WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des plates formes multifonctionnelles à  l'amélioration des conditions de vie des ménages à  l'est du Burkina

( Télécharger le fichier original )
par Michel Borrus Ismael OUATTARA
Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest / Unité Universitaire à  Bobo Dioulasso - Licence en économie du développement 2009
  

précédent sommaire suivant

1.2.2.3. Choix des ménages

Les ménages enquêtés ont été choisis de la façon la plus aléatoire possible. Le choix aléatoire des ménages a respecté une répartition équitable entre les différentes zones du village. Pour respecter ce principe, la méthode proposée a été la suivante la suivante :

+ Tous les membres de l'équipe se plaçaient au centre du village (ou à la PTF), et chacun choisit une direction différente.

9

+ Chaque enquêteur se déplaçait jusqu'à la limite du village en suivant cette direction. Il compte le nombre de ménages disposés le long de cet axe entre son point de départ (le centre du village) et son point d'arrivée, la limite du village.

+ Il divisait ensuite le nombre de ménages comptés par le nombre de ménages qu'il devrait enquêter, c'est-à-dire 5 pour un enquêteur et 2 pour un superviseur. Prenons le cas où, il y a 23 ménages entre le centre et la limite, l'enquêteur doit enquêter 5 ménages, 23/5 est alors approximativement égal à 4.

+ En partant de la limite du village où il se trouvait, l'enquêteur se redirigeait en direction du centre en suivant le même chemin, il enquêtait le 4ème ménage rencontré. Ensuite, il compte de nouveau 4 et enquête le ménage... jusqu'à réaliser les 5 questionnaires, en se rapprochant du centre du village.

Par ailleurs le ménage était définit comme étant l'ensemble des membres (apparentés ou non) qui partagent de manière habituelle le même lieu de vie, autrement des personnes qui dorment et mangent au moins une fois par jour dans le même logement (SAWADOGO, 1993).

Le questionnaire est soumis aux chefs de ménage et aux épouses en fonctions des sections. La collecte des données a consisté dans un premier temps à tester le questionnaire dans une localité situé à environ 50 km de Ouagadougou. Cette phase nous a permis d'ajuster le questionnaire en vue de l'améliorer pour la phase définitive de collecte de données.

1.2.3. Traitement et analyse de données.

Les informations sont regroupées par rubrique. Le traitement et l'analyse des données ont été au moyen de l'outil informatique. Le logiciel SPSS (Statistical Package for Social Science) version 16 est utilisé pour l'analyse. Nous combinons des analyses qualitatives et des analyses quantitatives. L'analyse qualitative consistera en une analyse statistique descriptive pour estimer la fréquentation des PTF et de la perception des effets positifs autour de certains paramètres ainsi que des fréquences et des tableaux croisés. Pour l'analyse quantitative, elle consistera au calcul des statistiques de base comme les fréquences et les tests de différence de moyennes en effets positifs de la PTF par province.

Pour notre étude, les variables retenus sont :

·

10

à une PTF d'un autre village

· à la maison (main, pilon, pierre)

· à un moulin personnel

· à un autre moulin d'un autre village

· à la PTF du village

· Aucun

· Nuisances sonores

· Pannes récurrentes

· Gain de temps

· Plus de temps passé avec les enfants

· Moins de relations conflictuelles avec son mari

· Plus de relations sociales avec les membres de la communauté

· Amélioration des conditions des femmes

· Scolarisation des filles

· Développement AGR

· Amélioration de la santé

· Alphabétisation et formation

· Augmentation du revenu

· Cohésion sociale

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.