WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique : réglementation et financement des PME dans la zone UEMOA

( Télécharger le fichier original )
par MOUNKAILA Soumana Illiassou
Ecole Supérieure de Technologie et de Management de Dakar (ESTM) - Licence en Finance Comptabilité 2013
  

précédent sommaire suivant

3.2. Comptabilité

La comptabilité est un processus qui consiste à identifier, mesurer et communiquer des informations économiques afin de permettre aux destinataires de ces informations de faire des jugements à bon escient.

L'objectif visé par la comptabilité est accepté par l'islam. En effet, on y fait mention dans le plus long verset du Coran (Sourate 2, verset 282) mais aussi dans d'autres comme la sourate 24 au verset 47 : « Au Jour de la Résurrection, nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d'un grain de moutarde que Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes ». C'est ainsi que l'Organisation de Comptabilité et d'Audit pour les Institutions Financières Islamiques (OCAIFI/AAOIFI) a vu le jour en 1990 avec pour mission de développer des pensées de comptabilité et d'audit pertinentes pour les IFI. Les standards de l'AAOIFI communément appelés « Financial Accounting Standards (FAS) » au nombre de 23 portent sur :

· Les états financiers des banques et institutions financières islamiques ;

· Les produits financiers (Murabaha, Moudaraba, Salam...etc.) ;

· Les comptes d'investissement ;

· Les provisions et les réserves ;

· Les états financiers, les provisions et réserves dans les compagnies d'assurance ;

· Les fonds d'investissement ;

· Les opérations en devises.

Il n'y a pas une grande différence dans les normes comptables conventionnelles et islamiques car la comptabilité est, en définitive, une technique permettant d'enregistrer les opérations effectuées. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'AAOIFI recommande pour les opérations qui ne sont pas encore couvertes par ses normes de se référer aux normes IFRS (International Financial Reporting Standards). Toutefois, compte tenu de la spécificité des banques islamiques de se conformer aux principes de la Charia, plusieurs aspects doivent apparaitre dans les écritures comptables notamment :

· Le rôle du Charia board dans le contrôle des activités de la banque ;

· Sa responsabilité par rapport à la collecte et la distribution de la zakat ;

· La nature et le montant des revenus et charges non conformes à la Charia...etc.

Ceci met un terme à l'analyse de la règlementation bancaire. Comme nous l'avons fait remarquer plus haut, il ne s'agit pas d'une liste exhaustive de l'ensemble des textes régissant

52

Licence 3 Finance - Comptabilité Année académique 2013 - 2014

La finance islamique : Réglementation et financement des PME dans l'espace UEMOA

SOUMANA ILLIASSOU Mounkaila

l'activité bancaire et encore moins de toutes les contraintes et opportunités relatives à la finance islamique dans la zone UEMOA. Il convient dans la suite de ce travail de faire des propositions par rapport aux problèmes posés par cette règlementation.

précédent sommaire suivant