WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des paramètres morphométriques, climatologiques et hydrométriques du bassin du Kasaà dans sa partie congolaise

( Télécharger le fichier original )
par Modeste KISANGALA MUKE
Université de Kinshasa - Troisième Cycle (MSc) 2009
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

CHAPITRE TROISIEME 

ANALYSE PHYSIQUE ET MORPHOMETRIQUE

Introduction

Le bassin hydrologique ou bassin de drainage d'une rivière considérée en un point donné de son cours, représente l'aire limitée par le contour à l'intérieur duquel l'eau précipitée sur chacun de ses points se dirige vers un point commun appelé exutoire. Il comprend trois parties essentielles qui sont le bassin de réception, le canal d'écoulement et l'exutoire.

Si le sol est imperméable, les limites du bassin versant sont définies topographiquement par la ligne de crête le séparant d'un autre bassin voisin. Pour les sols perméables, le bassin versant réel peut différer du bassin topographique mais, sauf dans le cas d'une circulation interne particulièrement intense (terrain karstique, basaltes, couches sableuses très puissantes), cet effet est surtout sensible pour de très petits bassins. En pratique, on admet la plupart du temps que le bassin versant coïncide avec le bassin topographique (ESKENAZI, 1991; BEIJA, 1997).

La quantification des facteurs caractéristiques du milieu physique en vue de la recherche des causes des variations du régime hydrologique dans l'espace pour être homogène doit se faire avec des méthodes précises, définies et universelles (NTOMBI, 1999 ; DUBREUIL, 1974).

III. 1. LES PARAMETRES GEOMETRIQUES ET DE RELIEF

III. 1. 1. LES CARACTERISTIQUES DE LA FORME

La forme d'un bassin versant influence l'allure de l'hydrogramme à l'exutoire du bassin versant. Par exemple, une forme allongée favorise, pour une même pluie, les faibles débits de pointe de crue, ceci en raison des temps d'acheminement de l'eau à l'exutoire plus importants. Ce phénomène est lié à la notion de temps de concentration.

En revanche, les bassins en forme d'éventail, présentant un temps de concentration plus court, auront les plus forts débits de pointe.

Par ailleurs, le temps de concentration des eaux sur un bassin versant se définit comme le maximum de durée nécessaire à une goutte d'eau pour parcourir le chemin hydrologique entre un point du bassin et l'exutoire de ce dernier.

Théoriquement, on estime que le temps de concentration est la durée comprise entre la fin de la pluie nette et la fin du ruissellement. Pratiquement, le temps de concentration peut être déduit des mesures sur le terrain ou s'estimer à l'aide de formules le plus souvent empiriques.

L'objectif des caractéristiques de forme est de rendre le milieu physique du bassin versant analysable avec un appareil mathématique.

III. 1. 1. 1. LA SUPERFICIE DU BASSIN (A)

Le bassin versant étant l'aire de réception des précipitations et d'alimentation des cours d'eau, les débits vont être en partie reliés à sa surface.

La surface du bassin versant peut être mesurée par superposition d'une grille dessinée sur papier transparent, par la méthode de triangulation, soit par l'utilisation d'un planimètre ou, mieux, par des techniques de digitalisation.

L'aire de notre bassin a été calculée par la méthode de triangulation, et ce uniquement dans la partie se trouvant en République Démocratique du Congo. L'aire obtenue est de 625443,3km2, ce qui représente au moins un quart de la superficie totale de la République Démocratique du Congo.

précédent sommaire suivant