WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contradictions des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté dans l'ouest montagneux ivoirien

( Télécharger le fichier original )
par Alexis KOFFI
Université de Bouaké - DEA 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion partielle

L'exécution des micro-projets dans la région de l'Ouest ivoirien depuis le déclenchement de la crise a conduit à définir ou à redéfinir les méthodologies d'intervention des humanitaires sur le terrain. L'un des maillons essentiels de cette méthodologie consiste en l'identification du groupe cible de l'intervention envisagée. Parler de cibles ou de groupes cibles, c'est aborder par ricochet le problème de l'identification et du choix des bénéficiaires des activités menées sur le vaste champ de l'action humanitaire. L'ONG CARE, à l'instar de divers organismes, apporte son appui dans la zone de l'Ouest depuis 2004. Arrive-t-elle à identifier et à sélectionner pleinement les bénéficiaires de ses actions ? Comment s'y prend-t-elle ? À ces préoccupations, les réponses restent mitigées.

La politique de ciblage des bénéficiaires d'un micro-projet est complexe dans un contexte d'assistance humanitaire d'urgence. Cette complexité vient de ce que le ciblage embrasse plusieurs niveaux de choix et rendent souvent compte d'intérêts divergents des acteurs. Cibler, c'est identifier quelque chose et le choisir. Dans le cas présent de cette étude, il s'agit d'identifier les vulnérables d'une zone donnée.

La définition de ce concept ne pose plus de problèmes qu'il n'en résout. En effet, d'emblée soulignons que le concept de vulnérabilité est intimement lié à celui de pauvreté. Ce qui fait que très souvent, on ne peut parler de l'un sans invoquer l'autre. Or il est difficile de définir avec aisance ces concepts du fait de leur multi-dimensionnalité. Plusieurs débats, le plus souvent complémentaires, entre les théoriciens de la pauvreté et de la vulnérabilité ont montré qu'il y a une contrainte même à avoir un consensus autour des outils de mesure de ces concepts.

Invoqués dans le champ de l'action humanitaire, surtout dans le cadre des interventions de CARE, ces concepts sont pareillement au centre de nombreux commentaires entre les populations et les humanitaires. Eu égard à tout ce qui précède, il ressort que le ciblage des bénéficiaires des projets donne lieu à des confrontations de logiques et de stratégies de ces différents acteurs engagés dans l'action humanitaire.

En ce qui concerne l'ONG CARE, l'assistance humanitaire sous-tend toute sa philosophie d'action. Pour y arriver, elle utilise le concept de vulnérabilité mais aussi de l'approche dite participative comme ressource exploitable pour la captation de financement de projets. En plus, au-delà d'aider des populations rendues vulnérables par la crise à sortir de leur situation de pauvreté, le plaidoyer qu'elle déploie vise entre autre à pérenniser les emplois de son personnel. Car s'il n'y a pas de projets à exécuter les financements s'arrêtent et ainsi, on court à la réduction de l'effectif d'agents en postes voire de représentation sur le terrain. Le bureau de CARE à Duékoué était par exemple en cour de fermeture lors de notre enquête de terrain en Juillet 2009.

Quant aux populations des sites visitées particulièrement et celles de l'Ouest de la Côte d'Ivoire en générale, elles ont développé des stratégies multiples pour capter et ou bénéficier des différents interventions passées ou en cours dans la région. En effet, la situation d'urgence humanitaire a induit d'importantes actions des ONG auprès des populations. Ces interventions ont développé chez celles-ci une forte logique d'assistanat. Ces populations ont construit par ailleurs au fil du temps, un discours beaucoup misérabiliste proche du plaidoyer pour une assistance humanitaire continuelle. La logique de victimisation est ainsi brandie à tous les humanitaires qui parcours la région. Cette logique vise à peindre davantage leur situation de vulnérabilité, pourtant très visible, pour espérer être retenu sur les interventions envisagées dans la zone.

Pour ce qui est de la méthodologie d'identification et de sélection des bénéficiaires des interventions, il se trouve que l'ONG CARE revendique dans sa mise en oeuvre l'approche participative et communautaire. Le processus guidant cette posture passe par la mise en place de comités chargés au niveau local d'identifier et de choisir au sein de leurs propres communautés des individus jugés `'plus vulnérables'' et donc susceptibles d'être soutenus. Cependant, dans la pratique, cette méthode bien que pouvant être porteuse de satisfaction pour les communautés, se trouve être très vite une source de discorde. En effet, les pratiques concrètes mettent en évidence des attitudes clientélistes des membres des comités voire de CARE. Selon des informateurs des localités visitées, les bénéficiaires des micro-projets sont le plus souvent les mêmes. Les accusations portent sur le fait que très souvent, ce sont les anciens fonctionnaires du village qui jouissent des avantages des interventions des organismes. Or ceux-ci malgré tout peuvent avoir encore accès à des pensions de retraite. Cette situation génère parfois des contestations et des tensions sujettes à un déséquilibre au sein des populations.

Nous envisageons approfondir les résultats de la présente étude dans le cadre de la thèse. Ainsi, dans le travail de thèse à venir, nous souhaitons élargir ce sujet à tous les acteurs en interactions dans la problématique du ciblage au niveau des projets post-crise en cours. Il tentera de faire une analyse comparative entre les politiques de ciblage déployées par plusieurs ONG afin de faire ressortir les points de similitudes et les points de divergences dans ces politiques. Ce sera l'occasion pour nous de croiser davantage les informations recueillies auprès de tous les acteurs de terrain. Car dans le cadre d u présent document, nous avons très peu satisfait à cette exigence. Partant, le sujet de thèse s'intitulera comme suit : `'Normes et pratiques du ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté exécutés de la crise ivoirienne à la période post-conflit : cas des ONG CARE, IRC, CARITAS et IDEA dans la région de l'Ouest de la Côte d'Ivoire''.

Conclusion

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net