WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Croissance démographique et demande de logements en milieu urbain: cas de la ville de Cotonou


par Blandine DANSOU
Université d'Abomey Calvi au Bénin - DESS Population et dynamiques urbaines 2005
  

précédent sommaire suivant

§2 : Etat et dynamique de la population

Cotonou comptait en Février 2002, 665.100 habitants avec 48,6% d'homme et 51,4% de femme. La proportion d'actifs (15-59 ans) est de 62,7% avec une répartition presque équitable entre les deux sexes (31,3% chez les hommes et 31,4% chez les femmes). L'état de la population de Cotonou en 2002 révèle une population jeune. Les personnes âgées de plus de 59 ans ne représentent que 3,3% de la population. (voir tableau n°2 ) Cet état de chose nécessite une attention particulière par rapport aux problèmes d'emploi et de logement.

Tableau n°2 : Répartition par grands groupes

d'âge de la population de Cotonou

Groupes d'âges

2002

Masculin

Féminin

Total

0 - 14

15,9

18,1

34,1

15 - 59

31,3

31,4

62,7

60 et +

1,4

1,9

3,3

Ensemble

48,6

51,4

100

Source : données RGPH 3

Tableau n°3: Effectif et taux de croissance démographique à Cotonou

Années

Population

Taux d'accroissement annuel moyen

1961

78300

-

1979

320348

8

1992

536827

3.9

2002

665100

2.2

Source: Données RGPH 1, RGPH 2, RGPH 3

En 1961 Cotonou comptait 73800 habitants. Cette population a atteint 320348 habitants en 1979, soit un taux d'accroissement de 8% (entre les deux années). En 1992, la population a atteint 536827 habitants avec un taux d'accroissement de 3,9% par an, et au dernier recensement en 2002, 665100 habitants soit un taux d'accroissement de 2,2%. (cf. tableau n°3)

Graphique n°1: Pyramides des âges de la ville de Cotonou

 
 
 

1979 1992 2002

D'une manière générale, les pyramides de la ville de Cotonou ont des bases larges et une forte proportion de jeunes. En outre, nous pouvons faire deux remarques :

-La pyramide de 1979 a une base plus large que celle de 1992 et de 2002 et la partie de la pyramide correspondant aux groupes d'âges 5-9 ans à 10-14 ans de l'année 1979 est plus large que celle de l'année 1992 et de 2002. Cette observation traduit une proportion du groupe d'âge 0-14 ans plus importante en 1979 qu'en 1992 et 2002 ;

-la partie de la pyramide correspondant aux groupes d'âges 20-24 ans à 35-39 ans de l'année 2002 est nettement plus large que celle de l'année 1992 et de 1979. Cette différence est synonyme d'une proportion du groupe d'âge 15-59 ans plus grande en 2002 qu'en 1992 et 1979.

Le graphique 2 donne une nette observation de ces différences.

Graphique n°2 : Structure par âge de la population de Cotonou entre 1979-1992-2002

Source: Données RGPH 1, RGPH 2, RGPH 3

Cette évolution de la structure de la population a entraîné son vieillissement. Ainsi, l'âge médian est passé de 19,1 ans à 21,6 ans en 10 ans (1992 à 2002).

Aussi, l'accroissement de la population de Cotonou est lié à l'ampleur de l'exode rural et des migrations. Une lecture dans le temps des migrations internes de la ville montre que le solde migratoire interne a décru jusqu'à avoir une valeur négative en 2002 (tableau n°4).

Tableau n°4: Evolution de la migration depuis 1979 à Cotonou

Années

Migrations internes

 

Migrations externes

 

Immigrants

Emigrants

Solde

 

1979

56399

22076

34323

10510

1992

68356

61171

7185

14860

2002

79231

122024

-42793

42017

Source: Données RGPH1-2-3

Tableau n°5: La migration dans les trois villes à statut particulier en 2002

 

Immigrants

Emigrants

Soldes

Taux de sortie (E/Pv)

Porto-Novo

18.724

31.375

-12.651

14,0

Cotonou

79.231

122.024

-42.793

18,3

Parakou

20.388

20.891

-503

13,9

E=Emigrants

Pv=Population de la ville

Source:, Données RGPH 3

En dépit de cette situation, elle continue de jouer le rôle de grand pôle d'attraction au Sud (79231 immigrants en 2002 contre 20388 pour Parakou et 18724 pour Porto-Novo).

Son taux de sortie élevé (18,3%) est dû entre autres aux multiples problèmes sociaux et environnementaux que rencontrent les habitants de Cotonou.

En effet le ralentissement accusé dans l'augmentation des effectifs de la population de la ville s'explique aussi bien par l'imposition des limites territoriales de la ville qui sont restées inchangées depuis 1979 que par la croissance de la banlieue de Cotonou comme en témoigne le rythme de croissance élevée de la population des villes avoisinantes (Sèmè-Kpodji et Abomey-Calavi) qui est en quelque sorte, la réponse aux contraintes de sites (exiguïté, insalubrité, inondation chronique, pollution de toutes sortes), à la pauvreté urbaine qui a favorisé aussi la péri-urbanisation et aux autres considérations d'ordre économique et sociologique.

précédent sommaire suivant