WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effets de la hausse des prix des denrées alimentaires sur la consommation des ménages au Togo.


par Moubarak DJIGBA
Université de Lomé - Master en Economie 2012
  

précédent sommaire suivant

3.3.2- Cas particuliers de quelques principales denrées alimentaires

Cette partie s'est intéressée à évaluer l'impact de la hausse des prix de quelques produits alimentaires consommés majoritairement au Togo, sur le montant total des dépenses de consommation des ménages.

L'estimation de l'équation [19] montre que pour ce qui est des denrées produits localement, le maïs et le sorgho ont un impact négatif sur les dépenses de consommations des ménages contrairement au mil et au riz local qui ont un effet positif ; tandis que le riz importé et le sucre en poudre ont tous deux un effet négatif. Ainsi, une hausse de 1% de prix du maïs, mil, sorgho, riz local, riz importé et du sucre en poudre, ont des impacts respectifs de (-0.10%), (0.15%), (-0.15%), (0.17%), (-0.17%) et de (-0.05%) sur les dépenses de consommation finale des ménages au Togo.

Le fait que le mil et le rizlocal (essentiellement des produits locaux) aient un effet positif, et que riz importé et le sucre en poudre (essentiellement des produits importés) un effet négatif sur les dépenses de consommation des ménages, peut s'expliquer par la nature des produits ; car pour un produit essentiellement local, les ménages auront toujours tendance à l'acquérir quelque soit sa valeur d'usage, tandisque la consommation sera éventuellement revue à la baisse pour un produit essentiellement importé.

Par contre, le fait que la hausse de prix du maïs et du sorgho (des substituts parfaits) ait un effet négatif sur les dépenses de consommation des ménages, laisse un peu perplexe ; car le maïs et le sorghoconstituent des aliments de base de la consommation alimentaire au Togo. Et qu'en principe, toute hausse de leurs prix devrait avoir pour effets d'accroître le montant des dépenses de consommation des ménages.

Cependant, ces résultats permettent de confirmer une partie de la deuxième hypothèse de recherche qui stipulait que la hausse de prix des produits locaux affectent positivement la consommation des ménages au Togo ; tandis que la hausse des produits importés l'affectent négativement.

Ainsi, les différents résultats des estimationsont révélé un rôle limité des prix alimentaires dans l'explication de la consommation des ménages au Togo. Et l'une des raisons peut être attribuée à l'environnement socio - économique. De plus, la structure de la consommation des ménages au Togo n'est pas aussi tout à fait homogène. L'idéal aurait été de disposer des chiffres ou données portant sur la particularité de chaque groupe de ménages afin de mieux expliciter cette incidence des hausses de prix des denrées alimentaires sur la consommation des ménages au Togo. Toutefois, cette insuffisance pour faire l'objet d'autres travaux.

précédent sommaire suivant