WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

4.4.2. La synthèse des questionnaires

Dans l'idée que l'utilisation des questionnaires me donneraient une approche qualitative et une approche quantitative de la question, j'ai synthétisé les questionnaires sous forme de sous thèmes. Les questionnaires sont lisibles en annexe 4.

> Le cadre de santé face au projet de vie

La moyenne d'années de présence du cadre de santé dans les EHPAD est de 3,6 ans. Get histogramme montre que dans 45% des cas, le projet de vie était en place à leur prise de poste. Par contre seuls 18 % de ces projets ont été évalués.

> La représentation personnelle de chaque professionnel du projet de vie

J'ai mis en annexe 5 les histogrammes de représentation par famille de professionnels.

Pour la grande majorité, tous confondus, le projet de vie fait parti de la qualité de vie du résident :

> 100 % pour les cadres de santé

> 82 % pour les animateurs

> 67 % pour les auxiliaires de vie

> 50 % pour les infirmiers

Mais 36 % seulement chez les aides soignants.

A plus de 50 % il réunit des pluri professionnels mais à contrario, pour moins de 40 % il est fédérateur d'une équipe.

Peu le considère comme adapté : 9 % des infirmiers, contre 46 % et 67 % pour les aides soignants et les auxiliaires de vie. Il doit être amélioré pour tous, de 90 % pour les cadres de santé à 26 % pour les aides soignants.

> Les acteurs du projet de vie

% de reponses

120%

100%

80%

40%

20%

60%

0%

La composition du projet de vie en fonction des
professionnels n=78/126
Avril 2011 Enquête dans divers EHPAD

Type de professionnels interrogés

resident

famille

cadre de santé infirmiers

aides soignants animateur

psycho

medecin coordonnateur kiné

Selon l'histogramme, 3 catégories de réponses sont citées en majorité : 60 % et plus des réponses donnent l'infirmier, l'aide soignant et le résident comme acteurs principaux du projet de vie.

L'animateur apparait entre 50 % et 60 %.

Il est à noter que la famille, le cadre de santé et le psychologue n'apparaissent que dans les limites de 40 % à 50 %.

Le médecin coordonnateur ne fait pas l'unanimité, ainsi que le kinesithérapeute, chez les professionnels interrogés.

On peut remarquer que les résultats entre les auxiliaires de vie et les aides soignants sont différents dans leurs proportions. L'animateur se met en retrait par rapport aux soignants.

> La connaissance du projet de vie

Le nombre total de questionnaires était de 137 distribués. 89 personnes ont répondu à cet item, soit un taux de 64,9 % de réponses (cf annexe 6).

A plus de 50 % tous connaissent le projet de vie : un chiffre étonnant, celui de 50 % de non connaissance chez les auxiliaires de vie. 58 % de soignants ne sont pas référents de résidents.

La connaissance du projet de vie par la famille :

90 % de oui selon les cadres de santé, 45 % pour l'animateur et aucune réponse pour les autres. De même, l'implication des familles reçoit à peu près les mêmes pourcentages.

Par contre, la participation des familles aux animations est selon les animateurs de 55 % et selon les cadres de santé de 10 % seulement.

Il n'y a pas de demande d'information sur le projet de vie par les résidents.

L'utilisation du projet de vie au quotidien est de plus de 50 % : 76 % chez les aides soignants, 67 % chez les auxiliaires de vie et 58 % chez les infirmiers. 55 % des animateurs l'utilisent aussi.

> Les difficultés rencontrées

Selon les histogrammes suivants, 65,6 % des personnes interrogées n'ont pas répondu quant aux difficultés rencontrées au quotidien pour l'utilisation du projet de vie.

Dans toutes les catégories professionnelles, une moyenne de 52,6 % a coché le manque de temps.

32 % en moyenne ont répondu le manque d'information et 26,8 % la démotivation du personnel. Le chiffre de 23,6 % est pour le turn over.

Les autres % ne sont pas significatifs au regard des non réponses obtenues.

78%

56%

67%

11%

11%

44%

33%

44%

Difficultés rencontrées par les cadres de santé n= 10/11
Etude sur 11 EHPAD en Avril 2011

11%

44%

difficultés à l'élaboration manque de temps

manque d informations

non comprehension du sens du projet de vie par les soignants

démotivation

pas d'implication des familles résistance aux changements difficultés au quotidien

turn over

manque de transmissions

38

39%

12%

12%

5%

7%

54%

37%

Difficultés rencontrées par les aides soignants n=41/ 41
Etude sur 11 EHPAD en Avril 2011

2% 2%

2%

24%

difficultés à l'élaboration

manque de temps

manque d informations démotivation

pas de dynamique de groupe pas d'implication des familles résistance aux changements difficultés au quotidien

manque de dialogues avec familles turn over

manque de transmissions

Le cadre de santé quant à lui, pense au manque de temps à 67 %, au turn over et à la démotivation à 44 % et au manque d'informations à 33 %.

17%

25%

8% 8%

Difficultés rencontrées chez les infirmiers n= 12/12
Enquête dans 11 EHPAD en Avril 2011

8%

8%

25%

25%

58%

67%

difficultés à l'élaboration manque de temps

manque d informations démotivation

multiculturalité

pas de dynamique de groupe résistance aux changements difficultés au quotidien

turn over

manque de transmissions

> Que signifie le terme de projet de vie pour les professionnels ?

Selon la représentation graphique suivante, 55 % en moyenne le considère comme un projet individualisé au premier abord.

% de reponses

120%

100%

80%

60%

40%

20%

0%

c/0 oui c/0 non

animateur

Signification du projet de vie pour des professionnels n= 137

c/0 sans

% oui

cadre de
santé

c/0 non

catégories professionnelles

c/0 sans

c/0 oui c/0 non

infirmier

c/0 sans

% oui

c/0 non

as

c/0 sans

c/0 oui c/0 non

auxilliaire
de vie

c/0 sans

% oui

divers

c/0 non

c/0 sans

individualisé

aide à la personne soins

animation

Puis il est défini comme un projet d'aide à la personne, un projet de soins puis d'animation.

100 % des cadres de santé le voient comme un projet individualisé, ainsi que les infirmières. Les autres professionnels de santé répondent de façon identique.

Il est à noter un fort pourcentage de sans réponses, ce qui biaise les résultats.

Au regard de la synthèse des questionnaires, il s'avère que le projet de vie est lié à la qualité de vie du résident. Il réunit des professionnels, mais n'est pas fédérateur d'une équipe. Un turn-over du personnel existe. La définition du

projet de vie selon les professionnels n'est pas exploitable. Les acteurs du pro-jet de vie ne sont pas vraiment connus, par rapport aux textes législatifs. Les résidents, les familles le connaissent peu, et des professionnels n'en sont pas informés. Des améliorations sont à faire sur le projet de vie.

Maintenant que les synthèses sont faites, je vais donc vous exposer dans cette prochaine partie leur analyse.

précédent sommaire suivant