WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Calcul et analyse des coà»ts par activités à  l'agence PAPME ( Agence pour la Promotion et l'Appui aux Petites et Moyennes Entreprises )

( Télécharger le fichier original )
par Mathieu AHAN
Centre africain d'études supérieures en gestion - Diplôme d'études supérieures spécialisées en audit et contrôle de gestion 2004
  

précédent sommaire suivant

2. 4 La détermination des ressources consommées par les activités.

Pour Bescos & al (1994 : 40-41), « les ressources constituent les moyens en hommes et matériels disponibles pour obtenir les produits vendus (ou services offerts) » ; Lorino (1991 :67) parle plutôt d'input et rassemble sous ce vocable «  toutes les ressources consommées par l'activité, qu'il s'agisse de composants, de matières premières, d'informations (une gamme, un mode opératoire) d'utilisation d'équipements »

Les ressources sont donc les moyens nécessaires à la réalisation des activités. Il s'agit donc des postes de la comptabilité générale telles que les salaires, le coût des matières premières, fournitures, loyers, amortissement etc. Ces ressources doivent correspondre à l'ensemble des facteurs de production qui peuvent être attribués aux activités. En effet si quantité de ressources consommées sont indirectes par rapport aux produits, elles sont directes par rapport aux activités. De ce fait, les ressources liées aux activités sont allouées avec moins d'arbitraires.

L'attribution de ces ressources aux activités se fait par le biais des inducteurs de ressources qu'il convient d'identifier et de quantifier.

2. 5 L'identification et la quantification des inducteurs de ressources.

Selon Fortin (2006) « Il représente le facteur considéré comme celui qui a le plus d'incidence sur le coût total de la ressource consommée par une activité ».

Il est souhaitable que la répartition des ressources entre les activités se fasse de la manière la moins arbitraire possible. En effet c'est cela qui augmentera la fiabilité des coûts calculés à la fin du processus. Donc un accent particulier sera mis sur l'identification des inducteurs de ressources. A chaque ressource identifiée doit être affectée un inducteur de ressources c'est-à-dire selon Bescos & al (1996 :50) « les facteurs expliquant le mieux possible les consommations des ressources ». L'attribution des dites ressources sera précédée par la quantification des inducteurs.

Après avoir défini les activités, identifié les ressources qu'elles consomment et leurs inducteurs il faut procéder au rattachement des ressources aux activités, ce qui revient à calculer le coût des activités.

2. 6 Le rattachement des ressources aux activités.

A cette étape, on procède au calcul du coût de revient des activités au moyen des inducteurs de ressources. On attribue à chaque activité une part des ressources qu'elle a nécessitée.

Cette attribution étant effectuée, il s'agit d'imputer les coûts des activités ainsi obtenus aux objets de coûts par le biais des inducteurs d'activités. Pour chaque activité retenue, un inducteur d'activité doit être défini. Le point le plus délicat réside dans les activités de support où il « est possible d'opter pour une approche individuelle » qui « consiste à déterminer le temps que chaque employé du service consacre aux activités » Bescos &al (1995 :244). la charge salariale horaire étant connue, une allocation de cette dernière aux activités en fonction du temps qui y est consacré est faîte.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.