WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les indiens mapuches dans les médias au Chili : du mythe du barbare à  l'activisme identitaire transnational


par Erika Antoine
Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence - Diplôme en Sciences Politiques spécialisé en Information & Communication 2006
  

précédent sommaire suivant

A- La radio Nizkor : « Donner une voix à ceux qui n'en ont pas »

La radio Nizkor est un projet culturel destiné exclusivement à la diffusion d'information en lien avec les Droits de l'Homme, les libertés individuelles et civiles et la paix. Différentes organisations participent au projet : Derechos Human Rights141, Serpaj Europa et Radio Si basée à Bruxelles. Elle est officiellement lancée sur support digital le 1er mars 2004. Si l'équipe effectuait déjà un travail de « socialisation de l'information », elle se félicite qu'enfin « il est possible d'écouter des documents audio au sujet des droits de

141 Derechos Human Rights est une association qui travaille pour le respect et la promotion des droits de l'homme à travers le monde, ce travail intègre les missions de socialisation et l'analyse de l'information concernant les droits de l'homme par internet et d'autre médias tels que la radio ou les publications écrites. L'association dénonce publiquement les atteintes aux droits de l'homme et apporte son soutien aux ONG et aux activistes locaux.

Page 99

l'homme depuis n'importe quel endroit du monde et à n'importe quelle heure »142. Son équipe rédactionnelle est constituée de collaborateurs présents aux quatre coins du monde. Des relais de production se situent à Madrid, San Fransisco et Bruxelles afin de proposer des programmes en différentes langues dont principalement l'anglais et l'espagnol.

En propageant les informations concernant les droits de l'homme, la radio Nizkor se perçoit comme un outil au service des défendeurs de droits de l'homme. Sa devise est la suivante « donner une voix à ceux qui n'en ont pas ». Les programmes audio sont en fait pensés comme un complément à l'information mise en ligne sur leur site de documentation sur l'état des droits de l'homme en Amérique Latine www.derechos.org/nizkor/.

En outre, la radio se présente comme un outil au service de radios communautaires ou non commerciales qui contribuent elles aussi au respect et à la protection des droits de l'homme ; ainsi qu'aux universitaires cherchant des ressources pédagogiques sur les droits de l'homme. Cette révolution technologique permet de numériser les données, les voix et rend possible la libre écoute de l'antenne depuis un ordinateur sans avoir besoin d'enregistrer des fichiers.

B- La radio mapuche créée en Hollande

La radio http://radio.mapuche.nl/ est, quant à elle, une des rares radios spécialisée sur la communauté mapuche. Elle propose la consultation d'interviews de Mapuches, des extraits de discours de lonkos, de morceaux de musique mapuche.

Cette radio est en lien avec le site hollandais http://www.mapuche.nl/. Les auditeurs peuvent écouter par exemple le témoignage de la famille du jeune Mapuche Alex Lemún, blessé le 7 novembre 2002 par un coup de feu de l'officier Marco Aurelio Treuer, et mort 5 jours après. Ces reportages constituent des sujets qui ne sont pas traités ni même abordés dans les colonnes des organes de presse classiques ou les programmes des radios nationales.

142 http://www.radionizkor.org

Page 100

Toutefois il est à regretter que le support radiophonique numérisé ne soit pas pleinement exploité par la communauté mapuche. Cette dernière manque à se faire connaître sur les ondes du monde entier par la création et la diffusion continue de reportages et d'interviews. En bref, il n'existe pas encore une radio créée ex-nihilo par les indiens du sud du Chili et dont l'ensemble des programmes informatifs et culturels seraient guidés par une véritable ligne directrice : les défenses des droits des Mapuches et la diffusion d'une information sincère.

précédent sommaire suivant