WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.


par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b. Les menaces pesant sur la biodiversité locale

Le constat général présenté à l'échelle nationale « mérite d'être précisé par des approches régionales permettant d'utiliser des données plus précises (...) en termes d'occupation du sol »150. Les documents régionaux et le Conservatoire Botanique de Bailleul s'attachent à décrire plus précisément l'artificialisation régionale, ainsi que les effets sur l'environnement qu'elle provoque. Jean-Michel Malé, le chef du service « Préservation des milieux, prévention des pollutions » de la DREAL met en avant la fragmentation des habits naturels : « Jean-Marc Valet (directeur général du Conservatoire Botanique de Bailleul) nous a présenté tout à l'heure une carte qui montre que nous en étions à 35 000 îlots. La cible de tout ce travail est de lutter contre la fragmentation des milieux et d'aider à préserver, gérer à remettre en état des milieux nécessaires aux continuités écologiques »151.

148 Le PCET est institué par le Plan Climat National et repris par les lois de Grenelle, c'est un projet territorial dont la finalité est la lutte contre le changement climatique et l'adaptation du territoire.

149 Plan Climat Energies Territorial de Lille Métropole, Rapport du 18/10/2013

http://www.lillemetropole.fr/files/live/sites/lmcu/files/images/ACTUALITES/DEVELOPPEMENT%20DURAB LE/plan%20climat%20energie.pdf

150 Philippe Chéry, Alexandre Lee, Loïc Commagnac, Anne-Laure Thomas-Chery, Stéphanie Jalabert and Marie-Françoise Slak, « Impact de l'artificialisation sur les ressources en sol et les milieux en France métropolitaine », Cybergeo : European Journal of Geography, 2014

151 Jean-Michel Malé, Chef du service « Préservation des milieux, prévention des pollutions » de la DREAL lors de la Journée annuelle de l'Observatoire, « Un point complet sur l'état de santé de la nature en Nord-Pas de Calais », le vendredi 20 mai 2011. http://www.observatoire-biodiversite-npdc.fr/fichiers/documents/restitutions/restitution-journee-observatoire-2011.pdf

48

Le SRCE souligne également la « faible surface globale des milieux naturels du Nord-Pas de Calais »152 et ajoute que celle-ci « s'accompagne de leur émiettement en une multitude de petits espaces naturels disséminés sur le territoire »153. Le schéma ajoute qu' « une large majorité des milieux naturels du Nord-Pas de Calais sont en fait des milieux semi-naturels qui représentent aujourd'hui des milieux de substitution pour tout la faune et la flore régionale »154. D'après ce document, une fragmentation naturelle très lente est favorable à la biodiversité. Mais ce phénomène, à l'origine plutôt positif, peut aujourd'hui être considéré comme « l'une des causes majeurs de l'érosion de la biodiversité »155.

En effet, la fragmentation des habitats naturels se traduit par la diminution des surfaces utilisables et limite ainsi le brassage génétique. De plus, « toutes les espèces ne sont pas affectées de la même façon par la fragmentation des espaces naturels (...) et la fragmentation tend à favoriser les espèces pionnières et ubiquistes au détriment des espèces les plus spécialisées »156. Le changement climatique en cours est susceptible d'aggraver encore les conséquences de la fragmentation des habitats. A cette fragmentation perceptible s'ajoute une fragmentation invisible : pollution des sols, de l'eau, nuisances sonores et lumineuses, mais aussi mode de gestion des espaces naturels. Les conséquences environnementales de l'artificialisation de concernent pas seulement la perte de biodiversité. Pour Emma Raudin, membre de l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, il convient de protéger de l'étalement urbain les champs captants grâce à des documents réglementaires. Aujourd'hui, les champs captants de Seclin Ronchin sont menacés par le développement des infrastructures, « l'autoroute A1 et le développement des ZA (zone d'activité) »157, posant des problèmes de ressources en eau.

Les menaces pesant sur la biodiversité locale conduit au développement de ressources et d'inventaire faisant l'état des lieux sur cette dernière. Les biologistes occupent une place prépondérante dans la lutte contre la fragmentation des habitats naturels et développant l'expertise sur l'état des écosystèmes.

152 Schéma Régional de Cohérence Ecologique du Nord-Pas de Calais, Rapport, Juillet 2014

http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_srce-tvb_juillet_2014.pdf

153 Ibid.

154 Ibid.

155 Ibid.

156 Ibid.

157 Entretien avec Emma Raudin, responsable du SCOT à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, le 20 février 2015 à Lille

49

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy