WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique : réglementation et financement des PME dans la zone UEMOA

( Télécharger le fichier original )
par MOUNKAILA Soumana Illiassou
Ecole Supérieure de Technologie et de Management de Dakar (ESTM) - Licence en Finance Comptabilité 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3. Conséquences sur la distribution

Nous avons vu plus haut que dans le système financier basé sur le prêt à intérêt, ceux qui ont accès au crédit sont ceux-là qui sont en mesure de fournir des garanties. Ainsi, le critère décisif dans l'allocation du crédit, nonobstant la pertinence du projet, reste la solvabilité. Cela a évidemment des répercussions néfastes dans la distribution car ceux qui ne sont pas en mesure de fournir ces garanties se verront refuser l'accès au crédit. Conséquences : seuls les riches accèdent au financement. D'autre part, lorsque le crédit est octroyé, le prêteur est sûr de se faire rembourser le capital et les intérêts sans prise de risques, et ce, quel que soit le résultat du projet de l'entrepreneur. En cas de banqueroute, ce dernier court le risque de perdre les biens qu'il a laissés en garantie. Il y a donc un transfert de biens de ceux qui produisent réellement vers ceux qui ne produisent pas et qui refusent de mettre leur capital à risque. La conséquence directe et à long terme est le risque de voir les riches devenir de plus en plus riches et moins nombreux, alors que les pauvres deviennent plus nombreux tout en s'appauvrissant davantage.

19

Licence 3 Finance - Comptabilité Année académique 2013 - 2014

La finance islamique : Réglementation et financement des PME dans l'espace UEMOA

SOUMANA ILLIASSOU Mounkaila

Chapitre II : la finance islamique et son impact sur l'économie ouest-africaine Section I : Evolution et réglementation des institutions financières islamiques

1. Historique et évolution des institutions financières islamiques

Les techniques de financements islamiques utilisées de nos jours, appelés Musharaka,

Salam, Murabaha (voir ch.2.2) ne datent pas d'aujourd'hui. Effectivement, toutes les techniques de financement sont inspirées de la vie du prophète Mohammed, de ses dires et de ses actes, et datent donc du 7ème siècle après J.-C (Kahf et Khan, 1989, p.4-6).

Bien que la finance islamique existe depuis plusieurs siècles, l'essor du système financier islamique est apparu depuis une cinquantaine d'année avec l'indépendance d'une grande partie des pays musulmans face à la tutelle coloniale. La première tentative d'intégration des préceptes islamiques de financement aurait commencé en Malaisie, en 1962, avec le Pilgrim's Management Fund. En créant ce fond, le gouvernement malais voulait permettre à ses citoyens le pèlerinage à la Mecque. Malgré son caractère restreint, il s'agit, selon certains spécialistes (Chapra, 1992, p. 9 ; Karich, 2002, p.79), de la première ébauche de création d'un système financier islamique.

Par ailleurs, la première banque islamique n'a été créé qu'en 1963 à Mit Ghamr en Egypte par Ahmed Al Naggar (Karich, 2002 ; IFSB et al. 2007 ; Martens, 2001). Cette banque prospère jusqu'en 1967, date à laquelle on ne compte pas moins de neuf succursales dans le pays. Il faut attendre le début des années 70 pour assister au véritable tournant de la finance islamique. En effet, la création de la Banque Islamique de Développement (BID) en 1975 marque le véritable lancement du financement conforme à la Chari'a (loi islamique). La BID fournit à ses pays membres, soit plus de 55 pays3, ainsi qu'aux communautés musulmanes à travers le monde, des fonds nécessaires à leur évolution afin de favoriser leur développement économique et leur progrès social respectif.

D'autres établissements financiers islamiques vont éclore durant la même décennie. Nous pouvons nommer la Dubaï Islamic Bank en 1975, la Faysal Islamic Bank en 1977 ainsi que la Banque Islamique de Bahreïn en 1979

3 ISLAMIC DEVELOPMENT BANK. http://www.isdb.org/irj/go/km/docs/documents (Consulté le 05.05.2014)

20

Licence 3 Finance - Comptabilité Année académique 2013 - 2014

La finance islamique : Réglementation et financement des PME dans l'espace UEMOA

SOUMANA ILLIASSOU Mounkaila

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net