WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les collections "femmes" de Jeanne Lanvin 1909 -1946 et leurs inspirations artistiques.

( Télécharger le fichier original )
par Clémentine BROSSEAU
Paris 1 Panthéon Sorbonne - Master 1 recherche dà¢â‚¬â„¢histoire de là¢â‚¬â„¢art 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

A.3 -- Des modèles aux différentes nuances de bleu.

Le bleu est la couleur la plus utilisée par la couturière dans ses collections, et elle est couramment reprise dans le nom de ses modèles. Le nom des modèles fait référence à des fleurs de couleur bleue, des pierres précieuses, à la mer ou encore parfois au ciel. Les créations de Jeanne Lanvin en bleu sont généralement des robes. Le bleu est une couleur intéressante pour un vêtement, pouvant être une couleur chaude, mais aussi froide, permettant d'offrir au vêtement en fonction de ses teintes un effet chaleureux ou bien sévère306. Tout d'abord, les noms des robes utilisant le « bleu Lanvin » rappellent parfois les sources d'inspiration de cette couleur comme la robe Vitrail de 1920307 (ill. 36). Le modèle est une robe mi - longue bleue, composée de manches resserrées aux poignets. Le col est marqué d'une bande noire se prolongeant sur le centre de la robe et le haut des manches. Les manches et la partie droite de la robe présentent des motifs de losanges avec des ovales à l'intérieur. Chaque intersection est marquée de broderies rouges. La robe est resserrée à la taille par une

304 GROSSIORD, Sophie (dir.), Op. Cit., p. 34.

305 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 138.

306 Ibid., p. 137.

307 GROSSIORD, Sophie (dir.), Op. Cit., p. 33.

74

ceinture rouge faite de pompons. Ainsi, des modèles voient le jour sous le nom de modèle Heure Bleue en 1925. Il s'agit d'une robe liseuse en suprême de bleu doublé de suprême fuchsia, ou encore le modèle Watteau de 1926-1927, qui est une robe de taffetas bleu à volants garnis de dentelle noire. La robe est accompagnée d'un empiècement de tulle avec un ruban en argent et des roses sur le corsage et à la taille. C'est le cas aussi avec le modèle nommé Fresque en 1926, qui est une robe en crêpe de Chine de couleur « bleu Capri » avec broderie de laine blanche au niveau des manches. Il y a aussi un modèle de 1923, Azur et Ciel bleu. Il s'agit d'un ensemble du jour avec robe et veste dans un bleu clair avec des bandes blanches disposées aux poignets, intérieur du col de la veste et décolleté. Sur le croquis de ce modèle est noté le mot « Italie » en haut à droite. De nombreux noms de modèles dont les représentations sont inconnues évoquent le bleu. Par exemple, le modèle Bleu Nuit de 19261927, ou encore Danube Bleu de la collection Hiver en 1932. Il existe aussi un modèle du nom d'Oiseau bleu de 1925. Le modèle Bleu nuit est une robe bleue se terminant au niveau des genoux. Elle est faite de manches longues resserrées aux poignets. Le haut de la robe se présente comme une veste avec un fond de robe de la même couleur cachant le décolleté. La taille est marquée par une ceinture en tissu et un noeud. La jupe est composée de plusieurs pans. Sur l'un des carnets de la collection, la robe est décrite de cette manière : « robe en caprice bleu fond velours bleu - et crêpe de broderie argent »308. Plusieurs fois, la couturière n'hésite pas à réutiliser le même nom pour différents modèles. C'est le cas avec le nom Ciel Bleu qui est utilisé pour un modèle en 1940 et un autre en 1942. La couturière utilise régulièrement le bleu dans ses collections donc quelquefois de manière avant-gardiste. C'est le cas avec la robe Gal309 (ill. 41). Le modèle est une robe en crêpe de soie imprimée noir et bleu à rayures. Cette robe présente plusieurs caractéristiques du style Lanvin : le luxe de la tenue se trouve dans les détails comme avec les volants bordés de passepoils fabriqués dans la même soie rayée que le corps de la robe. Le jeu de transparence de tulle bleu sur le col et le montage des volants sont les démonstrations d'une finition appliquée des modèles de la maison Lanvin. Cette robe est audacieuse par son association de la couleur bleu nuit et du noir310. Au début du XXème siècle, cette association de couleurs est perçue comme une faute de goût, la mode étant plutôt aux tons pastel. Cependant, la créatrice n'hésite pas à associer

308 GROSSIORD, Sophie (dir.), Op. Cit., p. 40.

309 Ibid., p. 36.

310 Ibid.

75

ces deux couleurs, sûrement pour faire référence aux tenues du Second Empire où ce mariage de couleurs était commun311.

Cependant, le nom des modèles ne reflète pas nécessairement la réalité du vêtement. Par exemple, le modèle Opaline de 1926-1927 qui est une robe de couleur vermeille, mais sur le croquis la robe est légendée de « bleu Nattier ». La robe est accompagnée d'un collier de perles bleues, de rose et d'argent. La couturière joue avec le nom de ses modèles. La robe nommée Lazulli de 1926-1927 devrait faire référence à la pierre précieuse bleue proche du bleu outremer utilisé pour le « bleu Lanvin », mais le modèle est légendé sur le croquis d'un « bleu roi ». Un modèle frappant de ce jeu entre la tenue et le nom du modèle est la création l'Ange Bleu, de 1931. Il s'agit d'une longue robe avec un haut vert, bas blanc et noeud noir, n'offrant aucun rapprochement avec son nom ou la couleur bleue. Ici, le modèle fait référence au cabaret berlinois l'Ange bleu, cité dans le film éponyme l'Ange bleu de 1930 réalisé par Josef von Sternberg avec Marlène Dietrich312. Mais ces différences entre la couleur des modèles et leurs noms sont aussi parfois dues aux acheteuses. En effet, les conditions d'achats au début du XXème siècle s'éloignent de nos conditions actuelles. Les maisons de Haute Couture à cette époque accueillent des clientes fortunées qui n'hésitent pas à demander des changements sur les tenues, dont leurs couleurs. Ainsi, les légendes indiquant des nuances différentes sur les croquis peuvent être le résultat de nouvelles demandes des clientes313.

Jeanne Lanvin utilise très régulièrement le bleu dans ses créations, elle l'apprécie aussi pour ses choix personnels. Bien qu'elle conçoive le « bleu Lanvin », elle n'hésite pas à détourner le bleu dans différentes nuances. Le bleu est la couleur symbole de la maison de Haute Couture, particulièrement vers 1926-1927.

précédent sommaire suivant