WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche titrologique de l'oeuvre romanesque de Malek Haddad. Cas de :-l'élève et la leçon -le quai aux fleurs ne répond plus

( Télécharger le fichier original )
par Halima Benmerikhi (ép.Bensid)
Hadj Lakhdar- Batna (Algérie) - Magistère en science des textes littéraires 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Dédicace

A la mémoire de mon père.

A ma Mère - Courage.

A ma chère soeur Khadîdja.

A mes frères - Amis : Mustapha, Mohamed et Adnane

A mon mari, l'âme-soeur et l'ami.

A toutes mes amies, surtout Moulida-la Délicatesse et Hassina - la Passionnée.

A tous ceux qui en écrivant se brûlent

Remerciements

Tout d'abord, je tiens à adresser mes plus vifs remerciements à mon directeur de thèse le Dr Rachida Simon qui m'a soutenue tout au long de ce travail et dont les conseils m'ont été d'un précieux secours.

Je désire aussi remercier toute ma famille pour la patience qu'elle a consentie devant les changements d'humeur occasionnés par ce travail.

Je souhaite également présenter mes remerciements à mon enseignant M. Saïd Khadraoui qui a attiré mon attention sur cette discipline (la titrologie) dont j'ignorais l`existence.

Que soient aussi remerciés ici, l'Inspecteur de la langue française du cycle secondaire Monsieur Mohamed Lamine Sriti et l'étudiante en magistère Mademoiselle Saïda Hariza, l'autre amoureuse de Malek Haddad, pour leur aide documentaire.

Je témoigne toute ma reconnaissance au Dr Jamel Ali-Khodja, maître de conférences, poète et écrivain, neveu préféré du romancier feu Malek Haddad.

Mes remerciements vont également au Dr Rachid Raïssi maître de conférences à l'université de Ouargla d'avoir accepté d'examiner ce modeste travail.

Enfin, je ne saurai remercier assez tous les enseignants ainsi que le Directeur de l'Ecole Doctorale de français, antenne de Batna, pour les efforts qu'ils ont déployés durant ces deux années.

Introduction

1

Présentation du sujet :

L'apparition d'une discipline s'intéressant aux titres des oeuvres littéraires (roman, poésie, film...) porte le nom de titrologie". Celle-ci a été célébrée par Léo. H.Hoek en 1982 dans son ouvrage "La Marque du titre", dans lequel il offre une étude d'ensemble des problèmes théoriques du titre. Puis en 1987, Gérard Genette publie "Seuils" une étude sur le paratexte, ou le titre est abordé en profondeur et de façon systématique à partir de la détermination de son emplacement, de sa date d'apparition, de son mode d'existence verbal, des caractéristiques de son instance de communication et de ses fonctions.

Depuis, trois décennies se sont écoulées et les recherches sur ce petit élément, polyédrique apparemment insaisissable, se sont enrichies grâce à l'apport de la linguistique du texte, l'esthétique de la réception, la pragmatique et la sémiotique...

Si le texte a toujours été le centre d'intérêt de nombreuses disciplines la nécessité d'étudier le titre - élément du paratexte dont la présence reste indéniable pour la plupart des textes - n'est pas inutile pour diverses raisons.

D'abord, le titre ouvre le texte et en constitue le point de départ naturel. Il sera dans l'analyse du roman (co-texte) un moyen privilégié d'entrer dans le texte-une clef-, dans la mesure où il est aussi "jugement" de l'auteur sur son roman. Le titre implique la lecture ou la non-lecture du roman et donc l'ouverture ou pas sur ce dernier.

En ce sens, la lecture du roman correspond à une volonté d'explication du titre. En réalité, ce dernier participe de façon non négligeable à une entrée en littérature. C'est en lui que se manifeste déjà le sens du texte, comme le signale Josette Rey-Debove en 1979 dans son "Essai de typologie sémiotique des titres d'oeuvres". Donc, le titre influence l'interprétation du texte.

Ensuite, l'appareil titulaire représente cette partie du texte par laquelle

2

celui-ci s'affiche et s'offre ouvertement à la lecture, généralement dès la couverture ou dès le dos du volume. En ce sens, l'oeil du lecteur ne peut pas le manquer.

Enfin, le titre est l'élément le plus important de la page de titre, qui doit être considérée comme "L' "état civil" d'un texte : cette page de titre, qui peut en marquer le " nom " (le titre), la " profession " ( la fonction du titre qui prélude au contenu du texte),le"domicile"(la marque de l'éditeur ), la"date de naissance " ( l'année de publication ) et l'"autorité émettrice" (le nom d'auteur)."(1) rappelle Léo. H. Hoek.

Négliger les problèmes que pose le titre n'est rien d'autre que sous estimé son rôle important. Composé de sèmes bien limités, par rapport au texte qui est plus long, le titre est un élément bien complexe. C'est ce qui rend son étude et son interprétation rude et épineuse, mais fort passionnante.

Comme l'intitulé le montre, nous ambitionnons d'entreprendre une approche titrologique de l'oeuvre romanesque de l'écrivain Algérien Malek Haddad et précisément l'étude de deux titres "L'Elève et la leçon" et "Le Quai aux Fleurs ne répond plus".

Nous résumons la problématique en une seule interrogation : Que nous apprend de pertinent l'approche titrologique de " L'Elève et la leçon " et " Le Quai aux Fleurs ne répond plus" ?

(1) Léo.H.Hoek, La Marque du titre, La Haye, Mouton, 1982, p.3 3

Hypothèses :

Quatre hypothèses seront mises à l'épreuve :

Premièrement, l'étude du fonctionnement sémiotique des deux titres romanesques et leur typologie participent à l'éclairage du lien qu'ils entretiennent avec le co-texte.

Ensuite, le corpus d'étude exerce une autorité sur le lecteur et invoque une certaine idéologie.

Aussi, l'analyse des éléments du paratexte tel que la couverture des romans (couplets, photographie, synopsis...) et le nombre de syllabes composant les titres peuvent contribuer à leur interprétation.

Enfin, les deux titres sont dotés d'une structure ayant une signification symbolique; à travers le choix des mots et des sonorités.

- Méthodes mises en oeuvre :

Notre approche fera appel à différentes méthodes. En premier lieu, l'apport de la sémiotique du titre (Léo. H. Hoek, Gérard Genette, et d'autres) nous permettra l'analyse du fonctionnement des deux titres romanesques de Malek Haddad. Elle sera conjuguée à la linguistique et à la pragmatique qui permettent l'analyse des mécanismes de l'acte d'énonciation dans les titres. La théorie de la réception, elle, permettra l'étude de la place réservée au le lecteur par Malek Haddad lors de la conception de ses titres.

Ensuite, la sociocritique avec les travaux de Claude Duchet, Henry Mitterrand et d'autres serviront d'outil pour le décryptage de l'idéologie et de l'autorité existant dans les titres de l'écrivain.

Par la suite, nous aurons recours à l'apport de la chromatique pour l'analyse et l'interprétation des couleurs de la couverture de chaque roman, ayant une relation parfois explicative avec les titres.

4

La numérologie, elle, servira pour l'explication de la symbolique du chiffre présent dans les deux titres.

Finalement, la syntaxe, la rhétorique et la stylistique nous aideront à l'étude de la structure des deux titres; dans le but d'apprécier leur originalité et leur valeur esthétique.

Ces méthodes serviront de garde-fou à notre étude organisée entre quatre chapitres.

Plan de travail :

Dans le premier chapitre nous proposerons une présentation biographique et bibliographique de l'écrivain Malek Haddad; étant donné qu'il est inconcevable d'étudier l'oeuvre sans connaître les détails sur la vie de son créateur. Nous évoquerons le " Drame du langage " qui est un élément marquant dans la vie et dans l'oeuvre de notre écrivain. Puis nous tenterons de parler de la place occupée par son oeuvre romanesque dans la littérature algérienne d'expression française.

Dans le deuxième chapitre, nous entreprendrons, après un aperçu historique sur la titrologie, la définition du titre et nous proposerons une liste de synonymes au mot " Titre ", afin de découvrir le lien existant entre eux.

Les fonctions sémiotiques: appellative, référentielle, conative et métalinguistique seront expliquées, puis nous évoquerons les types de titres selon le classement de Léo. H. Hoek et Gérard Genette.

Nous consacrerons le troisième chapitre à l'étude du contexte socio-historique qui a vu naître les deux romans de Malek Haddad, après une brève présentation des thèmes des deux récits. L'étude des fonctions sémiotiques sera envisagée et sera suivie par un essai de classification des titres.

5

Nous indiquerons l'autorité exercée sur le lecteur par les titres et décèlerons, vers la fin du chapitre, l'idéologie que nous avons pu dégager.

Dans le quatrième chapitre, dernière phase de notre travail, nous examinerons la couverture des deux romans ainsi que ses composantes, dans le seul objectif d'établir un lien de complémentarité entre eux et notre corpus. Par le biais de la numérologie, nous expliquerons la symbolique du chiffre présent dans chacun des titres les nombres 06 et 08. Enfin, l'analyse syntaxique (constituants des deux titres) puis stylistique (rythme et musicalité) seront entreprises à leur tour.

Telles sont les préoccupations qui traversent le présent travail, dans le but de découvrir ce que nous promettent les deux titres de romans de l'écrivain Malek Haddad, que nous avons retenus.

6

Chapitre 1

Présentation de l'auteur

7

A. Biographie de l'auteur

« Suis-je né dans l'exil et dans mon habitude

À chercher au métro le couloir étranger

Suis-je né prisonnier de cette servitude

(...) Hôtel tout n'est qu'hôtel pour allonger la nuit

Ah ! La fiche à remplir testament des escales. »

Malek Haddad, Ecoute et je t'appelle.

Venir au monde, vivre, puis mourir c'est l'ordre de notre existence. Mais mourir en laissant une belle oeuvre, c'est le rêve de tout être humain sensé et à plus forte raison de tout artiste, poète ou écrivain. C'est le cas de notre auteur : l'Algérien nostalgique, Malek Haddad. Bien que mal connu ou peu connu, cet auteur existe réellement dans la mémoire des hommes. Surtout dans la mémoire de ceux qui, éblouis par son talent de poète, récitent ses vers et relisent ses romans, témoins d'une période dramatique : la colonisation française.

8

Malek Haddad naquît le 5 juillet 1927 à Constantine, une année avant l'écrivain Kateb Yacine. Son jour de naissance coïncide avec une date mémorable qu'allait vivre trente cinq ans plutard toute l'Algérie  : le Jour de l'Indépendance. Son enfance fut bercée par la tendresse et la courtoisie d'une maman qui s'appelait  Hmama. Cette dernière ne savait ni lire ni écrire, toutefois elle avait l'art de bien parler avec tous ceux et celles qui la côtoyaient. Son père, instituteur puis directeur d'école, l'avait inscrit dans une école primaire pas loin de la sienne l'école « Sidi Jlisse ».Très jeune, Malek lisait énormément. Sa carrière d'écrivain ne se dessinait pas clairement. Il se fixait aux bonnes lectures que lui recommandait son père avec des morceaux choisis qui servaient de modèle pour ses rédactions. Malek Haddad goûta à Daudet, Dickens, Maupassant, Balzac, Mérimée et h Stendhal.

Dans son adolescence, il apprécia et découvrit les auteurs russes, Gorki, Pouchkine, Tolstoï, Pasternak, Dostoïevski... A cette époque, le beau et séduisant jeune adolescent rêvait de créer une grande fresque romanesque.

En 1946, au lycée Rédha Houhou-appelé jadis lycée D'Aumale-Malek décrocha son baccalauréat, filière philosophie et lettres .Il enseigna pendant un court moment puis il s'inscrivit à la faculté de droit d'Aix-en-Provence.

Il en était aux poèmes de Baudelaire et de Verlaine. Deux rencontres lui furent bénéfiques, en cette période; celles de Aragon et de George Mounin.

9

Mais il n'a pu achever ses études à cause de la guerre de Libération Nationale qui venait d'éclater.

II travailla comme ouvrier agricole, en compagnie de Kateb Yacine, dans le nord de la Camargue, puis dans le désert d'un pays voisin, la Libye. A Paris, une autre expérience l'attendait.

Grâce à son extrême talent de journaliste, il se retrouva employé à la radiodiffusion française. Voyageur infatigable, il foulera le sol de plusieurs capitales telles que Tunis, le Caire, New-Delhi, Berne, Moscou où il effectuera des émissions pour le compte du Front de Libération Nationale (F.L.N).

L'engagement politique et patriotique de Malek Haddad était clair et sans équivoque. Il était l'un des premiers écrivains de langue française engagé pour la cause de son pays, dès le déclenchement de la Révolution. Dans « Le Malheur en danger » -un recueil de poèmes- on retrouve des vers mordants et une poésie qui se meut entre engagement et liberté, exil et nostalgie du pays. Il faut savoir que Haddad s'est révélé d'abord poète, puis romancier. Son premier roman paru en France fut « La Dernière Impression ». De 1958 à 1961, notre écrivain publie un roman chaque année.

Après l'indépendance, Malek Haddad dirigea à Constantine la page culturelle du quotidien An-Nasr, de 1965 à 1968. Il fut directeur de la culture, au ministère de l'information et de la culture de 1968 à 1972 et organisa le 1er colloque culturel national, ainsi que du 1er festival culturel panafricain en 1969. A cette même date, le Prix Rédha Houhou fut crée, pour la meilleure oeuvre littéraire écrite par un jeune.

10

Par la suite, la revue « Promesses » naquît grâce aux recommandations de Malek Haddad et fut éditée sous l'égide du ministère de l'information. L'année 1974 marque sa nomination comme secrétaire général de l' Union des Ecrivains Algériens.

En outre, à la fin des années 1970, il eut à superviser El-Moudjahid-Culturel. Entre autre, il écrit plusieurs poèmes et de nombreux articles littéraires et culturels dans des périodiques algériens, surtout dans An-Nasr. Sans oublier la réalisation d'un album de photos en 1967 qu'il intitula « Les Femmes Algériennes », édité par le ministère de l'information.

Le 02 juin 1978, à l'hôpital Mustapha d'Alger Malek décède des suites d'un cancer aux poumons, entouré par son épouse Zahia, son fils Nadim, sa soeur Louiza et quelques amis. Lui qui, auparavant, souhaita mourir dans sa patrie le voilà exaucé. « Ami -implore Malek- regardez la Montagne et permettez mon rêve/ j'irai mourir en Algérie ».((*)1)

Poète, romancier et journaliste de talent, il nous légua une oeuvre qui, bien qu'inachevée, reste exemplaire dans sa manière de parler de l'Algérie avec tant d'amour, de fierté et de nostalgie. D'autres oeuvres de Malek Haddad restent inédites. Il s'agit de : -

- Les Premiers Froids (poèmes)

- La Fin des Majuscules (essai)

- La Légende de Salah Bey (roman)

- Un Wagon sur une île (roman inachevé)

- Les Propos de la quarantaine (Chronique), ainsi que son Journal intime.

L'auteur a souhaité que ses oeuvres soient publiées par les parties qui les détiennent. Nous nous sommes demandés pour quelle raison Malek Haddad a peu publié ? C'est que, comme il le déclare dans un entretien datant de 1977 ``...écrire est un acte important, (....) publier est un acte grave !,, (2)

Au terme de cette esquisse biographique, quel bilan pouvons-nous faire? Malek Haddad doit à ses origines l'amour de la patrie, une imagination débordante et une sensibilité très vive. Ce qui le caractérise aussi, c'est un idéalisme à l'épreuve des assauts de la réalité et d'une vie aventureuse, si foisonnante qu'elle submerge la cruauté du réel.

Pendant la révolution nationale, son errance à travers tant de pays l'avait doté malgré lui d'une apparence inquiète. En réalité, dans ses entrailles se cachait une âme émotive et tourmentée.

Sa malheureuse expérience familiale marquée par plusieurs divorces, l'exil, la mort d'un de ses frères et de beaucoup de ses amis, le spectacle de la misère régnant dans l'Algérie colonisée et l'affrontement en lui de deux cultures ont réussi à le perturber, lui, ainsi que les hommes les plus solides de l'époque « L'écrivain est plus le produit de l'histoire que de la géographie»(3) confie Malek Haddad dans l'un de ses entretiens journalistiques. Nous croyons que notre auteur a été façonné par ces deux éléments réunis.

(3). Jean, Déjeux, La Littérature Maghrébine d'expression française, CCF a Alger, 1969.Tome 1,

* (1) Malek Haddad, Ecoute et je t'appelle, p75

(2). Entretien avec l'Ecrivain, in An-Nasr , 24 novembre 1977. 11

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net