WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des lamantins des lacs de Lere : entre conservation des ressources naturelles et survie de la population.


par HONORE BEAKGOUBE
CREFELD, Université de Sarh-Tchad - Master 2 en Environnement et Developpement Communautaire  2011
  

précédent sommaire suivant

I.2. Définitions des Concepts

La définition des concepts clés dans un travail de recherche est d'une importance capitale, car elle permet d'éviter toute confusion, de s'écarter des « évidences aveuglantes » ou du sens commun et facilite la compréhension du thème. Ainsi, est-il judicieux de définir dans ce thème les concepts suivants : gestion des lamantins ; conservation des ressources naturelles, survie des populations.

I.2.1. Le Concept de Gestion de Lamantins

Le terme gestion signifie action ou manière de gérer, d'administrer, de diriger, d'organiser quelque chose2(*). Quant au « lamantin », il désigne un mammifère herbivore et non ruminant, au corps massif ; atteignant 4 à 6 mètres de long et pesant jusqu'à plus de 500 kg. Genre trichechus et de l'ordre des siréniens. Il existe quatre espèces au monde :

1. Le lamantin d'Afrique (Trichechus senegalensis) que l'on trouve sur la Côte occidentale africaine et au Tchad, plus précisément dans les lacs-Léré.

2. Le lamantin d'Amérique du sud (Trichechus inunguis) qui vit dans le bassin amazonien.

3. Le lamantin de Martinique (Trichechus manatus).

4. Le lamantin de Floride (Trichechus manatus Latirostris.

La gestion des Lamantins peut se définir comme un acte réfléchi qui, partant de la connaissance de la ressource et de son fonctionnement. . La gestion permet d'atteindre un niveau d'abondance, ce qui sous-tend que les prélèvements des ressources naturelles considérées comme épuisables ne doivent pas excéder la productivité.

La gestion à travers des techniques appropriées permet d'éviter une diminution inquiétante, un seuil critique considéré comme une menace à la durabilité recherchée.

I.2.2 Conservation des ressources naturelles

Le mot conservation veut dire maintenir intact, dans un même état. Les ressources naturelles quant à elles désignent un ensemble des potentialités qu'offre le milieu physique. Ainsi, les sols, les eaux, la flore, la faune sont des exemples de ressources naturelles.

La conservation des ressources naturelles doit être bénéfique pour la société à court et à long terme. Pour le long terme, ce choix repose sur le postulat que le patrimoine naturel doit être transmis aux générations futures car s'il disparaît, il ne peut être reconstitué par l'homme.

I.2.3 Survie de populations

La survie est le fait de survivre, de continuer à exister en dépit des difficultés rencontrées et la population est un ensemble des habitants d'un espace déterminé. Pour une question de survie, l'homme de par son génie transforme l'environnement pour pouvoir se maintenir. Il devient tributaire de l'environnement pour assurer sa survie, il doit exploiter les ressources naturelles faisant face à lui. Cette exploitation est à but alimentaire quand elle est irréfléchie, irrationnelle c'est à dire quand les prélèvements ne tiennent pas compte de la productivité. Cela conduit à un déséquilibre qui menace ainsi non seulement les vies animales et végétales mais aussi celle de l'homme. C'est en mettant en évidence l'intérêt d'une exploitation raisonnée que l'on peut faire intervenir les populations locales à une règlementation pour avoir ainsi les chances de la faire respecter.

* 2 Dictionnaire Petit Larousse Illustré, édition 2004.

précédent sommaire suivant