WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Plaintes oculaires chez les personnes vivant avec le VIH sida. Cas des cliniques universitaires de Kinshasa.

( Télécharger le fichier original )
par Elie SESELE MANGALA
Université de Kinshasa - Docteur en médecine 2015
  

précédent sommaire suivant

I.2.5. Cycle de réplication du virus dans la cellule cible (16)

Première étape : Fixation et pénétration du virus dans la cellule. C'est à la suite de la reconnaissance gp 120 - CD4 qui est le récepteur de haute affinité pour le VIH.

Deuxième étape : Elle comporte plusieurs phases dont :

- Synthèse de l'ADN pro viral grâce à la transcriptase inverse, au cours de laquelle des erreurs se produisent et entrainent une variabilité génétique.

- Intégration de l'ADN pro viral au génome de la cellule hôte grâce à l'endonucléase virale. Les étapes suivantes dépendront du type de virus et de la cellule infectée.

Troisième étape : Transcription du pro virus en ARN génomique par l'ARN polymérase II de l'hôte. Cet ARN messager migre alors du noyau vers le cytoplasme.

Quatrième étape : Synthèse des protéines virales à partir des ARNm viraux.

Cinquième étape : assemblage des poly protéines virales et encapsidation de l'ARN viral. On obtient de nouvelles particules virales qui bourgeonnent à la surface de la cellule avant d'être libérées dans le milieu extracellulaire et prêtes à infecter d'autres cellules.

9

I.2.6. Cellules cibles du VIH

Pour l'essentiel, les cellules infectées par le VIH doivent exprimer à leur surface la molécule CD4. Le récepteur CD4, en effet, présente une haute affinité pour la molécule gp120.

Outre les lymphocytes T CD4, les monocytes-macrophages, les cellules folliculaires dendritiques, les cellules de Langerhans cutanées et les cellules de la macroglie cérébrale qui expriment ce récepteur, peuvent être contaminées.

I.2.7. Manifestations cliniques

a) La primo-infection

C'est la phase précoce de l'infection. A cette étape, le virus se multiplie de façon intensive dans les cellules mononuclées du sang circulant ainsi que dans les cellules mononuclées des ganglions.

Environ 3 à 8 semaines après l'infection initiale, 50 % à 70 % des personnes présentent des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe ou de la mononucléose. Elle peut passer inaperçue ou s'accompagner de signes cliniques comme des adénopathies, fièvre, malaise général, maux de tête, courbatures et douleurs articulaires, éruption cutanée, ulcérations des muqueuses. Ces symptômes durent généralement environ une ou deux semaines, puis disparaissent.

Au cours de cette phase, appelée syndrome rétroviral aigu, le VIH se reproduit en grandes quantités et diffuse dans l'ensemble de l'organisme.

b) La phase asymptomatique (latence clinique)

Après la période de primo infection, la réplication du virus dans le sang diminue et se stabilise à un niveau qui varie selon les personnes. Dans certains cas la quantité de virus dans le sang reste faible.

10

Les personnes dont le système immunitaire reste à peu près intact après 10 ans représentent environ 10% des personnes atteintes par le VIH. Plus souvent, la quantité de virus augmente dans le sang et le nombre de lymphocytes T-CD4 diminue sur des périodes pouvant s'étendre de 3 à 12 ans.

La phase de séropositivité sans symptôme clinique correspond à la période durant laquelle les effets toxiques du virus semblent apparemment contrôlés par l'organisme, notamment par le système immunitaire. Lorsque les personnes atteintes par le VIH ne présentent aucun signe physique de maladie, elles sont dites asymptomatiques.

c) La phase symptomatique/infections opportunistes (SIDA)

La déplétion lymphocytaire est compensée par la production de nouvelles cellules T CD4 jusqu'à ce que le processus de compensation s'effondre sous la poussée de la multiplication virale, apparaît alors le stade SIDA. Cette évolution de l'infection se traduit par la survenue de pathologies plus ou moins graves. Certains symptômes d'allure banale peuvent apparaître (dermite séborrhéique, zona, herpès, candidoses oropharyngée). D'autres lésions sont plus spécifiques de l'infection par le VIH (leucoplasie chevelue de la langue).

Le système immunitaire est maintenant en état d'insuffisance grave. Il se trouve alors dans l'incapacité de défendre correctement l'organisme contre la survenue de certaines infections.

Le sida correspond au stade avancé de l'infection par le VIH, c'est-à-dire de la forme la plus grave de l'infection par le VIH, lorsqu'une personne séropositive est atteinte par l'une des vingt-cinq maladies répertoriées dans la liste des pathologies définissant le sida.

11

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.





BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.





Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)