WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Variabilité et tendances pluviométriques dans le nord-ouest de la Centrafrique: enjeux environnementaux

( Télécharger le fichier original )
par Bertrand DOUKPOLO
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2007
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.3. Mois à pluviométrie relativement forte (= 150 mm : P = ETP)

Les mois de juin, juillet, août, septembre et octobre sont les plus pluvieux dans le Nord-Ouest. Ce sont des mois de moyenne et forte pluviométrie. Comme nous avons évoqué dans le paragraphe précédent, le mois de juillet connaît une récession pluviométrique, son total est moins important comparativement au total du mois d'août, septembre ou octobre. Ces trois derniers mois représentent à eux seuls l'essentiel des abats pluviométriques avec 65 % pour l'ensemble des observations. Mais cette valeur ne se vérifie pas sur toutes les stations pour lesquelles existent des singularités notables : 77 % à Bossangoa, 56 % à Bossembélé, 59 % à Berbérati et 63 % à Bouar.

Au cours de ces mois, toutes les stations ont des valeurs maximales. Les valeurs observées au mois d'août ou septembre avoisinent 400 mm. Ces mois sont aussi caractérisés par un nombre de jours de pluie important, surtout à Bouar où les valeurs mensuelles dépassent facilement 14 jours de pluie. Sur le reste de la zone de région, le nombre de jours de pluie va en décroissant du Sud-Ouest au Nord-Est où on ne compte plus que 10 jours de pluie au maximum. Ces événements pluvieux sont de grande importance, car les hauteurs d'eau enregistrées au cours d'une journée peuvent dépasser 50 mm par endroits. Cette situation est surtout observée dans le Nord-Ouest en août et septembre. L'étude de la variabilité annuelle est d'une importance capitale.

précédent sommaire suivant