WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eglise evangélique du cameroun et coopération internationale (1957-2007)


par MOISE NKAPMENI NGAPET
UNIVERSITE DE YAOUNDE I (ENS) - DIPES II 2015
  

précédent sommaire suivant

B- L'apport de l'É.É.C. à son réseau de partenaires bilatéraux

Le réseau de partenaires bilatéraux de l'Église Évangélique du Cameroun est constitué des Églises et organisations de développement basées en Europe. Ils se recensent en Allemagne (Église Évangélique de Westphalie, Mission de Brême, l'Evangelical Zentrastell Für Entwiecklunlghilfe (E.Z.E.), l'Evangelischer Entwicklungsdienst) et en Hollande particulièrement avec l'Église Réformée des Pays-Bas devenue en 2004 Église Protestante aux Pays-Bas. Avec ceux-ci, l'É.É.C. collabore de manière directe c'est-à-dire sans intermédiaire comme c'est le cas, avec d'autres Églises, dans le cadre des organisations inter-ecclésiastiques internationales ou continentale.

Parler de l'apport ou alors de la contribution de l'É.É.C. à ces différents partenaires bilatéraux, relève de la gageure. Selon le pasteur Richard Priso Moungolè, Vice-Président de l'É.É.C., on ne saurait véritablement parler de collaboration de l'É.É.C avec ses partenaires européens. Pour lui, il s'agit d'un partenariat raté qui n'avait rien à voir avec les échanges réciproques comme c'est dans tout partenariat. C'est plutôt des « rapports de maître à élève qui s'assimilent à un prolongement de la domination coloniale, un parternalisme conforté par une assistance matérielle et financière, un partenariat superflu caractérisé par un flou artistique dans le parcours»282. Il s'agit des relations Nord-Sud qui se sont toujours déroulées à sens unique. Les partenaires ont toujours focalisé leur assistance à l'É.É.C. sur les axes financiers et matériels, sans toutefois mettre l'accent sur l'aspect spirituel, voulant tout le temps imposer leurs points de vue qui ne cadre pas toujours avec nos réalités locales, car, dit-on, «qui paie commande »283. Ainsi, en dehors de quelques des visites alternées entre l'É.É.C. et ces Églises européennes partenaires, les initiatives et les actions ont toujours été unilatérales, venant très souvent des étrangers.

À la vérité, la coopération bilatérale de l'É.É.C. a été une collaboration de « donneur-receveur » ou de donateur et de bénéficiaire et non une relation gagnant-gagnant, comme c'est le cas dans les relations internationales classiques. On a assisté à une intervention unilatérale du partenaire qu'à une bilatéralité des relations. Cela s'est manifesté par l'envoi des missionnaires Hollandais, Allemands et Français et à l'É.É.C., et l'inverse n'a été possible à L'É.É.C qu'à quelques exceptions près et qui parfois se voués à l'échec. C'est le cas par exemple du pasteur Jules Ehawa, envoyé missionnaire de l'É.É.C.au début des années 1970, à l'Église Réformée de France, une mission qui s'est mal passée284 et qui s'est achevée avant

282 Entretien avec Richard Priso Moungolè, 62 ans, Pasteur, Yaoundé, 27 mai 2015.

283 Idem.

284 Entretien avec Isaac Kamta, 59 ans, Pasteur, Yaoundé, 12 mai 2015.

112

l'échéance prévue. Ceci a aussi été le cas avec les pasteurs Mésak Tchakounté et Jacques Ndensi envoyés de la C.É.V.A.A. respectivement au Bénin et au Sénégal285. L'É.É.C. a plus reçu qu'elle en a ou pas apporté. Ceci peut-être à cause de son manque de maturité, à sa mauvaise organisation dans ce domaine, contrairement à ses partenaires qui sont mieux organisés, mieux bâtis, matériellement et financièrement préparés.

Au demeurant, depuis son autonomie, l'É.É.C. a été un véritable acteur des relations oecuméniques internationales. Elle est membre à part entière de plusieurs organisations inter-ecclésiastiques internationales et continentale. Elle a tout de même collaboré de manière directe avec certaines Église s et associations installées en Allemagne. Ces différentes coopérations ont eu plusieurs retombées dans la marche de cette Église.

précédent sommaire suivant