WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problematique du changement:entre concepts et realités

( Télécharger le fichier original )
par Abdessamed Dr Bengouffa
ENSP d'Alger - diplome de praticiens medical inspecteur 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Problématique du changement en Algérie

« Entre Concepts et Réalités »

Depuis déjà quelques années, l'Algérie connaît une modification des problèmes de Santé prévalent (Maladies Transmissibles) allant de plus en plus vers un espace occupé par les maladies non transmissibles.

Cette transition épidémiologique a coïncidé avec l'émergence d'un certain nombre de problèmes générés par des facteurs économiques, des facteurs environnementaux sans oublier les facteurs d'ordre dits de Société.

Tous ces facteurs impliquent, en plus de notre Environnement International, d'apporter des correctifs indispensables en vue d'adapter notre Système de Santé à ces changements socio-économiques, démographiques, et épidémiologiques.

Cet état de fait nous amène obligatoirement à inscrire et à mettre en oeuvre la Réforme de notre Système de Santé.

Cette mission dévolue à notre Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière depuis le 17 juin 2002, lors d'un Conseil de Gouvernement, reflétant ainsi la volonté des Pouvoirs Publics, s'est donné comme objectifs prioritaires à travers les solutions les plus adéquates qui permettront, enfin de compte, à la satisfaction des besoins en soins de la population dans des conditions financièrement supportables pour les particuliers et la collectivité.

Plusieurs travaux ont abordé ce thème de la Réforme Hospitalière en faisant ressortir un certain nombre d'objectifs ambitieux, qui je n'en doute pas apporteront des solutions et des actions satisfaisantes à notre actuel Système de Santé.

Mais n'empêche que l'introduction de ces solutions se traduit par l'utilisation de nouveaux moyens et outils, tels que le management, la démarche qualité, l'audit, l'accréditation, le projet d'établissement, l'évaluation, la contractualisation, les systèmes d'information.

Tout cela implique de nouvelles façons de réfléchir, de faire, de gérer, d'administrer, de suivre des protocoles, des référentiels...qui demandent impérativement la participation et l'adhésion de tout le monde, c'est à dire, du Personnel Administratif, Médical et Paramédical.

Partant de notre expérience personnelle, en tant que chargé du Comité de Pilotage des Réformes au niveau de la DSP de Sidi Bel Abbés, qui a mis en exergue les difficultés voire les résistances dans la mise en oeuvre du changement induit par le processus de Réformes.

En effet, dés l'installation du Comité de Pilotage des Réformes, et en débattant des différents points et axes inscrits dans le relevé de conclusion de la Réunion Ministérielle du 09/04/2003 portant sur la mise en oeuvre des réformes, les membres de ce Comité dans leur majorité se sont rendu compte que les nouveaux concepts et notions leur sont méconnus.

Devant ce constat lié à un défaut d'appréhension de ces nouvelles notions et donc de leur élaboration, le Comité a initié des démarches entant dans le Cadre de l'accompagnement des établissements sous tutelle parmi ces mesures :

- Elargir le débat concernant ce sujet à tous les Professionnels de Santé afin, de permettre la création de canaux de communication et d'information, d'une part et d'autre part de pouvoir dégager des réflexions en rapport avec les Directives contenues dans le relevé de conclusion Ministérielle.

- De Mettre en place tous les éléments qui nous permettront de dégager une stratégie commune dans l'élaboration des différents organes initiés par le Ministère de la Santé tels que le Comité de Pilotage des Etablissements, la Commission de Conciliation et de Médiation, Comité d'Evaluation et la cellule chargée de la Gestion des Soins Infirmiers.

En effet, la composante de ces différents organes n'a pas été précisée par le relevé de conclusions de réunion Ministérielle, ce qui a laissé place à plusieurs interprétations dans le choix des membres de ces organes et dans la définition des tâches et prérogatives de ces derniers. D'où la nécessité d'uniformiser ces actions et ces travaux en adoptant une démarche participative et de concertation.

- La formation des principaux intervenants concernés par la mise en oeuvre du processus de réforme. S'agissant de ce point, le Comité de Pilotage des Réformes de la DSP de Sidi-Bel-Abbès a vu la nécessité absolue d'initier un séminaire. Cette initiative s'est faite avec le concours de l'Ecole de Formation Paramédicale de Sidi-Bel-Abbès. Cette formation, a concerné les Gestionnaires ainsi que les Présidents des Conseils Médicaux, et s'est consacrée principalement à la manière d'élaborer un projet d'établissement.

- Toujours est il que cette expérience très louable et très enrichissante doit être appeler à être renouveler, à enrichir et à l'élargir aux Différents Professionnels de Santé appelés à intervenir dans le processus du changement introduit par la mise en place des réformes.

- A partir de là, le Comité de Pilotage des Réformes a pu ainsi identifier les résistances objectives et subjectives apparues dans le processus du changement entamé. Cette étape reste une première évaluation à partir de laquelle des correctifs et des actions communes a mené devront être mis en place afin d'arriver à instaurer une dynamique d'évolution en tenant compte des Spécificités de chaque Etablissement, a savoir :

- L'intérêt primordial et prioritaire est de développer la formation initiale et continue à tout intervenants, tout en tenant Compte des particularités loco régionales. Pour cela, elle sera précédée par une définition des Besoins en formation et des attentes du Personnel.

- Circulation de l'information : une stratégie d'information et de concertation, adaptée à chaque établissement, à chaque site permettra d'améliorer la diffusion de l'information à tous les niveaux en mettant en place les moyens adéquats et en prévillégiant le retour de l'information.

- Tenir Compte de l'individu qui est le principal agent de résistance. Pour cela, il faut mettre en place tout un dispositif devant aboutir à motiver l'individu. Ce dispositif doit se baser sur :

· Une amélioration de la Communication,

· Une plus grande concertation avant toute prise de décision,

· Une plus grande autonomie et de responsabilité autorisant des initiatives,

· Amélioration du Statut Socioprofessionnel de l'individu.

- Le poids de l'organisation Sanitaire actuelle influe négativement et de façon cruciale dans la mise en oeuvre du processus des Réformes. Ces aléas ont bien été identifiés clairement dans le document se rapportant au rapport préliminaire du Conseil National de la Réforme Hospitalière :

- En fin, de mon expérience personnelle vécue en tant qu'acteur prévillégié, il en ressort que ces nouveaux concepts ne peuvent se développer que si en plus de l'existence d'une volonté politique, il y a une mise à disposition de moyens.

En plus de cela, la motivation des hommes reste une condition incontournable dans la réussite de toute entreprise.

De ce recul, nous avons pu mettre en évidence de l'écart existant entre les nouveaux concepts et notions apportées par la réforme établie par les pouvoirs publics et la réalité du Terrain sur la perception et la compréhension de ces changements.

Ceci dit, le facteur humain étant la base de tout changement, son adhésion et sa participation active dans la dynamique de l'amélioration de la qualité des soins, représente l'élément moteur pour la réussite du changement.

De ce fait, la problématique est là  : est-ce que ce personnel, sur lequel repose la réussite de la mise en oeuvre des réformes, a été préparé convenablement ou non ?

A ce titre, notre contribution se fixe comme objectif principal la mise en exergue les écarts existants entre les concepts et orientations liées aux réformes d'une part, et d'autre part la réalité du terrain qui révèle la non préparation des Personnels et leur incompréhension, voire la Désinformation source des résistances aux changements.

Ainsi, pour plus de rigueur scientifique et afin de conforter mon expérience personnelle dans le cadre du Comité de Pilotage, la phase exploratoire s'est basée sur un questionnaire abordant le thème de la mise en oeuvre du processus des reformes, distribué aux différents professionnels de santé.

Les sous objectifs retenus lors de cette démarche est de faire ressortir :

-La nature des résistances identifiables auprès des différentes catégories professionnelles de la Santé, telles que l'information, la communication, la formation, la peur du changement induit par les nouveaux statuts des Etablissements et des professionnels de Santé.

-Des pistes des réflexions qui nous permettront d'annihiler, ou plutôt de réduire en grande partie, ces résistances, en essayant d'accompagner les principaux acteurs afin d'obtenir leur pleine adhésion et leur participation quant à la réussite de la mise en oeuvre de ces réformes, qui restent un passage obligé pour notre pays.

Notre future fonction de Praticiens Inspecteurs nous place au coeur du problème. Nous aurons pour mission, entre autres, de participer activement à ce processus de réforme et de mettre en oeuvre, avec les gestionnaires et les principaux intervenants Médicaux et Paramédicaux une stratégie d'accompagnement.

Pour cela, il est impératif pour le personnel en question de basculer d'une situation de contrainte à une situation d'adhésion.

-Que le changement ne se décrète pas, il s'anticipe, se prépare, s'accompagne.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net