WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

3.2. La conception de la vieillesse et du vieillissement

3.2.1. Définitions

La vieillesse51, « c'est la période ultime de la vie. Avoir une vieillesse heureuse ». Selon l'OMS, son âge se situe après 65 ans et plus.

Le vieillissement52, « c'est le fait de vieillir, de devenir vieux ». C'est tout simplement un phénomène physiologique d'évolution normale, pour tout individu, qui débute dès sa naissance et jusqu'à sa mort.

L'association gérontologique de l'Essonne définit le vieillissement comme « un vieillissement harmonieux est celui qui voit se développer des facultés d'adaptation qui permettent de compenser les handicaps53 ».

D'un point de vue gérontologique, le vieillissement a différents aspects :

- « Le vieillissement physique : la perte progressive de la capacité du corps à se renouveler,

- Le vieillissement psychologique : la transformation des processus

sensoriels, perceptuels, cognitifs et de la vie affective de l'individu.

- Le vieillissement comportemental regroupe les aptitudes, attentes,

motivations, image de soi, rôles sociaux, personnalité et adaptation54 ».

« Il n'est pas facile de définir la vieillesse », nous dit Vincent Caradec55.

49 VERCAUTEREN Richard, HERVY Bernard, SCHAFF Jean-Luc, op.cit.

50 Ibid.

51 Selon le dictionnaire HACHETTE Edition 2010, Paris, 1752 p.

52 Ibid.

53 AGE Association gérontologique de l'Essonne (2008), vieillissement, démences et maladie d'Alzheimer, Formation interne 15 p.

54 Site : http://poupyk.over-blog.com/12-categorie-81270.html consulté le 22/04/2011

« Le vieillissement est un ensemble de processus, l'homme étant à la fois un être biologique, un être pourvu de raison, dans un contexte social »56.

3.2.2. Les représentations au cours du temps

Selon les siècles, la vieillesse a été représentée différemment :

Au XVIIème siècle, la vieillesse débutait à partir de 40 ans : « la vieillesse verde et l'âge décrépit57 ». Vers le XIXème siècle, elle gagne 10 ans. Jusqu'au milieu du XXème siècle, elle correspond à l'âge de la retraite. En 2011, la vieillesse est autre. Selon un article de journal58 récent, « En France, les séniors se sentent en forme jusqu'à 73 ans ».

En effet, il y plus de 40 ans, la vieillesse était considérée comme une fin en soi : en perdant sa valeur de travailleur, la personne perdait à la retraite un statut social. Pourtant la personne retraitée gardait ses petits enfants, faisait du jardinage dans le potager des enfants, essayait de jouer un rôle utile au sein de la société. En perdant sa place dans cette dernière, il apparaît « [...] le vieillissement social comme l'usure et la dévalorisation d'un système de ressources nécessaires à un individu pour conserver sa position sociale59 ».

Depuis 1970, le regard sur la vieillesse s'est modifié : avec l'apparition du droit à la retraite, le développement d'un autre style de vie, les séniors se positionnent comme des consommateurs de la société. Devenant des `'nouveaux jeunes», ils profitent de leur retraite en voyageant : le nombre de voyages organisés augmente à cette époque. La période d'accueil des touristes s'échelonne alors d'avril à septembre : les personnes âgées ont un rôle économique important.

De même, ils aspirent à continuer à vivre chez eux le plus longtemps, continuent à garder leurs petits enfants mais à leurs conditions. Ils n'ont plus de temps libre !

Ne voulant pas être une charge pour leur famille, certains, lors de veuvages, ne désirants pas rester seuls, vont aller dans des institutions, nommées maisons de retraite, qui représentent un second domicile. Des sorties sont organisées, des animations ont lieu (tournoi de belotte, tournoi de rami...). Ils voient leur famille, peuvent les inviter ou partir en vacances. C'est une vie hôtelière, mais qui a un coût. Tout le monde ne peut pas y avoir accès.

« Véhiculant une éthique activiste de la retraite [...] le 3éme âge aspire à être une nouvelle jeunesse60 ».

Pour ceux qui n'ont pas les moyens financiers d'y accéder, il reste le domicile des enfants, possible tant que l'état de leur santé le permet. La géné-

55 CARADEC Vincent (2010), Sociologie de la vieillesse et du vieillissement, Paris, Editions Armand Colin, 2éme édition, 127 p.

56 HENRARD Jean-Claude (1997), Vieillissement et âge, âge et représentation de la vieillesse, actualité et dossier en santé publique, n° 21, 1997-12, pp.4-11.

57 CARADEC Vincent, ibid., p 28

58 Les séniors n'anticipent pas assez l'arrivée du grand âge (2011), Direct Matin, Edition du 03/01/2011

59 REJAULT William (2009), Maman, est ce que ta chambre te plaît ?, Paris, Editions Michel Lafon (Editions Privé), 260 p.

60 CARADEC Vincent, op.cit. p 18.

ration des enfants change aussi. La personne âgée devient trop lourde en charge pour eux, ce qui l'amène vers des structures : les unités de soins de longue durée qui pour certains étaient des mouroirs.

L'apparition du mot dépendance dans les années 80/90 change à nouveau le regard sur la personne âgée : « S'est imposée une vision de la grande vieillesse d'inspiration biomédicale, qui véhicule une image déficitaire de cet âge de la vie [...] 61».

Apparaissent donc des établissements de soins pour les personnes âgées, les EHPA, certains deviendront des EHPAD après 2002.

La dénomination des personnes âgées s'est modifiée aussi au cours du

temps.

Appelés autrefois « vieux », puis « vieillards », ils deviennent simplement synonymes de retraités lors de leur départ de la vie active. Les avancées technologiques, les recherches scientifiques, font que l'âge de la vieillesse augmente. L'apparition du mot sénior, puis de population du 3ème âge marque les années 70/80.

Depuis l'apparition de la dépendance, on parle même de 4ème âge. Bientôt deux générations vont se trouver ensemble dans les différents types d'établissements d'hébergements existants.

Face au vieillissement de la population, B.Grenier dit : « La durée de vie augmente, la notion de qualité prend de l'ampleur par rapport à celle de la quantité de vie62 ».

En EHPAD, les transformations récentes modifient le regard posé sur la vieillesse, par l'élaboration de projets. Selon R. Vercauteren, « la recherche d'une articulation des projets entre eux devient un enjeu de la qualité de vie ».

précédent sommaire suivant