WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eglise evangélique du cameroun et coopération internationale (1957-2007)


par MOISE NKAPMENI NGAPET
UNIVERSITE DE YAOUNDE I (ENS) - DIPES II 2015
  

précédent sommaire suivant

3) La crise dans les relations entre l'É.É.C. et l'E.Z.E. (1992-1993)

Cependant, cette vieille coopération entre l'É.É.C. et l'E.Z.E. depuis les années 1966 a connu un problème entre 1992 et 1993235. Les causes de cette situation restent encore sombres. Ce problème serait parti du changement du directeur du centre polyvalent de Mbouo-Bandjoun en juillet 1993 ; directeur très estimé par les partenaires allemands. Devant cette situation, les Allemands cessent de soutenir le centre polyvalent, avec l'arrivée du nouveau directeur, et partant d'autres oeuvres aussi.

Le 6 mai 1994 l'É.É.C. et l'E.Z.E signent un projet d'accord-cadre de coopération. Le but de cet accord cadre est de rénover le partenariat entre les deux institutions tout en préservant l'indépendance et l'entière responsabilité de chacune dans la prise de décisions relatives à son fonctionnement236. Il y est précisé entre autres, que les deux parties sont tombées d'accord sur la nécessité d'une concertation préalable dans les changements d'intérêt mutuel à la tête des institutions ou oeuvres dans lesquels l'E.Z.E. participe matériellement ou financièrement237. Ceci semble étayer la rumeur ci-dessus selon laquelle, la brouille entre l'É.É.C. et l'E.Z.E., vient du changement d'un directeur d'une institution à laquelle, l'E.Z.E. participait matériellement ou financièrement.

À travers cet accord-cadre de coopération signé par le pasteur Charles Emmanuel Njiké et le représentant de l'E.Z.E., Rudolf Heinrichs, la solution commença à se dessiner. Cette signature a eu lieu en présence des divers responsables des oeuvres et mouvements de l'É.É.C. que soutient l'E.Z.E. : enseignements primaire et secondaire, oeuvres médicales et agricoles, communication, centre polyvalent de formation de Mbouo-Bandjoun, C.A.F.R.A.D., etc.238.

La solution à la brouille, amorcée au Cameroun en 1994, se poursuivit à Bonn en Allemagne en 1995. Ainsi, le 8 juin 1995, le projet d'accord-cadre de coopération signé au Cameroun et qui jette les bases d'une nouvelle orientation de la coopération entre l'É.É.C. et l'E.Z.E., fut ratifié239. Le document de cette ratification est signé par le pasteur C. E. Njiké, Président de l'É.É.C. et M. Wadhem, Directeur de Programme de l'E.Z.E. Sont témoins de cet événement, du côté de l'É.É.C. : le pasteur Hans Edjenguélé Ngoupa, Secrétaire Général

234 L'Appel n°17, octobre-décembre 1992, p.15.

235 E. Tchuindjang, « Les expressions oecuméniques d'une jeune Église », p.227.

236 L'Appel n°29, p. 31.

237 Ibid.

238 Ibid. n°29, p. 31.

239 L'Appel n°29, p. 31.

17.

93

de l'É.É.C., Claire Yolande Essombé, représentante du Département de la Communication. Du côté de l'E.Z.E., on a M. Rudolf Heinrichs et Mme Anne-Marie D. Navers, tous deux responsables du Département Afrique de l'E.Z.E.240.

À travers cet acte, le moment est venu de situer un cadre qui permettrait aux deux partenaires de redynamiser et de vivifier leurs relations. Le pasteur Njiké a émis le voeu que cette coopération soit pérenne, et surtout que l'E.Z.E. participe activement aux besoins de formation des cadres et du personnel de l'É.É.C.241.

Au demeurant, les relations l'É.É.C. avec l'Allemagne se traduisent à travers la coopération qu'elle entretient avec les Églises et O.N.G. installées dans ce pays entre autres l'Église Évangélique de Westphalie, la Mission de Brême et l'Evangelical Zentrastelle Für Entwiecklunlghilfe (E.Z.E.). Cette traduction des expressions oecuméniques de l'É.É.C. vers l'extérieur s'est aussi ressentie aux Pays-Bas.

précédent sommaire suivant