WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.


par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b. Des élus démunis et dépossédés

Pierre Alphandéry qualifie le Grenelle de l'environnement de « dispositif complexe »257 caractérisé par différents niveaux d'intervention, une volonté nationale de cadrer, et le caractère indéterminé des mesures et outils à mettre en oeuvre au plan local. Cette volonté nationale de cadrer est mal-vécue par les élus locaux qui ont le sentiment d'être dépossédés. En effet, avec le développement du concept de Trame verte et bleue, la logique intercommunale est prépondérante car ce dispositif nécessite une homogénéisation des règlements, « on quitte alors les enjeux très locaux et personnels, la décision est plus dans le bien commun que dans la particularité locale »258.

De plus, pour Laure Cormier, les élus sont démunis car « trop d'échelles s'impliquent, il y a un empilement de tous les niveaux. Entre le SRCE, le PLU, et le SCOT, comment les élus s'y

253 Entretien avec Laure Cormier, géographe, le 5 mars 2015 à Paris

254 Entretien avec Rodastina Ivanova, responsable Structure territoriale à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, le 19 mars 2015 à Lille

255 Schéma Directeur de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole, élaboré par le Syndicat mixte du Schéma Directeur de Lille Métropole et approuvé le 6 décembre 2002

256 Entretien avec Pierre Dhenin, directeur d'Espace Naturel Lille Métropole, le 27 février 2015 à Lille

257 Pierre Alphandéry, Agnès Fortier et Anne Sourdril, « Les données entre normalisation et territoire : la construction de la trame verte et bleue », Développement durable & territoires, Vol. 3, n°2, juillet 2012

258 Entretien avec Laure Cormier, géographe, le 5 mars 2015 à Paris

67

retrouvent pour mettre en place ? Et avec la couche Natura 2000259, les ZNIEFF260, l'élu est démuni »261. A ce problème de superposition des politiques et des niveaux de gouvernance, il y a un enjeu financier. La trame verte est bleue est « inscrite à l'échelle locale seulement d'un point de vue réglementaire et il n'y a pas de subvention »262. Pour Laure Cormier, « le zonage réglementaire suggère des territoires figés et dépossédés par les politiques centrales, sachant que c'est fiscalement moins avantageux sur un territoire »263. En effet, le rendement immobilier non-bâti est inférieur à 2%. Pour faire face à l'imposition fiscale, « il s'avère nécessaire d'accroître leurs rendements, et d'en changer la substance, ou d'en amputer une partie c'est-à-dire de morceler les espaces naturels ou de s'en défaire »264. Ainsi, c'est en partie à cause de la fiscalité que les espaces naturels sont morcelés, et la politique de TVB ne propose aucune mesure de compensation auprès des élus. La réglementation paraît être la seule mesure gouvernementale pour forcer l'inscription de ce concept dans les documents d'urbanisme.

Pierre Dhenin nuance la problématique des financements. D'après lui, les politiques de biodiversité sont très peu coûteuses, il s'agit d'un « problème de volonté. Les échangeurs autoroutiers correspondent à plusieurs années d'investissement dans la TVB. La TVB ne coûte cher ni à la conception, ni à l'entretien. Le grand stade a coûté 700 millions d'euros. Au quotidien, bien plus de citadins ont besoin de la TV que du stade, et ce besoin ira en grandissant »265.

Si la Trame verte et bleue apparaît comme une réglementation contraignante, elle est également difficile à mettre en oeuvre, car emprunte du répertoire scientifique parfois trop complexe pour les non-initiés, ce qui explique la mauvaise réaction des maires à son égard.

259 Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvage et de leurs habitats.

260 Les ZNIEFF, Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique, sont des espaces naturels labellisés par le ministère chargé de l'environnement depuis 1982.

261 Entretien avec Laure Cormier, géographe, le 5 mars 2015 à Paris

262 Ibid.

263 Ibid.

264 Guillaume Sainteny, « L'étalement urbain », Annales des Mines - Responsabilité et Environnement, n° 49, 2008, pp. 7-15

265 Entretien avec Pierre Dhenin, directeur d'Espace Naturel Lille Métropole, le 27 février 2015 à Lille

68

3.3.Un concept difficile à appliquer

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy