WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'abstentionnisme électoral au mali depuis l'avènement du multipartisme en 1992.


par Madou NIMAGA
Université Cheickh Anta DIOP de Dakar - DEA en Science politique 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Paragraphe 2 : La durée du scrutin.

La durée du scrutin est de dix heures au Mali dans les conditions normales. La loi électorale dispose dans son article 87 que les scrutins sont ouverts à huit heures et los à six huit heurs.

Elle poursuit que les élections ont lieu au niveau de la commune de l'ambassade ou du consulat sur la base d'un bureau de vote pour cinq cent (500) électeurs. Au regard de la lourdeur dans les opérations de votre, voire les retards fréquents constatés dans l'ouverture des bureaux de vote91(*), nous constatons que matériellement ce seuil temporel peut constituer un obstacle pour une totale participation électorale. En faisant le calcul de savoir combien de temps dispose un électeur pour accomplir sont devoir civique, dans un bureau de vote comptant cinq cent (500) électeurs pour dix heures temps.

Ainsi, en posant cette opération, on se rend compte qu'un électeur malien dispose en moyenne d'une minute et quelques secondes (1mn20s) pour accomplir toutes les étapes du vote. Tout cela à supposer que le dit bureau de vote fonctionne en plein régime sans aucune interruption que ce soit.

Dans la pratique électoral, on sait que le temps utilisé par chaque électeur pour voter dépasse de loin ce seuil temporel vu les différentes étapes que doit accomplir les électeurs une rentrer dans le bureau de vote. Il s'agit pour chaque électeur qui rentre dans le bureau de vote. Si un électeur rentre dans le bureau de vote, il doit d'abord, faire constater son identité avec sa carte d'électeur et une pièce d'identité officielle. Pour ceux qui n'auront pas encore retiré leur carte d'électeur avant le jour du vote, il est permis de les retirer le jour du scrutin92(*). Après l'identification, l'électeur doit prendre obligatoirement les bulletins de vote des différents candidats plus une enveloppe ou le bulletin unique, ensuite passer derrière un isoloir, pour opérer son choix et glisser l'enveloppe ou le bulletin unique plié dans l'urne. On observe aussi qu'il y a généralement au Mali, un seul isoloir par bureau de vote alors que la loi électorale en prévoit plusieurs isoloirs par bureau de vote. Ceci amène très souvent les électeurs à s'attendre devant le seul isoloir.

L'électeur doit ensuite signer ou apposer son empreinte digitale sur la liste d'émargement en face de son nom. Un assesseur émarge la carte d'électeur après y avoir porté la date du scrutin et la mention « A voté », il veille ensuite au trempage de l'index gauche du votant dans l'ancre indélébile. Pour une telle procédure de vote, il faut en moyenne deux à trois minutes par électeur.

Ainsi, dans un pays comme le Mali qui compte de fort taux d'analphabétisme et où la majeure partie des électeurs ignorent la procédure de vote et, sont donc guidés de bout en bout par les agents électoraux. Une telle situation contribue d'avantage à retarder le vote même si de surcroît certains électeurs partagent le temps dans certaines phases du vote.

En même temps, la loi électorale prévoit que les électeurs présents devant le bureau de vote à l'heure de clôture (18heures) seront admis à voter. Cependant, il faut aussi remarquer qu'au delà de cette heure, c'est le début de la nuit avec l'épineux problème d'électrification des bureaux de vote qui se pose sur une bonne partie du territoire qui ne dispose pas d'électricité.

Nous proposons ainsi une diminution du nombre d'électeurs par bureau de vote afin de réserver la chance à chaque électeur de pouvoir accomplir son devoir civique. Après avoir analysé les facteurs relatifs au processus organisationnel des élections et à la conjoncture, nous allons maintenant aborder avec les facteurs liés à la perception de la politique et à la faible insertion sociale.

* 91 Supra, paragraphe relatif à l'acheminent du matériel électoral aux centres de vote.

* 92 Mais ceci pèse énormément sur le temps.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy