WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'éco-responsabilité des événements sportifs

( Télécharger le fichier original )
par Mael Besson
Institut de Management de l'Université de Savoie - Master de Gestion 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV.2.3 Les implications organisationnelles

En 2006

· Mise en place de transports en commun pour le public et les accompagnants

· Pochette-poubelle offerte à chaque coureur

· Mise en place de poubelles à la sortie de chaque ravitaillement avec un affichage très visible « dernière poubelle avant prochain ravitaillement »

· Limitation du nombre de coureurs

· Rappel de l'Éthique sur tous les documents

· Obligation de rester sur les sentiers balisés (ne pas prendre de raccourcis)

· Utilisation de produits recyclés, recyclables et/ou biodégradables

En 2007, l'UTMB® a encore accentué ses actions pour protéger l'environnement :

· Incitation accentuée à utiliser les transports en communs : stationnement gratuit, gratuités des bus pour les coureurs et tarif très motivant pour les autres

· 8200 personnes transportées dans 220 bus

· Distribution à tous les coureurs d'un sac pour transporter ses déchets entre 2 points de ravitaillement avec poubelles

· Encore une fois la signalétique mise en place a permis d'assurer un tri sélectif et une bonne gestion des déchets

· Signature Contrat « éthique » avec l'Espace Mont-Blanc 27 juillet 2007

En 2008, l'UTMB® prévoit de renforcer toutes les actions engagées

· Le respect de cette nature, unique, belle mais si fragile, demeure l'une des priorités de The North Face ® Ultra-Trail du Mont-Blanc ®.

· Redéploiement légèrement différent des transports en communs proposés et toujours une aussi forte incitation à les utiliser auprès des coureurs, des accompagnants et du public. En particulier, tous les dossards seront distribués à nouveau au même endroit pour éviter les transports systématiques non obligatoires.

· Diminution du nombre de gobelets en plastiques en fournissant à chaque participant « son gobelet ».

· Diminution de l'utilisation de papier grâce à une diminution importante des documents édités (dossiers de presse fournis sur clef USB, cartes et parcours téléchargeables sur le site, ...). Utilisation d'encre solide (nettement moins polluante et générant beaucoup moins de déchets).

· Distribution de petites pochettes « hygiéniques » permettant aux coureurs de ne pas abandonner sur le terrain mouchoirs en papier et papiers hygiéniques utilisés ...

IV.2.4 Mes observation sur l'événement

Les observations décrites ci-dessous ont été faites du 28 au 30 aout 2008 lors de l'UTNiB. C'est plus d'une dizaine de lieu et points de ravitaillement différents qui ont été inspectés. Les lieux sont : L'Ultra Trail Show regroupé sous chapiteau un salon des partenaires et les inscriptions, Le départ et l'arriver de l'UTNiB en centre ville de Chamonix, le départ de la CCC en centre ville de Courmayeur, le salle de restauration des bénévoles et participant, la salle de repos des coureurs, la salle de gestion des sacs coureurs, un certains nombre de navettes, l'imprimerie de l'événement et les ravitaillements suivant : St Gervais, les Contamines, les Georges, le Refuge de la Balmes, Champex et La Fouly en suisse.

Les observations ont été faites sur plusieurs thèmes (fiche d'observation type en annexe 12) :

Le transport pour venir sur le site, Le transport du matériel,

La gestion des déchets des coureurs, des bénévoles et des spectateurs,

La restauration des coureurs et des bénévoles,

Le matériel de restauration utilisé, La consommation d'eau

La consommation d'énergie, L'organisation générale

Les animations,

La décoration générale et des partenaires, Le nettoyage du site,

La sensibilisation des participants et du public.

La signalétique

Chaque thème d'observation est découpé en deux parties : le système d'information et le fonctionnement. Cela pour déterminer si l'amélioration doit être faite sur l'information ou sur le fonctionnement (une mauvaise information peut rendre inefficace un bon fonctionnement).

Parallèlement aux fiche d'observation un dialogue avec des coureurs au travers d'un bref questionnaire sur l'éco-responsabilité a été mis en place. Ce questionnaire a été administré à un nombre trop faible de personnes (environs 50) pour pouvoir faire des statistiques. Cependant les discutions qui ont peu s'en suivre permette de tirer des avis commun à tout les coureurs.

Observation des différents lieux de la manifestation : Nous regrouperons les observations par thème.

Le transport sur le site

Observation

Perspective d'amélioration

Le système d'information : Les informations se trouvaient sur le guide 2008 de la manifestation qui était distribué normalement qu'aux coureurs et non aux spectateurs, sur le site internet et sur certains arrêts des

navettes. Il était donc difficile pour un spectateur de trouver ces informations. De plus les horaires étaient indiqués en fréquence de passage des bus dans une plage horaire et non en horaire fixe. Cela rendait l'information très imprécise lorsque la fréquence de passage des navettes dépassait les deux heures.

Les informations doivent être plus facilement trouvables. Des horaires de passage fixe, une meilleur matérialisation des arrêts de bus et des informations sans erreurs permettrais plus de crédibilité en la fiabilité du système et donc inciterait d'avantage l'utilisation des navettes. Il manque certains éléments facilitateur.

Le fonctionnement des navettes était

relativement bien étudié. Les horaires et les lieux desservis ont été établis en fonction du moment de passage des coureurs. Quasi toutes les navettes utilisées étaient pleines.

Une analyse du nombre de personnes

transportés dans chaque bus pourrait être faite à partir d'un questionnaire administré aux chauffeurs des navettes.

Gestion des déchets :

Observation

Perspective d'amélioration

Il apparaît que le nombre de poubelles pour les coureurs était suffisant, mais que le nombre de déchets trouvés sur le site était plus conséquent que les autres années.

Une sensibilisation ou un système

d'information plus efficace est à trouver.

Sur les points de ravitaillement :

Le système de tri pour les bénévoles se résumait en des sacs de poubelles de deux couleurs (noir et jaunes) avec peu d'informations. Cela s'est avéré insuffisant autant d'un point de vue technique

qu'informatif. Les sacs de couleurs sans support (poubelle) n'est pas une solution technique suffisante pour permettre aux bénévoles de faire un tri correct notamment lors du passage en masse des coureurs. Un tri inefficace rend impossible le retraitement des

Une meilleur information des bénévoles sur le tri et un meilleur système (pancarte sur chaque poubelle) est à mettre en place.

déchets dans une filière de recyclage.

Sur les sites en ville (UTNiB Show, Les salles de repos, sites de l'organisation...)

Des poubelles de tri étaient mises à disposition en trop faible quantité. Le système d'information sur le tri était peu pertinent (inscription est orifice caché par un écriteau de l'UTNiB). Le tri n'était donc pas respecté par les utilisateurs.

Plus de poubelles, panneaux d'informations sous forme de dessins sur chaque poubelle.

La restauration :

Observations

Perspective d'amélioration

La restauration des coureurs sur les points de ravitaillement s'est effectuée sur le principe de buffet. Les denrées alimentaires étaient emballées par portion individuelle ce qui augmente la production de déchets. L'eau

était distribuée en bouteilles plastiques, principale source de déchet des poubelles de ravitaillement (environs 29000 litres sur l'ensemble de l'événement).

Les menus ne comportaient pas de produit non de saison.

Un conditionnement en gros économiserait de l'emballage.

L'utilisation d'eau de source ou de ville.

Le matériel de restauration était

principalement en plastique jetable. Les plateaux repas vendus sous le chapiteau étaient conditionnés exclusivement en emballages plastiques. Tout le matériel de restauration donné sur les points de ravitaillement était également en plastique jetable. C'est à partir du cinquième point de ravitaillement que le gobelet eco-cup a été exigé. A partir de ce point là, aucun verre plastique n'a été distribué. La restauration des bénévoles à Chamonix et dans d'autres villages s'est fait dans des cantines avec de la vaisselle réutilisable.

Etendre le système d'utilisation de vaisselle réutilisable.

Développer le système d'écocup.

La décoration de l'événement :

 

Observation

Perspective d'amélioration

La décoration a été faite par une société d'événementiel d'Annecy, ce qui peut dire un déplacement des mobilier, tentes etc... limité. Les matériaux, banderoles partenaires et décorations sont réutilisables ; rien n'est à usage unique. Le seul petit bémol est la mise en place de cubes publicitaires gonflables nécessitant un gonfleur en fonctionnement permanent.

Pas grand-chose à améliorer.

Aucune observation n'a été faite sur la consommation d'énergie, l'organisation en elle-même, la signalétique et les animations. Toute ces parties ont été traitées de manière économe et sans consommation abusive.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy