WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

à‰tude sur les ménages de la commune de mont Ngafula. Cas de Kinsuka.

( Télécharger le fichier original )
par gauthier kabamba kasongo
université de kinshasa  - dà¢â‚¬â„¢ingenieur agronome  2015
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

UNIVERSITE DE KINSHASA

251663360

FACULTE DES SCIENCES AGRONOMIQUES

B.P. 117 KINSHASA XI

251664384

ANALYSE DES MODES DE CONSOMMATION DES ALIMENTS

CAS DE LA COMMUNE DE N`DJILI/Q7

251666432

BELENGE MBO Christian

Travail de Fin de Cycle présente en vue de l'obtention du Grade de Gradué en Sciences Agronomiques.

Directeur : Prof. MUTEBA KALALA Damien-Joseph

Année académique 2014 - 2015

DEDICACE

A mes parents BELENGE Sylvin et MUYAYA Lievine,

A mes frères et soeurs,

A mes neveux et nièces,

A mes petits fils,

Que ce travail soit un signe d'amour que j'ai toujours manifesté à votre égard.

BELENGE MBO Christian

AVANT-PROPOS

Notre intérêt pour le « Pluri » se traduit également dans notre vie universitaire et nous tenons à remercier la multitude de personnes qui ont gravité à un moment ou à un autre autour de notre travail en apportant chacune sa richesse singulière. Cette partie certes courte, voudrait remercier ces personnes qui nous portent dans leurs coeurs. Que toutes y reconnaissent notre gratitude à leur endroit.

Il est de notre devoir de remercier vivement tout le corps professoral du premier cycle de la faculté des sciences agronomiques pour son dévouement et sa disponibilité durant toute la période de notre formation.

Nous remercions le professeur MUTEBA KALALA Damien-Joseph qui est Directeur de ce travail pour nous avoir accompagné dans notre parcours de formation et permis de mener cette recherche jusqu'à son terme malgré ses multiples occupations.

Nous ne pouvons achever ces remerciements sans une pensée pour l'affection que nous a témoignée notre famille dont ma mère : LIEVINE MUYAYA, mon père SYLVIN BELENGE mes soeurs Sylvie BELENGE, Sandra BELENGE, gracia BELENGE à mes frères Jordy BELENGE, gloire BELENGE, mon bras droit Christian MULEMBAKANI et ma jumelle Beth BELENGE d'avoir cru en nous.

BELENGE MBO Christian

INTRODUCTION GENERALE

I. PROBLÉMATIQUE

L'accès aux produits alimentaire reste un défi pour l'importante frange de la population d'Afrique. Ces difficultés sont souvent accentuées après les guerres civiles qui font perdre aux populations leurs moyens de production et une croissance de la population élevée (Kankondi et al 2001).

Le recensement scientifique du 1er Juillet 1984 est le travail le plus solide qui ait jamais été réalisé sur la population du Congo, les résultats établissent que le taux de la croissance de la population était alors supérieur à 3% par an. Vers 1970 il y a eu un recensement administratif qui fut réalisé avec un soin particulier, les données montrant qu'à 2023 la République démocratique du Congo atteindra 100 millions d'habitants (Léon de saint Moulin, 2011).

Actuelle La République démocratique du Congo est composée d'environ 75507308 d'habitants. Du point de vue démographique, elle occupe la quatrième position après l'Égypte et avant Afrique du Sud. (CIA 2014). La ville de Kinshasa compte 11% de la population nationale et 34% de la population urbaine de la République Démocratique du Congo. La ville de Kinshasa est peuplée à cause de l'Exode rurale. Suite à de différentes guerres a connu le pays. (Muteba, 2014).

Compte tenu de nombre monstrueux de la population actuelle de la ville province de Kinshasa suite à l'Exode rural et des importations élevés de denrées alimentaire qui favorise une chute de production agricole locale. Ensuite certaines ouvertures qui font alimenter la ville province de Kinshasa comme les produits proviennent de LUFU qui influence le marché suite à son prix non exorbitant. Sur ce nous estimons que le mode de consommation alimentaire de la population subira certain modification par rapport aux années antérieurs. Peu de chercheur se base sur le rythme ou le mode de consommation alimentaire, ce pour quoi nous avons résolu d'analyser le mode de consommation alimentaire du quartier 7 dans commune de N'djili.

Parmi les communes de district de TSHANGU, la commune de N'djili est considérée comme la plus "évoluée". Parce qu'une partie de cette commune a été construite selon les normes d'urbanisation par l'Office National de Logement ce qui n'est pas le cas avec les autres communes de la TSHANGU, l'accès à l'électrique y est aussi relativement. On y trouve également un bon nombre d'édifices tant privés que publics, de routes asphaltées , d'écoles, d' hôpitaux, etc. C'était à cause de tous ces éléments que nous avons considéré la commune de N'djili comme cadre d'étude favorable pour mener la présente étude basée sur l'analyse des modes de consommation alimentaire des ménages.

La question de départ de cette étude est la suivante :

Ø Quel est le profil des ménages de la commune de N'djili ?

Ø Quels sont les dépenses de consommation de ces ménages ?

Ø Quels sont les modes de consommation alimentaire ?

sommaire suivant






La Quadrature du Net