Tout Puissant t'a rappelé à lui en ce jour du 7 Avril 2004.Saches que ton action n'a pas été gratuite.

A ma mère GNALI Ayémenon,

Que les terribles nuits d'éveil que tu as passé en supportant mes caprices et mes pleurs, la quête perpétuelle de mon bien être, trouvent ici l'expression de tout mon amour et toute ma reconnaissance.

A KOFFI Abléman Adèle (1973-1974)

Tu fus celle qui en ouvrant les portes de la maternité à notre mère annonçait ma venue. Mais la mort ne te laissera le temps de boucler une année de vie sur terre : se fut un soir avant ton premier anniversaire en 1974.

A toi PITA Kokora Rufin (1996-2003)

Je balbutiais encore à l'université lorsqu'un soir la nouvelle de ton décès me parvint. Il s'agissait d'une mort causée par une épidémie de choléra en 2003, alors même que tu avais reçu tous les soins médicaux appropriés. Saches que Dieu prendra soin de nous sur terre et de toi auprès de Lui.

A AKAYANA G. Marie-Danielle et KOFFI Urielle Elishama

Ces mots ne suffisent pas pour te traduire tout l'amour que je porte à toi (AKAYANA ma fiancée). Tu m'as supporté en tout temps et en toute chose. Saches que nos fiançailles aboutirons au mariage quelque soit ce qui adviendra.

ELISHAMA (ma fille), tu es pour moi une source de joie car ta naissance a donné un ferment à tous mes projets (études et autres activités).

A DIEU Le ROI des rois,

Seigneur tu fus mon refuge dès les âges lointains en réglant mon destin. Tu fus dès le commencement avec moi en m'accordant ton intelligence et ta sagesse divine. Que la gloire te revienne d'éternité en éternité.

REMERCIEMENTS

A Notre Directeur,

Nos intentions premières sont à l'endroit du Docteur N'DRIN Allou David, qui n'a ménagé aucun effort pour assurer la direction de notre travail de recherche. Ses conseils avisés, sa rigueur, son expérience et ses encouragements nous ont permis de poursuivre et d'achever ce travail.

Nous tenons à lui dire sincèrement merci pour nous avoir non seulement accordé de son temps, mais cru en notre projet de recherche. Bien plus que Directeur de notre mémoire, il est un Père pour nous.

Au Doyen Alain SISSOKO et à ses collaborateurs,

Notre gratitude sincère au Professeur Alain SISSOKO, Doyen de l'Unité de Formation et de Recherche de Criminologie pour sa disponibilité et son esprit d'ouverture aux problèmes et difficultés des étudiants.

Nos remerciements sont également adressés à tout le corps professoral de notre UFR pour les sacrifices consentis en vue de garantir notre instruction et notre formation.

Nous ne saurions oublier le personnel administratif à qui nous disons grand merci.

A vous Autorités politiques et administratives de Grand-Bassam, Autorités religieuses, Agents des FDS, Parents, Amis et Connaissances,

Nous voulons dire grand merci à Monsieur le Député-maire de Grand-Bassam, l'honorable Jean-Michel MOULOD et à tout le conseil municipal, Monsieur KONIN, chef du service administratif pour tout son soutien, Monsieur ZERBO Boucari, chargé d'histoire et guide touristique à la mairie pour les précieuses informations et ses encouragements, Monsieur Aboubacar TOURE, responsable du service socioculturelle pour sa disponibilité. Nos remerciements vont à l'endroit de tout le personnel qui a accordé une importance notre travail.

Nous exprimons toute notre gratitude au Préfet de police d'Abidjan, et travers lui le Colonel ADOU Charles du Commissariat de Grand-Bassam, le Commissaire BLA Konan Kan Parfait, chef du personnel à la préfecture de police, à l'Officier LATAH du service statistique pour son soutien et sa disponibilité.

Mes remerciements sont à l'endroit de la Famille GNAKO, Papa GNAKO Débi et Maman GNAKO Laurentine, pour tout leur amour, leurs soutiens moral, financier et spirituel. Trouvez en ces quelques mots l'expression de toute notre reconnaissance pour tous ce que vous avez soufferts et continuez de souffrir pour nous.

DIEU vous bénisse.

Nos remerciements vont à nos oncles DANGBO Luc, BEUGRE Yves, MANON Paul, PITA Noé, GNAMIAN Aaron Michel, ADJA David, DRIGBA Basile, LOBOUE Augustin, Docteur PITAH Moïse, Docteur DOGUI Claude, Docteur ANOHA Dominique, ADOU Jonas, à nos tantes Mme KOUAI BI, DANGBO Rebecca, Mme ZADI Naomi, à nos cousins le Lieutenant TOUTOUKPO Nazaire, les MDL SAMO Dogui Hervé et KOUASSI Kan Salomon, à Me KOUASSI Kan Véda et à nos soeurs et frères BONI Annick,

KOFFI Jeannine, Edwige, Madeleine, Yvette, Sara, Déborah, Jean Marc et Kévin.

A chaque membre des cinq grandes familles de GUITRY, nous disons merci pour toutes leurs prières et leur soutien.

Nos remerciements sont également à l'endroit du Bishop Rev. Benjamin BONI, Président de l'Eglise Méthodiste Unie Côte d'Ivoire (EMU CI), de toute la communauté Méthodiste Unie HOREB de Yopougon Toit Rouge, en particulier à tous membres de la chorale HOREB, aux Rev. GNAGNE Adou François, AKAFFOU Célestin, BOGRO Isaac pour leur soutien moral et spirituel.

Nous tenons à dire sincèrement merci aux familles ABOLE, SAHI Lazare, ANGRAH Mel, TOUKPO TAYORO, NIAKEY Kacou, KOUAI BI, BLEOU, BEUGRE Lédjou, BEUGRE Narcisse, BIALLY Grah, COULIBALY Bakary, DADIER N'guessan Esaïe pour leurs soutiens moral, financier et spirituel en tout temps et les conseils pratiques que nous avons pu recevoir d'elles.

A nos amis MEL Kadjo Thierry, PICARD Akomia, IPOU Romain, TIEFFI Alexis, POKOU Hoba, AGBO Frédéric, KOUAME Yao, YAO Konan Benson et à nos condisciples nous disons grand merci pour leur encouragement et leur soutien qui nous ont aidé dans la finalisation de notre projet de recherche.

Nous n'oublions pas tous ceux qui nous ont soutenu de près comme de loin et qui ont contribué à l'élaboration de ce document, même s'ils ne sont pas cités.

QUELQUES ABREVIATIONS

- CEDEAO : Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.

- C.E.I. : Communauté des Etats Indépendants.

- CEPE : Certificat d'Etudes Primaires Elémentaires. - C.G.Q. : Comité de Gestion des Quartiers.

- COOPEC : Coopérative d'Epargnes et de Crédits. - FAR : Festival des Arts de la Rue.

- FDS : Forces de Défense et de Sécurité.

- FESCAPOP : Festival des Arts Populaires. - FPI : Front Populaire Ivoirien.

- IEP : Inspection de l'Enseignement Primaire.

- IIAO : Institut Industriel de l'Afrique de l'Ouest.

- MUCREFAB : Mutuelle de Crédits des Femmes de Bassam.

- ONU : Organisation des Nations Unies. - P.E.C.O. : Pays d'Europe et Orientale.

- PDCI : Parti Démocratique de Côte d'Ivoire. - PIT : Parti Ivoirien des Travailleurs.

- PVRH : Programme de Valorisation des Ressources Humaines.

- RDR : Rassemblement des Républicains. - SCAF : Scierie Africaine.

- UDPCI : Union Démocratique pour la Paix en Côte d'Ivoire.

- UFR : Unité de Formation et de Recherche.

- UNESCO : Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture.

- VCD : Vidéo Compact Disc.

- PA, MAB P15, PM AAT 49 sont des séries d'armes à feu.

Les abréviations en caractère d'imprimerie gras sont les initiales de nom et prénoms d'enquêtés qui ont requis l'anonymat.

SOMMAIRE DESTABLEAUX

Tableau 1 : Récapitulatif des infractions selon nos enquêtés

Tableau 2 : Récapitulatif des infractions selon les statistiques policières Tableau 3 : Violences contre les personnes (statistiques policière et enquêtés) Tableau 4 : Combinaison des statistiques policières et les réponses de enquêtés sur les violences contre les biens

Tableau 5 : Répartition des auteurs des infractions selon nos enquêtés Tableau 6 : Récapitulatif des infractions dans l'espace à Grand-Bassam Tableau 7 : Récapitulatif des infractions dans le temps selon nos enquêtés Tableau 8 : Récapitulatif des infractions dans le temps par mois (Statistiques policières)

Tableau 9 : Récapitulatif des facteurs généraux selon nos enquêtés Tableau 10 : Résultats des examens et concours scolaires de 2003 à 2005 à l'IEP de Grand-Bassam (espace communal uniquement)

Tableau 11 : Récapitulatif des facteurs spécifiques selon la population Tableau 12 : Récapitulatif des conséquences de l'insécurité à Grand-Bassam selon les enquêtés

SOMMAIRE DES GRAPHIQUES

Graphique 1 : Courbe descriptible du volume et de la nature des infractions à Grand-Bassam

Graphique 2 : Courbe descriptible des infractions par quartier à Grand-Bassam de 2003 à 2005

Graphique 3 : Courbe descriptible de la criminalité dans le temps par mois à Grand-Bassam de 2003 à 2005

Graphique 4 : Diagramme descriptible des facteurs généraux de l'insécurité à Grand-Bassam

Graphique 5 : Diagramme descriptible des facteurs spécifiques de l'insécurité à Grand-Bassam

AVANT-PROPOS

Après l'étude théorique du phénomène de l'insécurité, il est demandé à tout étudiant de l'UFR (Unité de Formation et de Recherche) de CRIMINOLGIE, Université de Cocody, option Maîtrise de recherche de faire une étude pratique sur le terrain et de rédiger un Mémoire de fin de cycle relative à un sujet de choix. Cette phase à notre avis constitue une occasion de mise en relief des connaissances emmagasinées pendant notre formation en criminologie, mais également un moyen stir par lequel tout chercheur s'ouvre à d'autres milieux pour mieux cerner son objet d'étude. Cette pratique quotidienne du terrain permet aussi aux étudiants d'acquérir une expérience enrichissante en s'intéressant aux faits sociaux et ensuite de mettre les connaissances et les résultats de leurs recherches à la disposition de tous.

Par ailleurs, la majeure partie des travaux effectués en COTE D'IVOIRE sur le problème de l'insécurité s'est cantonnée sur les dix (10) communes de la ville d'Abidjan. Néanmoins, ces recherches montrent que l'insécurité reste un phénomène assez délicat et préoccupant au regard de son évolution.

A travers l'étude sur « L'insécurité dans la yille de

Grand-Bassam », que nous nous sommes proposé dans le cadre de notre Mémoire de fin de cycle, nous pensons faire des propositions de mesures et de méthodes, non sans avoir cerner les manifestations, les causes et les conséquences, en vue d'enrayer ce fléau.

Nous sommes certains que ce travail apportera des éclaircissements quant à la propagation de l'insécurité et permettra à d'autres chercheurs de continuer.

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.