WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Définition d'un outil cartographique d'aide à  la décision dans le domaine de la méthanisation

( Télécharger le fichier original )
par Johan Poquet
Université Rennes 2 Haute Bretagne - Master 2 Aménagement du Territoire - Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

2.2.2 Le modèle anglais : la méthanisation passive

Le Royaume-Uni a fait le choix de privilégier la méthanisation passive, issue des centres d'enfouissement et des décharges.

Mais depuis 2011, avec la mise en place de la nouvelle loi « Renewable Heat Incentive » (RHI*), permettant au producteur de chaleur d'obtenir des revenus supplémentaires, la création de nouvelles unités de cogénération s'est accélérée. Ainsi, le nombre de digesteurs anaérobies est passé à 78 unités en 2011, soit une augmentation de près d'un tiers en un an.

De plus, depuis avril 2010, un système de tarifs de rachat permet de rémunérer la production d'électricité des centrales de méthanisation inférieures à 5MW mises en service après le 15 juillet 2009. Pour les installations de plus de 5MW c'est le système des Renewables Obligation (RO*) qui s'applique (certificats verts), même s'il est amené à disparaitre dans les années à venir. En effet, en 2014 sera introduit un nouveau système d'achat d'électricité à prix déterminé, s'appuyant sur des contrats de long terme (FiT CfD, Feed-in Tariffs with Contracts for Difference). Les producteurs pourront alors choisir entre les deux systèmes jusqu'à la fin du système des RO, prévue après 2017 (EurObserv'ER, 2012 [61]).

2.2.3 Le modèle italien

L'Italie s'était historiquement basée sur un modèle similaire à celui des Allemands, avec une législation promouvant l'utilisation des cultures énergétiques plutôt que la valorisation des déchets. Une croissance très forte de la filière était alors attendue.

Le gouvernement a finalement opté en 2013 pour un développement différent, avec un tarif d'achat globalement revu à la baisse pour les unités de méthanisation utilisant des cultures énergétiques et une hausse de 20% pour la rémunération du biogaz issu des déchets.

De plus, l'Italie cherche actuellement à exploiter davantage le biogaz provenant des décharges ; la production d'énergie primaire de cette filière serait notamment passée de 349,6 ktep en 2010 à 755,6 ktep en 2011 (EurObserv'ER, 2012 [61]).

2.2.4 Le modèle danois : la méthanisation centralisée

Le modèle danois se base sur l'exploitation de grandes unités de méthanisation collectives, réunissant agriculteurs et industriels de l'agro-alimentaire. Mis en place dès les années 1980, il est soutenu par l'Agence Danoise de l'Energie (ADE*), et repose sur le regroupement en masse des ressources méthanogènes afin d'effectuer des économies d'échelles importantes.

Dès les années 2000, une vingtaine d'usines ont vu le jour, elles appartiennent à des coopératives agricoles, à des entreprises privées, ou à des collectivités locales.

« Leur taille varie entre 10 000 tonnes pour les plus petites à 150 000 tonnes pour les plus grandes. Les matières traitées sont pour les trois quarts des déjections d`élevage (lisier bovin et lisier porcin), et pour un quart des déchets agro-alimentaires : déchets d'abattoirs, graisses, boues de flottation, déchets de poissons, de fruits, de laiteries, de brasseries, de sucreries, d`huileries, d`industries pharmaceutiques. Les biodéchets ménagers sont en quantité marginale » (BERGER, 2008 [1]).

28 | P age

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy