WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et télédétection.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane Barkawi MANSOUR BADAMASSI
Université Mohamed V Agdal - Master spécialisé 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie II. Discussion

alternance des années humides (2010, 2012, 2013, 2014) et années sèches (2009, 2011) de 2009 à 2014.

Le choix des données utilisées et l'approche méthodologique adoptée pour la détection des changements, l'évaluation de l'état de sécheresse et la conception de base de données spatiales sont d'un intérêt très important car elles sont la base de ce travail. Pour ce qui est de la détection des changements, le choix des images Landsat s'explique par leurs caractéristiques spectrales, spatiales et temporelles, permettant un meilleur suivi des différents processus dynamiques de la ville de Niamey et de pouvoir identifier les changements qui en découlent. Ces images ont été acquises gratuitement grâce au programme américain NASA/USGS. L'approche utilisée dans ce contexte consiste à une classification des différentes images Landsat acquises en fonction des caractéristiques spectrales, spatiales et morphologiques des entités surfaciques. Et par la suite suivi d'une comparaison de ces différentes classifications en vue de détecter, de quantifier et de cartographier les changements intervenus.

Ces résultats ont été validés grâce aux matrices de confusions générées (en annexe) et aussi grâce aux travaux de certains auteurs comme Sanda Gonda H., 2009 qui a travaillé sur les changements d'occupation du sol de la région de Niamey et le Dr Hamadou ISSAKA qui a travaillé sur l'évolution urbanistique de la ville de Niamey.

Pour ce qui est de l'évaluation de l'état de sécheresse météorologique par l'indice SPI, les données de précipitations Chirps utilisées sont aussi acquises gratuitement grâce au programme Climate Hazards Group. L'approche SPI adoptée s'avère la plus efficace et la plus utilisée dans le cadre de l'évaluation de sécheresse météorologique. C'est un indice à la fois puissant, souple d'utilisation et simple à calculer car les données sur les précipitations d'une longue série (minimum 20 à 30 ans) constituent en fait le seul paramètre requis (McKee et al., 1993). L'indice SPI se révèle aussi efficace pour analyser les périodes ou cycles humides que les périodes ou cycles secs (OMM-N°1090., 2012).

Cela nous a permis d'utiliser cet indice et de pouvoir mettre en évidence non seulement l'état de sécheresse météorologique de la partie ouest du Niger mais aussi d'appréhender l'influence des périodes humides et sèches sur les changements d'occupation du sol de la ville de Niamey.

82

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net