WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.

( Télécharger le fichier original )
par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

a. Une définition techniciste

La Trame verte et bleue est modélisée d'après les travaux en l'écologie du paysage. Il s'agit de la coordination de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques. Toutefois, ces termes sont scientifiques et peuvent poser problème « quand on veut passer au stade de l'application au terrain, notamment dans le cas des tentatives de limitation des effets de coupure par des infrastructures linéaires »266. Ainsi, l'écologie du paysage « est de plus en plus sollicitée dans les prises de décision concernant l'aménagement du territoire »267, mais il convient de définir avec précision les notions qu'elle emploie à propos de la modélisation des trames vertes et bleues.

Les « corridors » sont définis comme « des éléments paysagers linéaires qui permettent la dispersion d'espèces animales ou végétales entre deux habitats, au sein d'un environnement plus ou moins hostile, la matrice »268. Les « taches d'habitats » sont « des structures paysagères qui apparaissent ponctuellement et isolément dans un espace dominant caractérisé par une certaine uniformité d'occupation du sol et qualifié de «matrice» »269. Ces corridors, ou taches d'habitats, doivent relier des « réservoirs de biodiversité ». Ils ont donc pour mission d'assurer la connexion biologique dans des espaces étendus. Ces définitions ont été reprises lors de la modélisation de la Trame verte et bleue. La « matrice » tels que définie par les écologistes du paysage correspond à l'espace à dominante urbaine. Le dispositif TVB mis en place lors du Grenelle de l'Environnement et développé par le ministère de développement durable use du vocable de l'écologie du paysage et invite les communautés à mettre en place des corridors biologiques à travers la matrice urbain. La région Nord-Pas de Calais propose un Atlas régional de la Trame verte et bleue accompagné d'un cahier méthodologique pour faciliter l'élaboration des trames vertes et bleues métropolitaines. Pourtant, les définitions restent complexes, et les possibilités de réalisation obscures. Si, « devant les difficultés d'appréhension, plusieurs typologies des corridors ont été proposées »

266 Philippe Clergeau et Guy Désiré, « Biodiversité, Paysage et Aménagement : du Corridor à la Zone de

connexion biologique », MappeMonde, n°55, mars 1993

267 Ibid.

268 Ibid.

269 Atlas régional de la trame verte et bleue en Nord-Pas de Calais et Cahier méthodologique, publiée par la

région Nord-Pas de Calais et la FEDER, 2007

http://www.sigale.nordpasdecalais.fr/cartotheque/atlas/tvb/Cahier methodologique.pdf

69

en utilisant la typologie des corridors de Foppen & al. (2000) selon la fonction qu'ils remplissent, l'application matérialisée de ces corridors est floue.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy