WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et télédétection.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane Barkawi MANSOUR BADAMASSI
Université Mohamed V Agdal - Master spécialisé 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie II. Base de données spatiale : requêtes spatiales

79

Figure 32 : Cartes des requêtes spatiales formulées (ha = hectare)

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

DISCUSSIONS

80

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

Partie II. Discussion

Le développement et l'utilisation de l'informatique ouvrent une nouvelle voie à la cartographie. On peut aujourd'hui, au moyen des machines (ordinateurs) et des logiciels adéquats cartographier un espace aussi vaste que possible sans même parfois effectuer des visites de terrains (Sanda Gonda H., 2009).

Notre étude portant sur la cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse météorologique moyennant les outils SIG et Télédétection a permis de mettre en évidence d'une part, la dynamique des changements d'occupation du sol intervenue dans la ville de Niamey et, d'autre part la tendance des variations pluviométriques (état de sécheresse : période sèche ou humide).

En effet, l'utilisation des images satellitaires (Landsat, 15m de résolution spatiale) a permis non seulement de cartographier l'évolution de l'occupation du sol de la ville de Niamey en 1985, 1994, 2003 et en 2016 mais aussi d'en déduire les changements.

Il ressort de ces résultats cartographiques une importante urbanisation en espace de 31 ans. Cette croissance urbaine découle de l'extension des quartiers existants, de la création de nouveaux quartiers au sein de la ville et aussi du développement des infrastructures de base. L'étude a aussi montré un recul important du couvert végétal de 1985 à 2016, notamment les zones de cultures pluviales suivi de la végétation contre une progression des zones de cultures irriguées. Ces transformations sont étroitement liées non seulement aux variabilités climatiques marquées par une alternance de période pluvieuse et de pause pluviométrique correspondant à une longue période de sécheresse mais aussi aux actions anthropiques.

Un autre facteur important, est la croissance exponentielle de la population de la ville de Niamey passant de 242 973 habitants en 1977 à 391 876 en 1988 contre 707 951 habitants en 2001 et 1 026 848 en 2012 (RGPH/INS). Cela a favorisé le développement de l'habitat irrégulier qui est aussi un facteur déterminant dans les changements d'occupation du sol.

D'un autre côté les résultats cartographiques et statistiques issus du calcul de l'indice de précipitation standardisé (SPI) ont permis de mettre en évidence l'état de sécheresse météorologique caractérisant la partie ouest du Niger de 1981 à 2014. Ces résultats montrent une persistance des années sèches de 1981 à 1987 surtout en 1984 (sécheresse extrême), puis une alternance des années humides (1988, 1989, 1991, 1992, 1994) et années sèches (1990, 1993, 1995, 1996, 1997) de 1988 à 1997 avec l'année 1994 présentant des cas extrêmes d'humidités, ensuite une persistance des années humides de 1998 à 2008 et enfin une autre

81

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net