WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Calcul et analyse des coà»ts par activités à  l'agence PAPME ( Agence pour la Promotion et l'Appui aux Petites et Moyennes Entreprises )

( Télécharger le fichier original )
par Mathieu AHAN
Centre africain d'études supérieures en gestion - Diplôme d'études supérieures spécialisées en audit et contrôle de gestion 2004
  

précédent sommaire suivant

Conclusion

La comptabilité de gestion est un système d'information comptable visant à aider et à influencer les comportements en modélisant les relations entre les ressources allouées et consommées et les finalités poursuivies. (Bouquin, 2000:10) La CPA s'inscrit dans cette logique à travers son « modèle canonique » (Gosselin & al, 2003 :90) : les activités consomment les ressources et les objets de coût consomment les activités.

Les trois principaux concepts de la méthode ABC qui lui assurent une bonne adaptabilité sont ceux d'activité, de processus et d'inducteur. Ils en font également un relais de la stratégie dans la gestion courante de l'entreprise et lui procurent une plus grande cohérence dans la modélisation du fonctionnement de l'organisation que ne le faisaient les outils traditionnels.

Les avantages de la CPA suscitent des attentes multiples et variées allant de la fixation du prix aux mesures et analyses de la performance des « cost objets » dans des entreprises de toutes formes.

Mais quelle est la démarche utilisée par la CPA ?

Chapitre 2 : LES ETAPES DE CALCUL DES COUTS PAR ACTIVITES.

INTRODUCTION

Le calcul des coûts par activités nécessite plusieurs étapes. Ces étapes varient d'un auteur à un autre.

Toutefois, la réussite de ce calcul dépend en grande partie du caractère rigoureux de la méthodologie utilisée vu l'immensité des travaux à effectuer dans ce cadre comme identifier des utilisateurs, connaître leurs attentes, procéder au diagnostic du système d'information existant, déterminer, documenter et classer des activités (support, soutien, production, projet, valeur ajoutée, sans valeur ajoutée, ...), placer chaque activité dans un flux (processus), informer correctement et complètement tous les intervenants au développement de la méthode (et ils sont nombreux), déterminer les ressources, les classer, les attribuer aux activités au moyen des inducteurs à définir etc. c'est cela et plus que nous allons essayer de faire tout au long de ce chapitre en nous fondant sur Boisvert (1998), Fortin (2006), Al couffe & al (2004), Capgemini consulting (2007), à travers :

§ Les utilisateurs, leurs besoins d'informations et leurs attentes.

§ Le diagnostic du système d'information

§ L'identification des activités.

§ La détermination des ressources consommées par les activités.

§ L'identification et quantification des inducteurs de ressources.

§ Le rattachement des ressources aux activités.

§ la définition des inducteurs d'activités.

§ La définition des centres de regroupement.

§ La définition des objets de coûts.

§ Le rattachement des activités aux objets de coûts.

2.1 Les utilisateurs, leurs besoins d'informations et leurs attentes

Les utilisateurs sont tous les agents susceptibles de lancer des requêtes au niveau du système d'informations et obtenir des réponses satisfaisantes en fonction de leurs attentes. En effet, il est important que Directeur Général, Directeur Général Adjoint, Directeur technique, cadres ou autres employés apprennent à identifier les éléments qui influencent le résultat provenant de leurs activités au quotidien et qui marquent la performance recherchée. Ainsi vont-ils progresser ensemble, à partir d'éléments objectifs partagés, dans l'amélioration au quotidien de ces résultats parce que les analyses de terrain vont avoir une influence sur le projet d'établissement et sur les rapports d'orientation. Elles vont aussi déboucher sur une meilleure compréhension des priorités. Enfin, ce type de démarche se traduit par des actions plus précises, mieux ciblées et étayées par des engagements réciproques dont les suites sont réellement mesurées. C'est pour cette raison que notre démarche s'intéressera au début à l'identification des potentiels utilisateurs, de leurs besoins d'informations et aussi du format sous lequel doivent se présenter ces informations.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.