WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effets de la hausse des prix des denrées alimentaires sur la consommation des ménages au Togo.


par Moubarak DJIGBA
Université de Lomé - Master en Economie 2012
  

précédent sommaire suivant

1.2- Bilans alimentaires et nature du commerce extérieur

1.2.1- Bilan céréalier

Au Togo, le bilan céréaliera évolué en dents de scies ; c'est - à - direavec des périodes d'abondance et/ou de pénurie. Les bilans déficitaires s'expliquent surtout par les déficits du pays en riz. Par exemple de 2000 à 2004, le Togo a dépenséplus de 14 milliards de FCFA pour importer du riz ; tandis qu'en 2007, il dépensait plus de 4 milliards de FCFA (9,52 millions $US), équivalent à 38% des importations totales.

Tableau 2 : Bilan céréalier (tonnes) et taux de couverture (%) au Togo de 2003 à 2008

Année

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Production

713953

697545

727010

862285

759146

823437

Besoin

704237

723631

746705

854556

755394

790881

Bilan

9716

-26086

-19695

7729

3752

32556

Taux de couverture

101,4

96,4

97,4

100,9

100,5

104,1

Ces déséquilibres s'expliquent aussi par les conditions climatiques qui varient d'une année à l'autre, affectant le niveau de production.

1.2.2- Bilan en tubercules

Le bilan en tubercules relate une parfaite autosuffisance des différentes denrées de cette catégorie. Les besoins ont été largement assurés de 2003 à 2008 ; et de manière générale.

Tableau 3:Bilan (tonnes) et taux de couverture (%)en tubercules au Togo de 2003 à 2008

Année

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Production

1313324

1235086

1185708

1404174

1307594

1428588

Besoin

750747

772600

832093

912773

798705

840359

Bilan

562577

462486

353615

491401

508889

588229

Taux de couverture

175

160

142,5

154

164

170

1.2.3- Bilan en légumineuses

L'observation du tableau ci-dessous montre une parfaite couverture des besoins en légumineuse sur la période considérée.

Tableau 4 : Bilan (tonnes) et taux de couverture(%) en légumineuses au Togo de 2003 à 2008

Année

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Production

77383

78466

93960

94644

93524

106196

Besoin

51935

52293

54128

78779

67726

71269

Bilan

25448

26173

39832

15865

25798

34927

Taux de couverture

149

150

174

120

138

149

Source : Rapport de la FAO sur la situation alimentaire au Togo, 2009.

Synthèse des productionsvivrières de base et évolution de la population au Togo

L'examen de l'évolution des superficies et des rendements a montré que ces deux composantes de la production vivrière progressent moins vite que l'évolution de la population (Tchemi et al, 2009). Ila relevé une croissance moyenne de 1.4% pour les superficies, et de 0.9% pour les rendements. Ainsi, cette croissance a maintenu la progression de la production vivrière presque au même niveau que celle de la population (2.3 % contre 2.4%). Toutefois, le Togo parvient à couvrir en années de bonne pluviométrie les besoins de sa population à l'exception du riz. Cependant, les capacités devant permettred'accroître de manière considérableou substantielle le niveau actuel de production de cette culture, existent. Tout dépend de la volonté politique et économique des leaders du pays.

L'analyse n'a pas abordé les cultures maraîchères qui ont gagné toutes les contrées du pays et qui interviennent considérablement dans la lutte contre la pauvretéLa non disponibilité des données relatives à cette catégorie de produits alimentaires, ne permet pas de rendre compte de leur importance dans le contexte actuel de l'étude.

précédent sommaire suivant