WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entreprise aux mains de la generation Y

( Télécharger le fichier original )
par Antoine AUBARD
ESCEM Tours-Poitiers - Master en Management des Hommes et des Organisations 2012
  

précédent sommaire suivant

L'approche situationelle

Enfin, l'approche situationelle du leadership a été popularisée par le modèle de Kenneth Blanchard et Paul Hersey (Management of Organizational Behavior - Utilizing Human Resources, 1969). C'est un modèle qui propose au manager d'utiliser différents niveaux et styles d'exigence de pilotage et d'accompagnement selon les besoins du collaborateur et la situation. Ainsi deux styles de comportement existe, le premier est directif, le manager est orienté vers l'objectif et le résultat à atteindre, il est peu accompagnateur mais davantage directif et pilote de la situation; le second est de soutien, le niveau de motivation des employés est important pour la situation, le soutien du manager est primordial pour la réussite, il encourage et accompagne.

Ce qui induit quatre situations et quatre types de management:

Le leadership situationnel peut aussi se fonder sur deux critères observés chez les employés :

· La compétence : qui s'accompagne du savoir-faire et du potentiel

· L'engagement : équilibre de confiance en soi et de motivation.

Ces critères se mobilisent sur quatre orientations possibles classée de D1 à D4 indiquant une progression dans l'autonomie. Ainsi D4 correspond à une compétence forte et un engagement fort, D3 une compétence modérée et un engagement variable, D2 une compétence faible et un engagement bas et D1 une compétence faible et un engagement fort.

Le manager adapte de ce fait son style de leadership aux différents niveaux et donc aux différentes situations, comme le montre ce schéma :

Ce style de leadership s'illustre parfaitement si l'on prend la situation suivante: un individu, dans un domaine donné et au fur et à mesure de son apprentissage, va requérir successivement chacun des styles de management suivants.

Tout d'abord, un management très encadrant mais peu encourageant, la personne encadrée a tout à apprendre. Elle est généralement motivée par la découverte mais a besoin d'être dirigée pour acquérir des compétences et des réflexes qu'elle n'a pas encore.

Puis un management très encadrant et très encourageant, ici le collaborateur a toujours besoin de guides et de motivation pour l'entrainer

Ensuite, un management peu encadrant mais très encourageant, le collaborateur commence à acquérir une autonomie certaine; on peut lui confier certaines tâches mais il faut souvent l'épauler.

Enfin, un management peu encadrant et peu encourageant. La personne encadrée a atteint un niveau d'autonomie tel que la délégation complète de l'activité est possible.

Les différents styles de leadership mis en avant précédemment nous permettent de mieux comprendre la difficulté d'être un manager et d'adopter le style de leadership à utiliser selon des critères très divers. Il n'existe pas un seul style de leadership mais plusieurs qui vont varier en fonction d'éléments multiples cités auparavant. De ce fait, quel est le style de management utilisé par les managers issus de la Génération Y ? Existe-t-il un style de leadership qui leur est propre ? Ou au moins peut-on isoler des caractéristiques qui leur sont communes dans leur façon de diriger?

précédent sommaire suivant