WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une approche sociologique de la prise en charge de la malnutrition infantile sévère par l'ong BEFEN dans le département de Mirriah

( Télécharger le fichier original )
par Lamine KALLA ADAMOU
Université Abdou Moumouni de Niamey - Maitrise en Sociologie 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.1.3. ONG(s) et projet (s) intervenant dans le département de Mirriah

Une étude de la direction de l'Hôpital du district sanitaire de Mirriah a révélé qu'en 2011, une dizaine d'ONG(s) et projet(s) intervient au sein du département de Mirriah. Il s'agit de :

ü UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) qui intervient dans le domaine de la Santé de la Reproduction  (Equipements/matériels, logistique, contraceptifs, formations, supervision, coordination, revues, assistance technique de proximité) et des urgences humanitaires ;

ü UNICEF dans le domaine de la vaccination, de la santé de la reproduction, de la lutte contre le SIDA, de la nutrition (la surveillance de la croissance à base communautaire), de la formation, de la supervision, de la coordination, équipements/matériels, etc. ;

ü OMS  dans le domaine de la vaccination, la surveillance épidémiologique  et la gestion des épidémies;

ü AQUADEV dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition (prévention et prise en charge de la malnutrition) et de l'alphabétisation ;

ü CARE INTERNATIONAL qui intervient dans la planification familiale et la nutrition ;

ü Global Funds dans le domaine de la lutte contre le Paludisme, le SIDA;

ü Centre CARTER dans le domaine de la lutte contre la cécité, le trachome, le vers de Guinée ;

ü Le programme bilharziose dans le cadre du traitement de masse contre la bilharziose ;

ü ONG (BEFEN, Word vision, MSF) dans le domaine de la lutte contre la malnutrition ; le paludisme, l'appui à la gratuité des soins, appui en personnel, etc. ;

Les 132 CSI (Centre de Santé Intégré) de la région offrent les services CRENAS (Centre de Récupération Nutritionnelle Aiguë Sévère sans complication) dont 99 appuyés par des partenaires intervenant dans le domaine de la nutrition.

Il a été constaté que l'intervention massive des ces programmes a contribué à améliorer les conditions de vie des populations L'hôpital du District Sanitaire de Mirriah fait partie des centres couverts par ce programme d'aide.

3.1.4. Aire de santé de Mirriah

Malgré les efforts déployés par l'Etat et les partenaires au développement, la situation sanitaire du département de Mirriah reste marquée par la persistance des maladies endémiques et endémo épidémiques (paludisme, méningite, diarrhées, infections respiratoires aiguës, la tuberculose, le VIH/SIDA...) et la recrudescence des maladies non transmissibles (l'hypertension artérielle, le diabète et leurs complications).

L'hôpital du district sanitaire de Mirriah couvre une aire de santé composée de 36 CSI et de 135 Cases de Santé parmi lesquelles 127 sont fonctionnelles soit une couverture sanitaire de 30,4%. La population couverte est de 806.059 habitants avec 200.824 enfants de moins de cinq (5) ans parmi lesquels 61.050 enfants dans un rayon de cinq (5) kilomètres21(*).

Les ressources humaines du district sanitaire de Mirriah sont composées de22(*) :

ü 8 médecins soit 1 médecin pour 101.132(Normes OMS : 1 médecin pour 10 000 habitants) ;

ü 239 infirmiers diplômés d'Etat soit 1 infirmier pour 3.385 habitants (Normes OMS : 1 infirmier pour 5 000 habitants) ;

ü 35 sages femmes diplômées d'Etat soit 1 sage femme pour 6.009 habitants en âge de procréer (Normes OMS : 1 sage femme pour 5 000 femmes en âge de procréer).

Le CRENI implanté dans l'hôpital du district a été ouvert en juillet 2009 par l'ONG BEFEN et offre un appui médical intégré au district pour la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l'Enfant (PCIME) en se focalisant sur la prise en charge nutritionnelle, le paludisme et la gratuité de soins chez les moins de 5 ans.

Echelle : 1cm sur 1O.000

Carte n°2 : District sanitaire de Mirriah23(*)

3.2. Présentation de l'ONG BEFEN

3.2.1. Historique

L'ONG BEFEN est née de la volonté d'un groupe d'étudiants en médecine avertis des souffrances de la population, particulièrement celle de Haro banda, quartier qui abrite la faculté de médecine de l'université de Niamey. La majorité des habitants de ce quartier, ne pouvant pas supporter les coûts liés aux soins de santé faute de moyens financiers et d'une politique nationale de prise en charge, se rabattaient sur les étudiants pour leurs consultations médicales à domicile. Les sollicitations étaient devenues si fréquentes qu'un groupe de quatre étudiants décida de louer un local modeste faisant office de salle de soins pour consulter, orienter les patients vers les formations sanitaires adéquates.

La clinique ainsi mise en place, attirait de plus en plus d'autres étudiants et médecins en instance d'intégration à la fonction publique qui acceptaient de venir en aide aux habitants du quartier quand leur calendrier le leur permet.

Ce groupe de bénévoles a, au fil de temps, constaté la nécessité de cibler un public encore plus large, voire l'échelon national et de doubler les prestations; sanitaires à la promotion de la scolarisation qui pourrait avoir des incidences sur l'accès aux soins de santé.

Ce groupe est convaincu que la création d'une ONG peut permettre la réalisation de cette ambition et résoudre le problème de la mobilité des bénévoles qui peut se poser dans l'hypothèse de leur affectation hors de la capitale. Ainsi, le noyau a décidé de la création d'une structure qui interviendrait dans les domaines de la santé et de l'éducation principalement en faveur de la femme et l'enfant.

L'ONG BEFEN, est une Association nigérienne à caractère humanitaire, apolitique et non confessionnelle. Elle est créée conformément à l'ordonnance 84-06 du 1er mars 1984 modifiée par la loi N° 91-006 du 20 mai 1991, et inscrite au Journal officiel en avril 2009.

Ses domaines d'intervention sont essentiellement la santé et les autres secteurs tels que : l'éducation, l'alphabétisation et l'autonomisation de la femme au Niger. L'ONG BEFEN a pour partenaires essentiels : ALIMA, le district sanitaire de Mirriah, UNICEF, PAM (Programme Alimentaire Mondial), MSF/CH (Médecin Sans Frontière/Suisse), etc.

En 2009, L'ONG BEFEN s'est associée à une ONG Internationale (ALIMA) en vue de la création d'un projet conjoint pour intervenir ensemble dans le département de Mirriah. Pour bien conduire le projet, L'ONG BEFEN dispose d'une équipe de coordination générale basée à Niamey et d'une équipe terrain à Zinder.

A Niamey, l'équipe est composée d'un (1) Coordonnateur de BEFEN, d'un (1) Coordonnateur d'ALIMA, d'un (1) assistant logistique/administratif/financier et de deux (2) chauffeurs.

A Zinder, une équipe d'environ 180 à 200 personnels variables selon les périodes est composée ;

ü D'un (1) coordonnateur terrain

ü Des membres de coordination terrain (Coordinateur administratif et financier, Coordinateur logistique, le responsable volet communautaires, les médecins responsables CRENI et CRENAS, et les différents responsables d'activités)

ü D'une (1) équipe bureau Zinder (Chauffeurs, gardiens,...)

ü D'une (1) équipe CRENI et d'une (1) équipe CRENAS

* 21 Données 2011 du l'hôpital du district sanitaire de Mirriah.

* 22 IDEM

* 23 Source : Hôpital du District Sanitaire de Mirriah

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net