WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le traitement médiatique de l'anorexie mentale, entre presse d'information générale et presse magazine de santé

( Télécharger le fichier original )
par Audrey Arnoult
 - Institut d'Etudes Politiques de Lyon 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. Les points communs avec une jeune fille anorexique aujourd'hui

R. Bell met en évidence les points communs entre le comportement de Catherine de Sienne et celui des anorexiques d'aujourd'hui. Catherine commence par restreindre son alimentation de façon délibérée. Nous avons mentionné les difficultés qu'elle éprouvait à surmonter sa faim, ce n'est que dans un second temps qu'elle ne parvint plus à manger. Le même phénomène s'observe chez les anorexiques aujourd'hui qui prétextent qu'elles ne mangent pas parce qu'elles ne peuvent pas manger. En réalité, l'impossibilité d'ingérer toute nourriture est l'une des conséquences de la restriction alimentaire. Nous n'avons pas trouvé d'indications précises concernant l'amaigrissement de Catherine, excepté qu'elle perdit rapidement la moitié de son poids initial, ce qui correspond au critère médical en vigueur aujourd'hui pour diagnostiquer une anorexie. Parallèlement à la restriction alimentaire, Catherine instaura une hygiène de vie particulière comme le font les anorexiques aujourd'hui (cf. infra partie 2, III. A). Par exemple, Catherine était hyperactive et R. Bell raconte que « dès que se présentait une occasion d'honorer Dieu ou d'accomplir un acte charitable, elle redevenait vigoureuse sans l'aide de la médecine, surpassait en énergie ses compagnes sans jamais se fatiguer ; bref, elle devenait hyperactive »70(*). De même, les jeunes anorexiques se caractérisent par leur hyperactivité alors qu'elles sont physiquement épuisées. Catherine dormait peu comme nous l'avons souligné ce qui est aussi parfois une caractéristique des anorexiques modernes qui nient leur corps en lui imposant des restrictions.

L'autre point commun entre Catherine de Sienne et les anorexiques modernes est incontestablement la volonté avec laquelle elles s'imposent des restrictions alimentaires, même si la plupart du temps elles affirment le contraire. En effet, la restriction alimentaire résulte toujours et d'abord d'une décision consciente ; ce n'est que par la suite que l'anorexique perd le contrôle de son comportement, que les complications physiologiques lui rendent impossible toute ingestion de nourriture. Cette implacable volonté rencontre à un moment ou à un autre l'opposition de l'entourage. Dans le cas de Catherine, cette opposition est multiple puisqu'elle est confrontée à sa famille mais aussi aux autorités ecclésiastiques. Le récit de sa vie nous montre qu'elle a résisté jusqu'au bout puisqu'elle est morte de ses privations. Aujourd'hui, les anorexiques doivent « affronter » leurs parents et le corps médical, celui-ci ayant remplacé l'autorité de l'Eglise. Catherine était accusée par ses détracteurs « d'être une simulatrice, une égoïste, une impie et une sorcière »71(*). De même, les anorexiques sont souvent considérées comme des manipulatrices et des menteuses. Ainsi, nous voyons que le comportement ascétique des jeunes femmes au Moyen Âge est en beaucoup de points semblable au comportement anorexique des jeunes filles d'aujourd'hui et que quelle que soit l'époque il suscite des réactions. Cependant, il ne faut pas oublier que la motivation qui sous-tend le comportement anorexique des jeunes femmes au Moyen Âge n'a rien en commun avec celle des anorexiques aujourd'hui. En effet, alors que l'anorexique sainte veut s'unir à Dieu, l'adolescente anorexique est en quête de sa propre identité72(*).

Cette première partie nous a permis de souligner différents éléments essentiels à la compréhension de l'anorexie : les comportements « anorexiques » existent bien depuis le Moyen Âge comme nous l'ont révélé les différents écrits que nous avons mentionnés. Cependant, nous avons noté une évolution quant aux « symptômes ». Dans les premiers cas, la restriction alimentaire n'est qu'un trouble parmi d'autres. Il faut attendre la description de R. Morton au XVIIème siècle pour que l' « anorexie » soit le symptôme majeur. En outre, il met le doigt sur certains aspects de la « maladie » que nous retrouverons dans les écrits de C. Lasègue et W. Gull au XIXème siècle.

D'autre part, la prédominance de la religion explique les « méthodes thérapeutiques » utilisées au cours du Moyen Âge pour tenter de guérir les jeunes filles « anorexiques ». Dans un tel contexte, il n'était pas envisageable d'avoir recours à d'autres solutions. L'exemple de l'anorexie sainte nous a permis de mettre en évidence le poids du contexte socioculturel dans la perception de la « maladie » : à partir de Catherine de Sienne, les comportements ascétiques sont devenus un chemin vers la sainteté qui a perduré jusqu'à ce que les autorités religieuses mettent en oeuvre des réformes.

Enfin, l'étude du contexte artistique de cette période nous a permis de voir qu'il n'y avait pas de causalité entre représentation du corps et comportement « anorexique » puisqu'au XVIIème siècle par exemple, des jeunes filles restreignent leur alimentation alors même que c'est l'embonpoint qui est valorisé. Cette remarque nous permet de nuancer l'argument souvent invoqué aujourd'hui à savoir : le contexte socioculturel est l'un des facteurs déclencheurs de l'anorexie.

A deux reprises nous avons souligné que le XVIIème siècle constituait une rupture ou plutôt annonçait ce qui allait se jouer au XIXème siècle, nous allons donc maintenant aborder cette période au cours de laquelle l'anorexie est devenue une pathologie.

* 70 Idem, p. 38.

* 71 Idem, p. 42.

* 72 Idem, p. 41.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net