WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les collections "femmes" de Jeanne Lanvin 1909 -1946 et leurs inspirations artistiques.

( Télécharger le fichier original )
par Clémentine BROSSEAU
Paris 1 Panthéon Sorbonne - Master 1 recherche dà¢â‚¬â„¢histoire de là¢â‚¬â„¢art 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B.3 -- Sa bibliothèque, un lieu de création et d'inspirations.

Le bureau de la couturière à la maison Lanvin reflète très nettement sa personnalité. Une bibliothèque s'étend tout le long du pourtour de la pièce, offrant un rayonnage impressionnant pour ses ouvrages, avec, en partie, basse des vitrines pour ranger ses étoffes (ill. 3). Jeanne Lanvin collectionne de multiples textiles et livres, sa collection pour une femme de l'époque est remarquable. Sa bibliothèque est régulièrement citée dans des articles comme ici en 1924 :

« Tous les grands ouvrages d'art, toutes les reproductions des plus belles galeries publiques ou privées, tous les documents relatifs à l'histoire vestimentaire, toutes les anciennes publications de modes composent ce merveilleux répertoire »134.

La bibliothèque de Jeanne Lanvin est reconnue pour sa diversité avec des ouvrages en tout genre comme, les Contes de la Fontaine, une édition des Essais de Montaigne, une édition du Dictionnaire raisonné de Diderot, des récits de voyages de Vernet135. Mais aussi des ouvrages littéraires du XIXème siècle comme Charles Baudelaire, Gustave Flaubert, André Malraux, Alfred de Musset, George Sand. De manière plus originale pour une couturière, sa bibliothèque est aussi composée de livres scientifiques, avec, notamment, des traités de Chimie ou encore de Mathématiques136. Mais aussi de nombreux livres de botaniques, comme le Dictionnaire de Botanique de Pierre Bulliard, La Flore médicale de François-Pierre Chaumeton, le Nouveau traité des arbres fruitiers de Duhamel du Monceau. Jeanne Lanvin

133 « ... avec des formes renaissance ou moyenâgeuses, dans les décolletés, les bustes et les manches. Lanvin en est une des meilleures interprètes. » DUFRESNE, Jean-Luc, MESSAC, Olivier (dir.), Op. Cit., Propos de l'auteur, p. 55.

134 BOUCHER, François, Op. Cit., p. 7-10.

135 Vente aux enchères publiques, Libert Etienne, Castor Alain, Exceptionnel ensemble de mille neuf cent quatre-vingt-quatre aquarelles de la « belle époque » ayant appartenu à Jeanne Lanvin, Paris, 9 février 1994, p. 30.

136 Ibid., p. 28-30.

34

collectionne aussi des gravures comme celle de Gustave Doré, ou encore des caricatures d'Almanach Royal137.

Jeanne Lanvin créant ses modèles à travers les images, il est certain que sa bibliothèque joue un rôle majeur dans sa création. Les ouvrages littéraires l'inspirent pour des noms de modèles comme Bacchus (1929-1930), Artémis (1925), Salomé (1925), Chat botté (1925), Hamlet (1929). Les ouvrages de botaniques servent son imagination pour ce qui est des motifs floraux. Cependant, les ouvrages d'art sont les plus influents dans la création de la couturière. Bien qu'elle voyage beaucoup pour découvrir les oeuvres de ses propres yeux, c'est certainement dans son salon avec ses livres d'arts qu'elle étudie certaines oeuvres. Il y a environ quatre cents ouvrages dédiés à l'histoire de l'art dans sa bibliothèque, dont cinquante-quatre sont exclusivement dédiés à la Chine ou au Japon dont des ouvrages sur la sculpture chinoise. Elle a notamment des usuels sur l'art Déco, Le Dictionnaire raisonné du mobilier français de Viollet-le-Duc, ou encore la Grammaire de l'ornement par Owen Jones, mais aussi les traités d'architecture de Blondel138. La plupart des ouvrages d'art de Jeanne Lanvin sont complétés par des cartes postales qu'elle chine lors de voyages où que des proches lui rapportent139, et elle-même tient quelques cahiers où elle regroupe des images d'oeuvres en fonction des villes ou pays, comme : Venise, Vérone, Londres, Amsterdam. Avec ces différents ouvrages, la couturière peut observer de nombreuses oeuvres d'art dans son salon. Par exemple, l'Italie, qui est un pays cher à son coeur comporte de multiples artistes dont les représentations d'oeuvres sont parmi les plus répandues à l'époque140. En effet, des gravures représentant les oeuvres d'artistes comme Titien, Raphaël et Fra Angelico sont nombreuses. Dans sa bibliothèque, il y a deux ouvrages majeurs le Kunstler Monographien141, les tomes de la collection : les Villes d'Art célèbres édités par H. Laurens, dont celui sur Venise écrit par Pierre Gusman142. Dans cet ouvrage de nombreuses oeuvres sont représentées dont La Madone et l'Enfant de Giovanni Bellini143, l'Incrédulité de Saint-Thomas par Cima da Conegliano144, La Glorification de saint Antoine évêque de Lorenzo Lotto145 ou l'Assomption de la Vierge de Titien146.Il y a aussi certains tomes de la Collection des Classiques de l'art édité par Hachette

137 Vente aux enchères publiques, Libert Etienne, Castor Alain, Exceptionnel ensemble de mille neuf cent quatre-vingt-quatre aquarelles de la « belle époque » ayant appartenu à Jeanne Lanvin, Paris, 9 février 1994, p. 8-16.

138 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 99.

139 Ibid., p. 102.

140 PICON, Jérôme, Op. Cit., p. 101.

141 Ibid.

142 GUSMAN, Pierre, Venise, Collection Les Villes d'Art Célèbres, Paris, H. Laurens éditeur, 1904.

143 Ibid., p. 100.

144 Ibid., p. 111.

145 Ibid., p. 115.

p. 123.

146 Ibid.,

35

comme ceux sur Fra Angelico, Mantegna, Rembrandt, Vélasquez, Raphaël, Watteau ou encore Holbein.

La bibliothèque de Jeanne Lanvin est son lieu de création, elle s'y recueille, aimant la solitude, elle préfère rester dans son bureau à collecter ou découper ses images dans ses cahiers et étudier les divers textiles accumulés lors des voyages147. Sa bibliothèque est aussi la démonstration d'un esprit ouvert à tout, comme le montre la diversité de ces ouvrages du traité scientifique aux livres d'arts. Cependant, la couturière est aussi une collectionneuse d'art renommée, baignant dans le milieu artistique et intellectuel du début du XXème siècle.

C -- Le milieu artistique et intellectuel du début du XXème siècle.

précédent sommaire suivant