WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les soignants et leur téléphone portable à l'hôpital

( Télécharger le fichier original )
par Frédéric GRIPON
Université de Caen Basse- Normandie - Master 1 des sciences de l'éducation option éducation, mutations, formation 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PARTIE 2 - DÉVELOPPEMENT DES PORTABLES ET

NOUVELLES TECHNOLOGIES

1 - PETITE HISTOIRE DE LA TÉLÉPHONIE FIXE ET

MOBILE

C'est en 1876 que Graham Bell dépose à New-York les brevets du téléphone filaire qui allait bientôt sonner le glas du télégraphe. Le réseau se développe tout d'abord aux Etats-Unis tandis qu'en France, fin XIXème début XXème, il reste l'apanage des hommes d'affaires et de la bourgeoisie qui doivent s'accommoder de liaisons hasardeuses effectuées par une opératrice. La diffusion est lente jusqu'à la seconde guerre mondiale. En 1938, le nombre de raccordés au réseau téléphonique n'est que d'un million. L'après-guerre concentre les efforts sur la reconstruction et voit son lot d'évolutions technologiques et médiatiques. Malgré tout, la population Française, comme la majorité des nations, reste attachée à la relation de « face à face physique, ses échanges langagiers et ses conversations3. » En 1970 seuls 25% des foyers sont raccordés au réseau téléphonique et les pouvoirs publics se saisissent du retard pris dans le développement des échanges verbaux à distance et lancent un programme d'investissement qui en dix ans va permettre de passer à 90% de foyers équipés. Une nouvelle forme de sociabilité prend forme et s'inscrit dans les habitudes des français4. La saturation du marché débute autour de 1985 et la quasi-totalité des Français sont raccordés à un téléphone fixe 10 ans plus tard. Le développement parallèle de l'informatique fait naitre un pionnier télématique : le minitel. Des espoirs sont nourris pour le développement de la visiophonie qui sera finalement abandonnée et le minitel quittera les foyers à mesure du développement d'internet durant les années 2000.

De son côté le téléphone mobile est né en France en 1956. Les contraintes techniques le cantonnent à une utilisation automobile car il lui faut une alimentation que les batteries de l'époque ne rendent pas portables et une volumineuse antenne pour la

3 Bardin L. , « Du téléphone fixe au portable. Un quart de siècle de relations interpersonnelles médiatisées en France », Cahiers internationaux de sociologie, n° 112, 2002/1, p. 99.

4 Ibid. p. 98.

19

diffusion des ondes. Le réseau, manuel, nécessite, comme pour le fixe, que la liaison soit réalisée par une opératrice. En 1973 on dénombre 500 abonnés à ce service élitiste. C'est cette même année que le premier téléphone portable, au sens où nous l'entendons aujourd'hui est élaboré et testé par Motorola®. En 1986 se développe un nouveau type de réseau, le Radiocom 2000, qui ouvre la voie du téléphone cellulaire et compte rapidement 60 000 abonnés pour qui l'usage est essentiellement professionnel, le système restant relativement encombrant et onéreux. La concurrence commence à apparaitre en 1988 avec la création de la société française de Radiotéléphone (actuelle SFR). La miniaturisation des appareils se poursuit et en 1995, avec le déploiement de la norme GSM5 et la diversification des offres tarifaires, la téléphonie commence sa démocratisation pour une saturation du marché dès les années 2000. En 20106 plus de 62,6 millions de clients mobiles sont recensés en France.

Cette approche historique permet de voir avec quelle rapidité le téléphone portable s'est développé par rapport à la téléphonie fixe. Nous verrons que depuis son arrivée sur le marché il ne cesse de développer des services complémentaires à ses abonnés qui amplifient son pouvoir d'attraction.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maitre !"   Léonard de Vinci