WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eglise evangélique du cameroun et coopération internationale (1957-2007)


par MOISE NKAPMENI NGAPET
UNIVERSITE DE YAOUNDE I (ENS) - DIPES II 2015
  

précédent sommaire suivant

2) Le mouvement vers l'intérieur

Si la S.M.É.P. avait commencé à réorganisé les Églises de Douala, il n'en demeure pas moins qu'elle portait dès le départ ses efforts sur la pénétration vers l'intérieur. F. Christol était alors le premier missionnaire à occuper une station de l'intérieur, Lobethal en 1918. Par la suite, l'accent allait être mis sur la pénétration vers l'intérieur, en direction du Nord. Aussi parvint-on à ranimer les Églises dans le pays de l'Abo, du Wouri, dans la région de Yabassi et même au Nord de Mangamba, jusqu'à Nkongsamba. La direction vers le Nord était prise de façon définitive au contact avec les chrétiens de Foumban où Elie Allégret et le pasteur Modi Din s'y rendirent le 17 juin 1917 dans le but de prendre contact avec l'Église Bamoun.

La région Bamiléké ne fut pas en reste. En 1917, le pasteur Modi Din commença à y circuler en faisant trois tournées en l'espace de huit mois. Accompagné de quelques Bamiléké de Nkongsamba, il se dirigea en juin vers Bangwa. Entretemps, l'oeuvre d'évangélisation s'amorçait sur toutes les lignes. En 1918, deux annexes seulement s'ouvrirent en plus de celle de Bangwa : Bangangté, avec deux ouvriers Bamoun, et Bangoulap avec Samuel Kum de Douala. En 1921, le nombre des annexes était de six et en 1922, il s'élevait à treize83.

précédent sommaire suivant