WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le journal télévisé en Chine et en France


par Shengxuan MI
Université de paris 3 (Sorbonne Nouvelle) - Master 2013
  

précédent sommaire suivant

3. Introduction à l'analyse de la télévision, (chapitre 6, Le journal télévisé),

François Jost

L'idée centrale du chapitre 6 de cet ouvrage reposerait sur le fait qu'en se basant sur le concept que la télévision est la première source d'information sur les actualités pour la très grande majorité des gens, selon l'auteur, les images, les constructions des sujets, les interviews, les témoignages verbaux, les commentaires du présentateur ou de la présentatrice, le studio ou encore un grand reportage contribuent à nous donner l'impression de saisir facilement et rapidement l'essentiel des informations.

Pour exploiter profondément le JT, la première étape, l'auteur illustre un certain nombre de traits communs : «la délimitation temporelle, une conception de l'information, une promesse d'exhaustivité et une logique de séduction.»46

Mais si on veut analyser tel ou tel JT particulier, il n'est pas suffisant de présenter seulement quelques règles communes parce qu'il existe encore beaucoup des différences entre les journaux télévisés différents.

Ensuite, à travers la description de l'organisation de JT qui est manifestée par trois parties (la présentation générale, le sujet et la structuration), l'auteur va préciser les différents traitements de l'information, les diverses fonctions de JT d'un jour ordinaire selon les différentes chaînes, aussi comme les questions du type des différentes formes qui sont présentées par les journaux télévisés.

Pour l'auteur, l'explication d'une manière plus approfondie du JT se déploie en trois parties. D'abord il s'agit de la présentation du JT. L'auteur l'introduit à partir de deux aspects: les promesses de l'information et le présentateur.

Le premier aspect «les promesses de l'information»47 vise à différencier les différents genres et les différents fonctionnements des journaux télévisés. Ici, l'auteur illustre d'abord les questions de génériques : Premières images et premiers sons qui nous sont donnés, le générique est le moment d'ouverture du JT. On y met l'accent sur le monde (par exemple, le globe terrestre) pour nous présenter le JT comme une fenêtre. Les formules varient d'une

46François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p75 47François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p76-80

MI Shengxuan MEMOIRE M1

17

chaîne à l'autre, elles peuvent être aussi manifestées par des images en succession d'événements significatifs ou un grand titre sur fond de musique qui nous introduit rapidement sur des images illustrant les gros titres du jour puis au studio et au présentateur. Ensuite concernant le studio, Le décor témoigne lui aussi de cette emphase mise sur le monde et sur l'idée qu'on est là pour servir d'intermédiaire en nous le présentant et en nous l'expliquant. Le studio est considéré comme le coeur de réseaux locaux, régionaux, nationaux et internationaux d'information. Aujourd'hui, il y a des cas pour plusieurs chaînes, le décor nous montre la capacité de la chaîne à faire entrer le monde chez nous par une technologie avancée.

Le deuxième aspect concerne le présentateur : il est comme le maître du temps de l'émission : celui qui a le pouvoir de nous mettre en lien direct avec le monde et qui est responsable de l'ordre des sujets.48 Mais, en réalité, plusieurs voix nous parlent à travers cette personne sans que nous en ayons bien conscience. S'il y a bien sûr la personnalité, la subjectivité, l'émotion, l'implication et le style du présentateur, il y a aussi les personnes qui ont rédigé les textes et les propos, voire comme le mot à mot du texte d'une agence. D'ailleurs, l'expression du visage du présentateur (sourire, optimisme, moue sceptique...) est souvent une indication de l'attitude que « le téléspectateur devrait avoir pour épouser la position du ou de la journaliste par rapport à un événement rapporté dans le téléjournal. »49

Il y a quelques années, le présentateur manifestait un visage impassible, tenant entre ses mains les feuillets sur lesquels était inscrit le contenu du JT. Le style de ces présentateurs est montré par un ton de neutralité, de solennité et d'objectivité au JT. Aujourd'hui, il existe d'autres formes de présentation. Le présentateur se permet de s'exprimer de façon plus variable : « humaniser l'information, vivre et d'y réagir avec plus ou moins de modération : sourires, mimiques pour appuyer des propos, regards interrogateurs, etc.50

Dans le deuxième aspect, celui-ci se déroule principalement sur l'image, témoignage verbal. Dans la part de l'image : en principe, les images vidéo captent le singulier et l'unique qui est advenu à un moment donné devant la caméra. Pourtant les usages de l'image par le JT montrent que ce n'est pas toujours le cas. Il recourt régulièrement à un " mixte" d'images. « Les images-témoignages » où la réalité factuelle semble s'offrir sans médiations; « l'image

48François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p80-85 49François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p82 50François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p84-85

MI Shengxuan MEMOIRE M1

18

d'archives » qui permet d'ajouter l'image de reportage dans une continuité interprétative de type historique; « Les images-symboles », en vertu du choix qu'on en fait, transformer l'image elle-même en commentaire. Cela peut être l'isolement d'une expression ou d'un geste particulier que pose un chef politique pour résumer le point de vue sur lequel le journaliste qui en fait le reportage veut attirer l'attention. Il y a aussi le fait que les images soient présentées comme témoignage ne prouve pas qu'elles ont été nécessairement prises sur le vif.51Elles peuvent avoir été répétées ou, même inventées à des fins d'illustration ou d'explication.

Dans les reportages, on ajoute aussi de nombreux témoignages verbaux dont les fonctions sont diverses. La plupart de ces entrevues arrivent dans les reportages après un résumé du journaliste qui opère comme un lancement. « Du point de vue informatif, le témoin n'ajoute rien à ce qu'a dit le commentaire. Il n'informe pas, il confirme. »52 La confirmation ainsi donnée à la parole du reporter ne repose pas seulement sur le fait qu'il a fait ces entrevues avant d'écrire son commentaire, elle résulte souvent à l'inverse. Le journaliste demande à la personne interviewéede dire quelque chose ou bien il pose des questions dans un cadre défini de telle façon à ce que les réponses soient connues préalablement. Enfin, la pluralité des témoins ne garantit pas la pluralité des points de vue et il faut être attentif à la vision du monde que véhiculent les entrevues. Plusieurs témoins différents peuvent dire la même chose en des termes différents et nous laisser l'impression qu'il n'y aurait pas autre chose à dire ou à entendre.53

Concernant le troisième aspect « structuration du JT », l'auteur introduit principalement la Hiérarchisation de l'information dans laquelle l'auteur dit que les titres témoigne de la part de subjectivité de celui qui organise le JT. Ensuite le choix des sujets qui fonctionne suivant la « loi de proximité ». Enfin l'ordre des sujets qui repose sur la différente disposition de chaque actualité pour les différents JT.54 Ici, l'auteur présente encore les questions de continuité entre toutes les informations. Afin de renforcer la fluidité de l'information, l'auteur cite quelques principes pour comprendre comment le présentateur classe ses informations et construit ses enchaînements : construction d'une simultanéité, construction d'une (fausse)

51François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p85-88 52François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p90

53 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p90-93

54 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p92-93

MI Shengxuan MEMOIRE M1

19

causalité, construction d'un énonciateur, l'association d'idées etc.55

précédent sommaire suivant