WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Définition d'un outil cartographique d'aide à  la décision dans le domaine de la méthanisation

( Télécharger le fichier original )
par Johan Poquet
Université Rennes 2 Haute Bretagne - Master 2 Aménagement du Territoire - Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

1.4.4 Trigénération

La trigénération est une technologie très peu développée à ce jour dans la méthanisation. Sont en cause les rendements peu performants ainsi que les coûts d'investissement et de fonctionnement particulièrement élevés.

Elle combine production de chaleur, d'électricité et de froid. La chaleur produite par une centrale de cogénération est utilisée pour générer de l'eau réfrigérée pour la climatisation ou la réfrigération. Un refroidisseur à absorption est lié à la Production Combinée de Chaleur-Electricité (PCCE*) pour fournir cette fonctionnalité (Clarke-Energy, 2013 [73]). Plusieurs constructeurs se penchent actuellement sur cette technologie, celle-ci pourrait donc être amenée à se développer dans les années à venir.

18 | P age

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

1.5 Les dispositions réglementaires

1.5.1 Une législation différente selon le type d'unité de méthanisation

Les unités de production de biogaz sont régies par des réglementations différentes selon la biomasse utilisée. Bien que l'on soit toujours confronté à une dégradation de la biomasse en milieu anaérobie, la législation relative aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE*) varie qu'il s'agisse de boues urbaines, de déchets ménagers, agricoles, industriels...

Dans le cas des boues urbaines, c'est la loi sur l'eau qui fait office de réglementation, rubrique 2110 définie à l'article R. 214-l du code de l'environnement.

Dans le cas des Installations de Stockages de Déchets Non Dangereux (ISDND*), l`arrêté d'autorisation d`exploiter prend en compte la production de biogaz, notamment au vu de l'arrêté ministériel du 9 septembre 1997 (dernière version consolidée lé au 1er juillet 2012) relatif aux décharges existantes et aux nouvelles installations de stockage de déchets ménagers et assimilés, en ce qui concerne la gestion du gaz.

Enfin, dans le cas d'installations de traitement (hors station d'épuration urbaine) de déchets non dangereux, de matières ou d`effluents organiques, la réglementation applicable est celle des arrêtés « méthanisation » du 10 novembre 2009 et du 12 aout 2010, ainsi que les décrets d`application précisant les rubriques 2781 de la nomenclature des installations classées pour l'environnement. C'est ce type d'unité sur lequel cette étude est principalement portée.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy