WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de l'utilisation de khaya senegalensis comme arbre de reboisement urbain: cas de la ville de cotonou.


par Simplice ADANHOUNSODE
UAC-EPAC - Licence Professionnelle en Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

1.1.2.3. Traits humains

Sur le plan démographique, la ville de Cotonou se désengorge progressivement aujourd'hui au profit des régions voisines ou banlieues de Sèmè-Podji et d'Abomey-Calavi. Elle a connu un accroissement de 7,7 % entre les recensements de 1961 et 1979. Cet accroissement s'est beaucoup ralenti ces dix dernières années passant de 5,4% entre 1979 et 1992 à 2,17% entre 1992 et 2002. La population de Cotonou dénombrée était de 665 100 habitants en 2002 suivant les résultats du 3ème Recensement Général de la Population et de l'Habitation de 2002. Il a été dénombré dans cette population 94,5 hommes pour 100 femmes. Son poids démographique est d'environ 10% de la population du pays avec une densité moyenne de 8420 habitants au Km².

Les ethnies rencontrées sont majoritairement: Les Fon et apparentés (56,7%), les Adja et apparentés (18,3%), les Yoruba et apparentés (11,5%), les Dendi et apparentés (1,4%), et les autres ethnies (12,1%) (PDC Cotonou, 2008).

Sur le plan économique, les activités pratiquées dans la commune sont multiples et tournent autour de quelques industries manufacturières (17%), de la pêche, de l'élevage, du jardinage et surtout du commerce (42%). Le taux d'activité (population active rapportée à la population en âge de travailler) est de 67,7%. Un fait marquant est la hausse du taux d'activité observé au niveau de la population féminine qui est passé de 37,2% en 1979 à 54,7% en 1992 soit un accroissement annuel de 3% (PDC Cotonou, 2008).

Sur le plan administratif, la Commune de Cotonou est gérée par un Conseil municipal et est organisée en 13 arrondissements répartis en 144 quartiers. On y dénombre plusieurs infrastructures d'éducation, de santé, de finance, de transport, de commerce, de loisir et de sécurité.

précédent sommaire suivant