WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.

( Télécharger le fichier original )
par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

c. Arrêter la chasse aux espèces « envahissantes »

Le conservatoire botanique de Bailleul inventorie les espèces faunistique et floristique de la région Nord-Pas de Calais, et ces inventaires distingue la biodiversité indigène, et les espèces invasives. Le travail d'inventaire peut être assimilé à une forme de patrimonialisation de la biodiversité locale, celle-ci est désormais inscrite, chiffrée, et on lui donne une valeur. La biodiversité locale est la seule qui soit digne d'être protégée, car elle est la seule qui soit authentique. De cette idée découle l'impératif d'éradiquer la biodiversité qui ne serait pas locale. Gille Clément, paysagiste reconnu, théoricien du tiers paysage qui désigne l'ensemble des espaces qui, négligés ou inexploités par l'homme, présentent davantage de richesse naturelle en termes de biodiversité, remet en question la conservation à tout prix des espèces indigènes.

Dans son ouvrage Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?, il constate que toutes les espèces dites indigènes, celles qui ont le mérite d'être patrimonialisées, sont au départ des espèces pionnières. Le mouvement de diffusion des semences est naturel : « Depuis toujours les vents, les courants marins, les animaux transportent les semences ou les éclats de plantes. Ces graines, ces fragments végétatifs s'installent lorsque les conditions leur sont favorables en des lieux opportuns. Les plantes venues d'ailleurs se trouvent alors au voisinage de celles qui semblent avoir toujours été là ou qui, dans tous les cas, se trouvaient en place avant leur arrivée »385. De plus, ces espèces exogènes permettent un accroissement de la diversité locale, lorsqu'elles cohabitent avec les espèces indigènes. Toutefois, « d'autres

383 Schéma Directeur de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole, élaboré par le Syndicat mixte du Schéma Directeur de Lille Métropole et approuvé le 6 décembre 2002

384 Jean-Marc Valet, Directeur Général de Conservatoire Botanique National de Bailleul lors de la Journée annuelle de l'Observatoire, « Un point complet sur l'état de santé de la nature en Nord-Pas de Calais », le vendredi 20 mai 2011

385 Gilles Clément, Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?, Ed. Terre Vivante, 2014

92

fois les plantes exogènes se trouvent en compétition avec les espèces locales et la diversité s'amenuise sous l'effet d'une pression conquérante ».386

Il convient donc de différencier les espèces exogènes qui seraient pionnières, et qui permettraient d'améliorer la richesse des écosystèmes, et les espèces invasives qui mettent en péril la biodiversité préexistante à leur apparition sur le territoire. Ainsi, au sein de la « biodiversité négative », on peut distinguer les espèces qui sont opportunistes, pionnières, conquérantes et envahissantes.

A ce jour, les experts de la biodiversité publient des inventaires précis sur les espèces locales, et ceux-ci servent de référentiels à tous les acteurs impliqués dans la gestion de la biodiversité. Pourtant, le terme de biodiversité recouvre une multitude de situations, et l'édiction de normes n'évalue qu'un écart entre la réalité, et une certaine idée de la conformité. Ce processus de patrimonialisation de la biodiversité est le fait des scientifiques, et se transmet plus largement à l'ensemble de la société, fondant ainsi des représentations de la nature. La hiérarchisation des espèces, le souci d'authenticité sont aujourd'hui les maîtres mots de toutes entreprises de restauration.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy