WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eglise evangélique du cameroun et coopération internationale (1957-2007)


par MOISE NKAPMENI NGAPET
UNIVERSITE DE YAOUNDE I (ENS) - DIPES II 2015
  

précédent sommaire suivant

IV- LA COOPÉRATION OECUMÉNIQUE CONTINENTALE : L'ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE DU CAMEROUN, MEMBRE CONSTITUANT DE LA

CONFÉRENCE DES ÉGLISES DE TOUTE L'AFRIQUE (C.É.T.A.)

La C.É.T.A. est une organisation oecuménique Africaine, née dans un contexte spécifique en Afrique et à laquelle fait partie l'É.É.C.

A- Contexte historique de création de la C.É.T.A.

À la création de la Conférence des Églises de Toute l'Afrique, le climat politique sur le continent en général et dans l'Afrique au Sud du Sahara en particulier est marqué par les processus de décolonisation. En effet, dès mars 1957, le Ghana avait obtenu son indépendance. À cette époque, il était clair, qu'avec la montée des nationalismes, le Ghana devait constituer la tête de file des autres territoires qui ployaient encore sous le joug de la colonisation. Une ère nouvelle s'ouvre alors en Afrique Subsaharienne sur le plan politique. Ainsi, au fur et à mesure que les nouveaux États naissent, ils vont chercher à devenir membres des Nations Unies, à prendre une place dans le concert des Nations et à assurer leurs responsabilités dans l'organisation de leurs affaires.

Dans l'Église en Afrique, les grandes espérances et promesses ne sont pas seulement politiques. A l'intérieur des Églises, il y a aussi de profonds mouvements. Les longues années de direction missionnaire ont permis d'établir des Églises dans différents pays d'Afrique, mais aussi de préparer des responsables nationaux, capables de continuer la tâche, selon une démarche qui devait refléter la contribution que l'Afrique pouvait apporter à l'héritage de

158 L'Appel .n°028, avril-juin 2007, p.30.

69

l'Église universelle. On recherche avec assiduité les occasions d'un authentique partage du fardeau des responsabilités et d'une démonstration de la maturité de beaucoup d' Églises.

Ainsi, dans ce climat d'attente, il était de bon ton que les Églises se rassemblassent, pour se découvrir mutuellement, partager leurs expériences et leurs espérances, dresser une stratégie commune, mais aussi se remettre en question compte tenu de nombreuses étiquettes dues aux divisions et aux particularismes159. C'est l'idée à la base de ce qui va devenir la Conférence des Églises de Toute l'Afrique. Cette communauté oecuménique continentale qui réunit aujourd'hui plus de 120 millions de chrétiens africains, de 174 Églises nationales et conseils régionaux. C'est l'une des organisations régionales du Conseil OEcuménique des Églises160.

précédent sommaire suivant