WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les collections "femmes" de Jeanne Lanvin 1909 -1946 et leurs inspirations artistiques.

( Télécharger le fichier original )
par Clémentine BROSSEAU
Paris 1 Panthéon Sorbonne - Master 1 recherche dà¢â‚¬â„¢histoire de là¢â‚¬â„¢art 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III -- « Le peintre des anges » et Jeanne Lanvin.

A -- Le « bleu Lanvin ».

A.1 -- Un bleu devenu le symbole de la maison Lanvin.

Jeanne Lanvin fait du « bleu Lanvin », le symbole de sa maison de Haute Couture, une caractéristique essentielle de ses modèles et l'une de ses couleurs favorites dans sa vie privée275. Cette nuance de bleu permet de reconnaître un modèle de la créatrice, sans même regarder sa griffe. Jeanne Lanvin s'approprie ce bleu dans le but d'en faire un état d'âme plus qu'une simple teinte. C'est une couleur renvoyant à la pureté virginale, au romantisme, au lointain, au sang princier et aux tableaux précieux. Le « bleu Lanvin » est utilisé par la maison de couture pour la publicité, les cartons d'invitations, les flacons de parfum et les boîtes d'emballage276. L'utilisation de ce bleu dans les vêtements, mais aussi comme symbole permet de distinguer la maison Lanvin de ses deux principaux concurrents : les couturiers Paul Poiret et Gabrielle Chanel. Le premier utilise généralement des couleurs fastueuses dans ses créations. Alors, que Gabrielle Chanel est reconnue pour la sobriété de ses tenues, n'utilisant quasiment que le noir277.

Le bleu est un symbole de la maison Lanvin apprécié par ses clientes comme l'actrice Mary Pickford. Cette dernière choisit pour un soir, une robe de crêpe turco héliotrope et satin clair. Elle reconnaît dans une interview appréciée les créations de Jeanne Lanvin pour ses coupes, mais aussi pour ses couleurs : « Pour sa couleur, et aussi parce que la forme s'adapte très exactement à mon type ; avec cette double qualité, conclut Mary Pickford, vous avez tout le secret de mon enthousiasme pour l'artiste qu'est Lanvin »278. Des déclarations de personnes connues à l'internationale comme Mary Pickford ventant les mérites des couleurs sur les tenues de la maison Lanvin, collabore au succès du « bleu Lanvin » comme symbole de la maison de Haute Couture. Il existe aussi un autre élément à l'international qui permet de corroborer le succès du « bleu Lanvin ». Il s'agit du choix de robe de la nouvelle Première Dame des États-Unis : Eleanor Roosevelt en 1933279. Au vu de la mauvaise économie de son pays à cette période, elle se tourne vers des créateurs nationaux en grande majorité, mais pourtant lors de cet événement elle fait le choix de la maison Lanvin. Cependant, elle choisit

275 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 136.

276 GROSSIORD, Sophie (dir.), Op. Cit., p. 35.

277 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 136.

278 Entretien avec Mary Pickford, Vogue, 1er Septembre 1924. PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 138.

279 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 139.

69

pour cette occasion une robe de dîner désigné par la presse par « misty blue satin, a new Lanvin shade »280. La presse de l'époque encense ce choix de robe. Il s'agirait d'une robe de dîner en bleu satin drapé avec un décolleté en V.

Le « bleu Lanvin » est aussi le symbole de la collaboration entre Jeanne Lanvin et Armand-Albert Rateau281. Cette collaboration officialise le « bleu Lanvin » comme symbole de la maison de Haute Couture. Les deux artistes utilisent le « bleu Lanvin » lors de la décoration du théâtre Daunou dont ils sont en charge (ill. 39). Le théâtre est inauguré en 1921 par Lanvin Décoration. La scène du théâtre est encadrée de colonnes peintes dans des teintes de lapis-lazuli, couleur chère à la couturière. Le décor est composé de scène florale et faunesque, sculptée en bas-relief sur un fond ivoire, rappelant la chambre de Jeanne Lanvin. Cependant, le « bleu Lanvin » qu'on retrouve dans la chambre de la couturière est un bleu plus foncé, dans une nuance bleue royale. Les rideaux du théâtre sont réalisés à partir du « bleu Lanvin » et la moquette est de couleur or. Ce décor bleu est très rare pour un théâtre, car, généralement, ils sont décorés de rouge depuis le Second Empire282. La couturière réutilise ce bleu pour décorer sa « loge d'actrice » lors de l'Exposition internationale des Arts Décoratifs de 1925 à Paris283. Cette loge appartient à la classe 25, c'est celle des Arts du Théâtre, et la couturière est la seule inscrite (ill. 39). La loge est située au premier étage. À l'entrée, il y a un vaste palier d'escalier avec un grand rideau de scène de Mousseau. Derrière ce rideau se trouvent deux salons. Dans l'un de ces salons se trouvent deux loges que se partagent Paul Poiret et Jeanne Lanvin. Dans celui de la couturière, les rideaux sont bleus. La loge est composée de cinq panneaux avec un lé de shantung bleu brodé encadrant des miroirs. La loge fait ici encore écho à la chambre à coucher de Jeanne Lanvin, où les murs sont recouverts de shantung de « bleu Lanvin » brodé par ses ateliers de motifs stylisés blancs et or.

Bien que Jeanne Lanvin ait une utilisation du bleu particulière, elle n'est pas la seule couturière à exploiter cette couleur. En effet, le bleu est une couleur présente dans le milieu de la mode au début du XXème siècle. Elle est présente dans plusieurs maisons de Haute Couture française284. Tout d'abord, la maison Madeleine et Madeleine lance le « bleu Madeleine » vers 1920. Le bleu est aussi conseillé aux lectrices de magazine de mode comme une couleur à arborer vers 1925. Tout d'abord, une journaliste mode explique que pour être dans l'air du temps, il faut se tourner vers le mauve : « N'exhibez pas sans honte une robe d'un rose tirent

280 Traduction : « brumeuse satin bleu, une nouvelle nuance Lanvin ». Texte Interne de la maison Lanvin sur le « bleu Lanvin », écrit en 2013 et 2014.

281 GROSSIORD, Sophie (dir.), Op. Cit., p. 35.

282 GUÉNÉ, Hélène, Op. Cit., p. 50.

283 Ibid., p. 214.

284 PICON, Jérôme, Op, Cit., p. 136.

70

vers le mauve qui pourrait faire croire que vous n'êtes pas à la page. Pour l'instant, la vogue est aux lavandes, aux parmes, à tous les violets francs »285. Cependant, quinze jours plus tard cette même journaliste explique que finalement la couleur à suivre est le bleu : « Actuellement on est plongés dans le bleu »286. Cette affirmation est illustrée par des créations de Jean Patou, Georgette et de Jeanne Lanvin. Et même avant les années 1920, une vague de bleu est présente dans le milieu de la Haute Couture avec la création d'un parfum par Guerlain du nom de l'Heure bleue en 1912.

Jeanne Lanvin s'approprie une nuance de bleu particulière et en imagine le bleu représentatif de sa maison de Haute Couture : le « bleu Lanvin », l'utilisant dans de nombreux modèles. Ce bleu est finalement surtout le symbole, la marque de fabrique de la maison Lanvin. L'utilisation du bleu n'est pas unique à cette époque, la couturière s'inscrit dans une mouvance de l'époque avec ce « bleu Lanvin ». Cependant, là où la couturière se distingue des autres couturiers dans son rapport au bleu c'est autour de l'inspiration de l'artiste Fra Angelico et la réutilisation de son bleu.

précédent sommaire suivant