WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.


par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3.Le rôle des experts de la biodiversité

a. Une expertise indispensable

La complexité de la mosaïque urbaine et l'émergence des politiques environnementales oblige l'urbanisme à prendre en compte l'écologie du paysage. Cette dernière considère la ville comme « un paysage spatialement hétérogène composé de multiples tâches qui interagissent entre elles à l'intérieur de la ville comme au-delà de ses limites »158. Compte-tenu de l'hétérogénéité de la matrice urbaine et de l'isolement des habitats naturels caractéristique de cet espace urbain, il convient de faire appel aux experts de la biodiversité.

L'importance de l'expertise est réaffirmée par la Stratégie Nationale pour la Biodiversité qui encourage notamment « l'amélioration de l'expertise (...) en s'appuyant sur toutes les connaissances »159 en se fixant pour objectif de « développer, partager et valoriser les connaissances »160. « La multiplication des politiques de conservation de la biodiversité, depuis les années 1990 a, en effet, généré un besoin accru de connaissances sur le patrimoine naturel et la biodiversité et a donné lieu à la mise en place d'équipements spécifiques destinés à encourager la production et la rationalisation de ces données »161. L'adoption du Système d'Information sur la Nature et les Paysages en 2007 et l'Observatoire National de la biodiversité marque la volonté du Ministère de l'environnement de développer les connaissances concernant la biodiversité. Yannick Sencébé s'intéresse à la diffusion du modèle d'expertise environnementale. D'après lui, « le recours à l'expertise n'est pas nouveau mais sa diffusion et son appropriation par de multiples acteurs marquent la période récente »162.

L'importance prise par la science écologique facilite l'acceptabilité sociale des politiques de la nature, et « ouvre le champ de l'élaboration du diagnostic des problèmes et des leurs solutions »163. Ainsi, l'écologie du paysage s'intègre à l'urbanisme afin de rendre compte de la réalité multiforme de l'espace urbain et permet de développer et de diffuser la connaissance

158 Rahim Aguejdad, thèse intitulée « Etalement urbain et évaluation de son impact sur la biodiversité, de la reconstitution des trajectoires à la modélisation prospective. Application à une agglomération de taille moyenne : Rennes Métropole », Géographie, Université de Rennes2009

159 Pierre Alphandéry, Agnès Fortier et Anne Sourdril, « Les données entre normalisation et territoire : la

construction de la trame verte et bleue », Développement durable & territoires, Vol. 3, n°2, juillet 2012

160 Ibid.

161 Ibid.

162 Yannick Sencébé, Florence Pinton et Pierre Alphandéry, «Le contrôle des terres agricoles en France

Du gouvernement par les pairs à l'action des experts », Sociologie, n°3, vol. 4, 2013

163 Ibid.

50

afin de permettre sa réappropriation par les acteurs du territoire. Elle permet également d'identifier les continuités écologiques et ses possibles ruptures, amenant l'adoption de politique de restauration visant à limiter l'érosion de la biodiversité.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy