WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Communication et mobilisation sociale pour un changement de comprtement en eau, assainissement et hygiène

( Télécharger le fichier original )
par Saholinirina Joelle RAKOTOVOLOLONA
Université d'Antananarivo - Licence 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
1.2 Le danger des maladies diarrhéiques

Les maladies diarrhéiques constituent un danger pour les enfants surtout pour ceux de moins de 2 ans. Selon l'EDS en 2004, elles touchent 35.9% des cas des malgaches dont le degré de risque est estimé élevé par le centre Disease Control (Atlanta)

1.2.1 Les causes des maladies diarrhéiques :

Les maladies diarrhéiques résultent en grande partie des eaux insalubres, d'un assainissement inadéquat et du manque d'hygiène. Les excréments humains sont la principale source d'agents pathogènes diarrhéiques. Ils sont aussi à l'origine de la shigallose, de typhoïde, du choléra et de toutes les autres infections gastro-intestinales communes et de certaines infections respiratoires : un seul gramme d'excrément peut contenir 10 millions de virus et un million de bactéries.

Figure 7 : Diagramme des principales voies de transmission des maladies fécales orales.

Excréments

Champs

Fluides

Mouches

Doigts

Aliments

Nouvel hôte

Excréments

Champs

Fluides

Mouches

Doigts

Aliments

Nouvel hôte

Excréments

Champs

Fluides

Mouches

Doigts

Aliments

Nouvel hôte

Source : Wagner et Lanoir, 1958

Comme le graphique l'explique, les microbes s'introduisent lorsque l'environnement ne les élimine pas de façon sécuritaire. Ils se propagent alors au moyen des « mouches », des « doigts », des fluides, des champs.

Si tels sont les dangers des maladies diarrhéiques, quelles sont les solutions pour les prévenir ?

1.2.2 Les activités de prévention des maladies diarrhéiques :

Il s'agit de bloquer les voies de transmission. C'est la clé pour la prévention des maladies diarrhéiques. Appliquer les trois pratiques essentielles de Diorano WASH

· Se laver les mains : (les doigts sur le schéma)

« C'est le manque d'une bonne hygiène des mains qui est la principale cause des infections nosocomiales (infections contractées en milieu hospitalier) et de la propagation des microorganismes multi résistants. Cette inobservation tient également une grande responsabilité dans les épidémies » (Boyce et Pittet 2002)35(*)

En effet, on contamine facilement les mains avec les matières fécales après un nettoyage anal et le nettoyage des fesses et des selles de soi même ou d'un enfant. Se rincer les doigts avec de l'eau ne suffit pas pour enlever les particules graisseuses qui contiennent les microbes. Après un contact avec les selles, les mains doivent être bien lavées, soit à l'aide d'abrasif comme la cendre, soit avec un détergent comme le savon. Il faut se laver les mains à 5 moments clés c`est à dire :

1) avant de préparer le repas

2) avant de manger et/ou donner à manger à son enfant

3) après avoir fait ses besoins. Il s`agit de tout moment après contact avec les selles

4) après avoir essuyé les fesses de son enfant

5) laver systématiquement les mains des petits enfants car ils jouent souvent par terre.

· Se débarrasser des selles (les excréments sur le schéma)

Les selles dans les endroits publics et privés sont les principales sources de germes diarrhéiques. La meilleure manière de prévenir l'infection est de se débarrasser des selles d'adultes et d'enfants dans les toilettes ou les latrines. En dernier recours, il vaudrait mieux emmener les selles à un endroit loin des terrains de jeu ou des sources d'eau et les couvrir de terre au lieu de les laisser dans la cour. Aux endroits où l'on peut se procurer de pots de chambre, on peut maintenir le foyer exempt de selles en apprenant aux plus petits à les utiliser. Il est prioritaire de laver systématiquement les latrines le plus souvent possible. D'où il faut qu'elles soient lavables (nettoyables).

· Maintenir l'eau propre (les fluides sur le schéma)

C'est à dire préserver la potabilité de l'eau du point de puisage jusqu'à l'ultime utilisation et /ou consommation. On parle beaucoup de l'importance de l'eau potable. Un approvisionnement en eau suffisant et accessible facilite le lavage et le nettoyage des mains avec du savon, ce qui à préserver l'environnement de la présence de germes.

L'eau, aussi claire qu'elle soit, n'est pas toujours consommable. La potabilité de l'eau n'est pas certaine car les microbes ne sont pas visibles à l'oeil nu. Pour préserver cette potabilité, il nécessite des méthodes de traitement (simple mais efficace) pour qu'elle devienne enfin buvable et utilisée dans la vie courante. Ex : faire bouillir, filtrer l'eau et couvrir les récipients d'eau, utiliser le Sûr eau, utiliser le système SODIS (cf. annexe 1)

D'après les études récentes36(*) :

§ le lavage des mains avec du savon ou LMS, à lui seul peut réduire le taux des maladies diarrhéique de 49%,

§ l'utilisation effective des latrines de 32%

§ la conservation de la potabilité de l'eau du point de puisage jusqu'à la consommation de 39%

Autrement dit, chacune de ces pratiques est essentielle et indispensable si l'on veut réduire le taux des maladies diarrhéiques. Les patients du CSBII sont informés, éduqués, sensibilisés de ces pratiques.

Les critères pour un CSB ami de Diorano-WASH (cf. p. 28) exigent la disposition des équipements en EAH. Voici la description des équipements en EAH utilisés par le CSBAW d`Ambalavao

* 35 Le Manuel de l`initiative de Lavage des Mains, guide de préparation d`un programme de promotion de Lavage des Mains au Savon

* 36 Evans, 2005

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net