WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

5. L'analyse

Cette partie va permettre de faire ressortir les points les plus importants qui ressortent de l'exploitation des questionnaires et des entretiens.

5.1. Les entretiens auprès des cadres de santé

5.1.1. Le projet de vie et la qualité

Pour tous les cadres de santé consultés, le projet de vie est donc partie intégrante de la qualité donnée au patient. Cette qualité se retrouve dans divers aspects : projet individualisé, d'animation mais surtout de soins. Elle n'est pas remise en question.

Les cadres de santé ont une connaissance de la législation sur les conventions tripartites et sur la charte des droits et libertés de la personne âgée.

L'ANESM88 a publié un référentiel sur les pratiques professionnelles en EHPAD. Ces recommandations visent à « promouvoir l'ensemble des pratiques professionnelles concourant à l'amélioration de la qualité de vie des résidents ». Selon l'ANESM, elles sont élaborées selon quatre enjeux majeurs :

> « L'accueil dans l'établissement et la construction du projet personnalisé

> L'organisation du cadre de vie et de la vie quotidienne

> La vie sociale des résidents

> Les interactions entre l'état de santé et la qualité de vie ».

Cette évaluation des compétences des soignants est mesurée et mesurable : critères de satisfaction des résidents, tableaux de bords sur les chutes, les escarres...Il est à noter que le projet de vie individualisé est « co-évalué par le résident, son représentant légal, les professionnels et les partenaires concernés89 ».

N'oublions pas que le cadre de santé est garant de la qualité de la prise en charge du résident, au sens de :

> l'organisation des soins de base

> l'organisation de l'hôtellerie : le temps des repas

> les temps d'animation

> l'hébergement : environnement, les espaces privés, les espaces communs.

88 ANESM (2010), La qualité de vie en EHPAD, op.cit.

89 ANESM(2008),Les attentes de la personne et le projet personnalisé, op.cit.

Comme signalé page 32, un EHPAD s'est appuyé sur le modèle hospitalier, plutôt que ceux des EHPAD, en ce qui concerne l'évaluation de l'institution. Cela lui a valu une remarque de la part de l'ARS, qui de fait est justifié notamment par rapport à l'aspect projet de vie et non pas seulement de soins. Ne pas standardiser des pratiques est primordial dans le projet de vie. Géographiquement, il serait mieux que l'EHPAD se détache de l'hôpital. Ainsi il serait plus aisé pour le personnel de distinguer le projet de vie du projet de soins.

La qualité de vie passe aussi par l'architecture des locaux. Des locaux inadaptés peuvent rendre difficile une adéquation entre une vie collective et une vie individuelle. Le résident a besoin de se sentir chez lui. L'arrêté du 26 avril 1999 dit : « La personne âgée accueillie dans la maison de retraite se voit attribuer un logement qui doit être considéré comme la transposition en établissement du domicile du résident ». Cette qualité des locaux est aussi un miroir de l'EHPAD. Combien de personnes ne jugent-elles pas un établissement juste en entrant dans celui-ci ? Certains EHPAD se retrouvent confrontés à ce problème de locaux, surtout les établissements anciens.

Il est nécessaire d'avoir dans le même temps des moyens et du matériel adaptés aux personnes âgées. Ce sera plus confortable pour le résident et pour le soignant. Mais la réalité est autre pour ces cadres de santé. Ils émettent le fait que les politiques actuelles sont sûrement bienveillantes pour la personne âgée, mais les moyens alloués ne suivent pas cette direction.

La qualité de l'hôtellerie est importante. Les services rendus en lingerie, en cuisine sont des éléments du projet. L'animation aussi permet au résident de garder sa vie sociale, d'échanger avec les autres. L'institution en s'ouvrant vers l'extérieur augmente les réseaux d'informations et d'échanges.

La qualité passe aussi par un personnel qualifié. « La qualité de la présence aux résidents assurée par les personnels, quelque soit leur qualification, devient [...] un des éléments de la qualité de vie des résidents90 ».

Cette qualité est évaluée, avec une possibilité de choix pour les EHPAD. Beaucoup utilisent l'outil ANGELIQUE, cette évaluation étant interne. Elle per-met à l'établissement de connaitre ses forces et ses faiblesses.

Malgré toutes ces conditions, la mise en oeuvre du projet de vie est difficile. Les cadres de santé interrogés me donnent des axes de réponses : manque d'informations au niveau des familles, des résidents et des soignants.

précédent sommaire suivant