WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'abstentionnisme électoral au mali depuis l'avènement du multipartisme en 1992.

( Télécharger le fichier original )
par Madou NIMAGA
Université Cheickh Anta DIOP de Dakar - DEA en Science politique 2006
  

précédent sommaire suivant

SECTION II : L'analphabétisme ou crise de la citoyenneté.

A l'issu de nos des différentes enquêtes réalisées, les résultats obtenus nous ont montré que le niveau d'étude d'un électeur est très déterminant quant à sa participation ou non aux activités politiques.

Ainsi, au sens de cette étude, une personne est considérée comme analphabète lorsqu'elle ne sait ni lire, ni écrire dans les principales langues118(*) de communication. Cependant, cette définition peut varier d'un pays à un autre. Par exemple, dans certains pays développés, il ne suffit pas seulement de savoir lire et écrire un texte pour ne pas être considéré comme analphabète, il faut aussi comprendre le sens du texte119(*).

Le phénomène est plus important dans les pays du sud que dans les pays riches.

Au Mali, le taux de scolarisation est l'un des plus bas, même si la tendance générale est en progression ces dernières années. Il est passé de 46% en 1996 pour atteindre 64,34% en 2002 (y compris les médersas)120(*) .

En effet, comme nous avons vu plus haut, que l'électeur devient de plus en plus compétent et surtout rationnel, il faut cependant préciser que le niveau d'instruction des citoyens est très déterminant pour cette transformation. L'élection est l'un des domaines qui exige un certain outil intellectuel chez les citoyens. Le faible niveau d'instruction peut engendrer une certaine attitude d'incompétence (Paragraphe 2) voire de l'incivisme (Paragraphe 1).

Paragraphe 1 : L'incivisme.

Le vote, bien qu'il soit un droit, est aussi et avant tout un devoir civique pour les citoyens. Voter, c'est donc accomplir un devoir civique et son contraire même s'il n'est pas sanctionné par les règlements, comme c'est le cas en Belgique121(*)peut dénoter d'une certaine forme d'incivisme.

Exceptés, certains cas d'abstention comme l'abstention involontaire qui découle d'une impossibilité pour un électeur d'accomplir l'acte de vote ( par un isolement géographique ou social (maladie, faible insertion sociale...) et les cas d'abstention politique ou stratégique, bon nombre d'abstention électorale s'explique par une certaine « insouciance » vis-à-vis de la de la chose publique. Sans pour autant faire un amalgame entre analphabétisme et incivisme, force est de signaler que la  citoyenneté ne peut se mouvoir sans une certaine capacité intellectuelle de la part des masses populaires de percevoir leurs devoirs vis-à-vis de la société et de les exercer pleinement.

En effet, le concept de citoyen est lié originellement à la démocratie. Les monarchies d'Ancien régime, les empires de chine, d'Inde ou d'Amérique précolombienne, ne connaissaient que des « sujets » essentiellement voués à l'obéissance. Avec les cités démocratiques de l'Antiquité grecque (IVe - Ve siècle avant notre ère) émerge l'idée de participation à la « chose publique » L'implication politique active, c'est-à-dire l'attention portée aux affaires publiques, l'exercice du droit de vote, la participation volontaire à des activités d'intérêt général, l'amour de la partie, le respect de la loi, la solidarité avec les autres membres de la collectivité nationale sont associés à la citoyenneté.

En outre, les fortes connotations symboliques de la notion de citoyenneté (l'égalité, l'indépendance dans le jugement, la responsabilité) doivent tendre à faire de l'identité citoyenne, une qualité indispensable chez les masses populaires.

Un vieil adage dit qu'il n'existe pas de roi sans sujet. De la même manière, la démocratie dans une république serait compromise sans des citoyens bien éclairés et responsables qui participent activement aux affaires publiques.

Ainsi, dans le cadre de nos enquêtes quantitatives, nous avons considéré les déclarations122(*)ci après comme faisant parti de l'abstention électorale par incivisme.

Tableau 3 : Appréciation des élections.

Attitudes

% des Répondant

Non - votants

Je n'ai pas de carte d'identité pour voter ou ma carte d'identité est périmée.

40%

Je n'ai jamais retiré ma carte d'électeur (sans raison consistante)

35%

Je ne vote pas, parce que les élections ne profitent qu'aux gagnants.

33%

Le vote c'est perdre du temps ou vote n'est pas mon affaire.

10%

La lecture objective de ce tableau permet de voir que la non détention de pièces d'identités requises pour le vote telle que la carte nationale d'identité est un facteur non négligeable qui explique une partie des abstentions. De surcroît, le retrait de la carte d'électeur avant les élections peut être une source de motivation pour le vote.

Cependant, les appréciations selon lesquelles « les élections ne profitent qu'aux gagnants ou le vote est une perte de temps » dénotent d'un certain incivisme qui nécessite des actions de sensibilisation et d'éduction civique pour la participation de tous aux affaires publiques.

Nous pensant que, pour ce qui concerne les deux premières attitudes, les décideurs peuvent agir à travers des politiques publiques, pour faciliter d'avantage les conditions de délivrances de la carte nationale d'identité (les frais, la durée...) et la carte d'électeur.

Au delà de l'incivisme qui agit d'une manière ou d'une autre sur la participation électorale, l'incompétence politique peut aussi avoir des incidences sur la décision électorale.

* 118 Il s'agit surtout des langues officielles. Au Mali, le français, langue du colonisateur, est la langue officielle. Aucune langue nationale n'a ce statut.

* 119 Rapport de l'UNESCO, La décennie des Nations Unies pour l'alphabétisation (2003 - 2012) ses débuts 2003 - 2004.

* 120 MATCL et PNUD, Dynamique d'analyse de la pauvreté au Mali de 1993 à 2003

* 121 Où le vote est obligatoire.

* 122 Les déclarations qui émanent généralement des personnes dont le niveau d'étude est très faible ou sont sans instruction.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy