WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les événements culturels et attractivité touristique au Maroc


par Laurent Dupuis
Université Montpellier 1 - Master 2 tourisme 2013
  

précédent sommaire suivant

A - Analyse du secteur touristique au Maroc et dans le monde

1 - Le contexte mondial de développement du secteur touristique marocain

a-Un marché touristique mondial globalisé

Dans le langage économique, ce processus de globalisation se traduit par l'internationalisation de tous les échanges ainsi que les transactions y afférentes.

Elle est ainsi en corrélation étroite avec la libéralisation des échanges, emportant une intégration économique, c'est-à-dire une sorte d'adhésion aux normes d'échanges mondiaux.

Cette libéralisation des échanges fait que non seulement les biens et les services, mais aussi les capitaux, les hommes, les idéaux et les technologies, circulent librement sur le grand marché mondial, ce qui rend les différents pays du monde interdépendants entre eux dans le processus de production et de commercialisation.

Les pays sont de plus en plus interdépendants, et les barrières sont de plus en plus effacées, ce qui fait que le développement d'un pays dépend de celui des autres, et l'autonomie est de plus en plus abandonnée.

Selon Henri Bartoli, professeur d'économie à l'université de Paris-I :

« Ce qui se "globalise", tend à devenir un ensemble régi par des règles telles que le tout organisé constitue un "système". »

Ce qui fait que, à l'issue de cette globalisation, les pays de destinations dans le cadre touristique ne seront plus confrontés à leurs seuls marchés internes, mais devront faire face à un « marché d'intégration » d'un niveau international. Ce qui implique une ouverture des échanges et la hausse de la concurrence.

b-Les effets de la globalisation sur le tourisme au Maroc

La question de la globalisation a eu des effets considérables sur l'industrie du tourisme au Maroc. Le Maroc qui n'est désormais plus le seul acteur sur le marché du tourisme mais doit agir dans un environnement multiculturel, qui l'oblige à faire ressortir ses atouts touristiques par des moyens stratégiques.

ü L'intégration économique

En effet, par la globalisation des échanges, l'intégration au grand marché concurrentiel mondial ne nécessite ni acceptation, ni ratification, mais se fait d'une manière automatique et de plein droit, que le pays le veuille ou non, il subit automatiquement et sans besoin de consentement préalable, les effets de la globalisation.

Ce qui fait que les différents pays de destination touristique, qu'ils l'aient voulu ou non, ont été de plein droit intégrés au grand marché mondial, où la concurrence se situe aussi à une échelle internationale.

Et force est de constater que la concurrence internationale est de plus en plus rude, ce qui fait accroitre encore plus le niveau de concurrence entre les diverses destinations touristiques.

Concernant la question de la compétitivité des offres françaises par rapport aux offres des autres pays, Mark Watkins, spécialisé dans le domaine hôtelier a affirmé que :

« L'offre en tourisme d'affaires française semble au global compétitive. C'est en tout cas ce que nous expliquent les organisateurs de réunions professionnelles français et étrangers que nous interrogeons sur le sujet depuis plus de 20 ans et qui savent le plus souvent comparer. »2(*)

ü La libre concurrence

La libre concurrence est le principe fondamental de la globalisation. En effet, c'est un système d'interaction des différents acteurs sur le marché au sein duquel ces dernières règlementent eux-mêmes la Loi de l'offre et de la demande, sans qu'aucune autorité suprême puisse venir intervenir.

Aussi, par exemple, sur le marché touristique, il n'existe plus d'entité suprême de régulation des prix ni des offres, chacun est libre d'adopter les stratégies qu'il juge nécessaires afin de défier ses concurrents.

ü La nécessité d'adaptation aux nouvelles règles concurrentielles émergentes

En effet, ce sont le processus et les principes de la globalisation qui ont fait que la concurrence mondiale soit plus rude, et donc plus « sauvage ». Et force est de préciser que les entreprises exerçant du tourisme ne sont point épargnés par ces effets de la globalisation.

Ce nouveau contexte économique, plus concurrentiel, et qui est donc plus difficile à gérer, ont fait que les établissements hôteliers sont confrontés à de nouvelles règles de concurrence. Les domaines d'intervention sont les mêmes, alors que les intervenants sont de plus en plus nombreux, un phénomène qui se traduit par le fait que les offres sont supérieures à la demande.

Une situation parfois difficile à gérer, et qui appelle la maîtrise de nouvelles stratégies d'intervention sur les nouvelles conditions contextuelles.

Cela nous mène à la conclusion selon laquelle, du fait de la globalisation, le marché s'est nettement développé, dont le marché touristique. Ce qui pourrait appeler de nouvelles conditions d'intervention sur ce marché, et l'avènement de nouvelles stratégies de conquête et de fidélisation de la clientèle.

* 2 Interview disponible sur le site : http://www.hr-infos.fr

précédent sommaire suivant