WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact de la libéralisation financière sur l'intermédiation bancaire

( Télécharger le fichier original )
par Amal Ben Hassena
Université de Sfax : Ecole Supérieure de Commerce de Sfax - Diplôme de maîtrise en Hautes Etudes commerciales 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion 

L'évolution du système financier est marquée par une désintermédiation bancaire qui se traduit par une baisse de l'importance des crédits bancaires dans le financement global de l'économie. Mais ce mouvement n'implique pas un affaiblissement sensible de l'intermédiation financière. En effet, l'expansion des marchés de capitaux suscite une diversification de l'intermédiation financière assurée par les établissements de crédit, et l'émergence de nouveaux intermédiaires.

L'importance de la désintermédiation varie d'une période à l'autre et d'un pays à l'autre (elle est plus grande, par exemple, aux États-Unis qu'en Allemagne ou au Japon).

La marchéisation de l'intermédiation financière a modifié la nature des opérations bancaires et leurs positions dans le système financier. Les banques ne sont plus autant qu'avant des établissements bien à part et uniques en leur genre. À mesure que la marchéisation a progressé, elles ont dû s'employer activement à trouver des fonds et sont devenues plus intégrées au reste du système financier. Les coûts des ressources des banques sont devenus aussi plus sensibles au marché et l'écart entre les prix de demande et les prix d'offre s'est réduit.

Par ailleurs cet alignement des banques sur les prix et les taux pratiqués sur les marchés a induit une amélioration des conditions de financement de l'économie avec la réduction des charges de la dette publique et l'abaissement du coût moyen de refinancement de l'activité bancaire et donc au total une amélioration de la politique budgétaire.

La restructuration de l'industrie bancaire touche tous les pays, qu'ils soient développés, émergents ou en transition vers le marché. Elle est due à la conjugaison de plusieurs forces difficiles à pondérer avec exactitude. La banque est de plus en plus une entreprise de service et de gestion des risques adossés au marché de capitaux

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net